AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une guerre de femmes [Kalia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Salvator
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 35

MessageSujet: Une guerre de femmes [Kalia]   Lun 1 Sep - 23:26

La guerre se fait sur les champs de bataille comme aux achats.


//Je pouvais enfin mettre un visage sur un nom, je sais désormais à quoi ressemble mon ennemie numéro un tant recherchée, la princesse des anges. Quoi de mieux comme référence qu’un récent portrait de cette jolie rousse à tordre le cou. Je lui arracherai bien rapidement son sourire éclatant lorsqu’elle croisera mon chemin. J’en rêvais, de cette rencontre, depuis tant d’années. La capturer, la torturer et la vendre telle une vulgaire esclave afin de retrouver Alexandre ainsi que ma place en Enfer. Tout était prévu, à vrai dire l’aide de Zark m’aura été plus qu’utile. Je sais désormais à quoi m’attendre lorsque je l’affronterai. Je connais ses pouvoirs et ses faiblesses, un avantage plus que considérable étant donné que la princesse ne sait strictement rien à mon sujet. Un rendez-vous allait être arrangé pour que mon combat contre elle puisse avoir lieu sans qu’elle ne se doute de quoi que ce soit. Je n’avais plus qu’à attendre... Etre patiente.//

- Les humains vendent parfois de ces horreurs...

//Quoi de mieux que de passer mon temps au centre commercial en attendant le jour J. J’ai beau être une démone, je reste avant tout une femme. J’aime la mode, et j’aime être plus belle que les autres. Je sors d’un énième magasin, des sacs plein les bras et pourtant de plus en plus déçue par les dernières boutiques dans lesquelles je suis rentrée. Lorsqu’une femme est prise de pulsions meurtrières, et je peux vous dire que dans ce centre commercial entourée d’humain, Lucy a plus qu’envie de laisser quelques morts derrière elle, les beaux vêtements parviennent tout de même à la calmer. Malheureusement il n’y a plus aucun vêtement à mon goût, alors allons-nous rabattre sur les chaussures. J’entre dans une boutique des plus chères, de toute façon je n’ai pas besoin d’argent pour avoir ce que je veux, ce ne sont certainement pas de misérables humains qui me refuseront mes moindres désirs.//

//Je trouve une paire de talons hauts noirs plus que magnifique, sauf que tous les vendeurs semblent être occupés avec d’autres petites chipies, loin d’être en capacité de répondre à mes volontés. Dites-vous qu’en cet instant je suis encore très calme. A vrai dire ma tension commence à monter lorsqu’une petite peste rousse se pointe devant la paire de chaussures de mon choix, sachant qu’il ne restait qu’une seule paire de cette taille. Ma surprise devient des plus surprenantes lorsque cette femme se retourne, pleine de joie de vivre, pour discuter avec un vendeur que j’attendais avant elle. C’était elle... Kalia Alena. Je me retourne un instant, comme pour me cacher d’elle alors que je savais très bien qu’elle ne me reconnaîtrait pas puisqu’elle ne me connaissait pas. Là voilà, si proche de moi... La patience n’est pas mon fort, encore moins lorsque ma surprise me pend directement au nez. Je devais la retenir. Je devais l’affronter. Ma tension commençant à atteindre son summum, je ne me contrôle plus. Je saisis une chaussure à talon aiguille et la balance le plus violemment possible vers l’ange, le talon se plantant dans le mur à quelques centimètres de son visage. Tout le monde se tourne vers moi, la principale intéressée y compris, mais moi je ne vois plus qu’elle.//

- Oublie tout de suite cette paire, "Princesse", je l'ai vu en premier.

//J’insiste bien sur le terme princesse, afin qu’elle sache qu’elle ne m’est pas inconnue, loin de là d’ailleurs. J’oublie le monde autour de nous. J’oublie tous ces humains qui nous observent. Il n’y a plus qu’elle et moi. Navré Zark, une fois encore je ne parviens pas à me faire discrète, d’ailleurs toute la boutique est plongée dans un silence sourd, leur attention étant entièrement portée sur nous. Que feras-tu donc, princesse ? Continueras-tu de te faire passer pour une petite humaine en détresse afin de ne pas semer le doute, ou m’affronteras-tu ? Parce que de mon côté, humain ou pas je compte bien avoir ta peau.//

- De toute façon tu n’auras nullement besoin de chaussures là où je t’emmènerai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalia Alena

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4966

MessageSujet: Re: Une guerre de femmes [Kalia]   Mar 2 Sep - 2:45

//Qui dit retour à Pass Magic signifie également le retour à la civilisation, et donc aux habitudes vestimentaires décentes et féminines, ce qui n’est d’ailleurs pas pour déplaire à Kalia. Depuis qu’elle avait quitté la ville, la jeune femme n’avait porté que des vêtements de combat qui finissaient presque chaque fois en lambeaux après ses combats avec Elias. Autant dire que les robes et les chaussures à talons, elle n’en avait pas vus depuis plus d’un an. Et bien que les événements qui se préparaient ces derniers temps avec Matthew la tracassaient un peu, la jeune femme décida de s’accorder une pause de quelques heures, afin de faire le vide dans son esprit et revenir sur ses problèmes du quotidien un peu plus tard. Pour cela, direction le centre commercial. Se sentir un peu « normale » de temps à autres n’allait pas lui faire de mal après tout.//

//Toute excitée à l’idée de refaire sa garde-robe et de pouvoir enfin enfiler quelque chose de féminin, Kalia commença par se rendre dans une petite boutique de robes, quelque peu dissimulée par l’ensemble des magasins géants qui trônaient, mais c’était sa préférée. Maintenant qu’elle avait retrouvé Max, autant lui offrir quelque chose d’agréable à regarder. C’est sur cette petite pensée amusée qu’elle saisit quelques robes et partit les essayer. Parmi elles se trouvait une robe de soirée très habillée, de couleur noire. Sans pouvoir attendre plus longtemps, la jeune femme l’enfila. C’est alors une Kalia stupéfaite qui se retrouva face au miroir de la cabine complètement immobile durant au moins cinq bonnes minutes. Pour la première fois depuis un an, elle se redécouvrait en tant que femme et put constater à quel point elle avait changé. Sa silhouette s’était légèrement affinée, mais s’était également beaucoup plus musclée et raffermie. Elle pouvait à présent en constater les effets. La robe légèrement moulante se pliait parfaitement aux courbes de sa taille, et laissait entrevoir un dos nu de telle sorte qu’elle s’arrêtait juste avant qu’on ne puisse entrevoir sa cicatrice suite à l’un de ses combats douloureux avec Elias, à croire qu’elle avait été faite sur mesure. Kalia redécouvrait sa taille, ses formes, ses bras et ses jambes dans une tenue qui mettait en avant sa féminité. Elle porta alors une main à ses cheveux et relâcha l’élastique qui les retenaient, les laissant retomber le long de ses épaules. Oui, ses cheveux avaient poussé durant cette année et la jeune femme avait décidé de ne pas les recouper pour l’instant. Elle put constater avec joie qu’ils ne faisaient qu’accentuer ce côté féminin déjà mis en avant par la robe qu’elle portait. Kalia fut donc ravie et ressortit de la cabine d’essayage en se promettant de s’accorder à nouveau quelques moments où elle pourrait redevenir pleinement elle-même. Cette robe lui rappelait un peu celles qu’elle portait au palais lors des banquets, et sur cette petite pointe de nostalgie, elle l’acheta.//

//Une fois sortie de la boutique, c’est vers les magasins de chaussures qu’elle se dirigea afin de trouver la paire idéale qui s’accordera avec la robe qu’elle venait d’acheter. Les premières boutiques ne donnèrent rien de très concluant, mais elle finit par trouver la bonne. Oui, la paire de chaussures qu’il lui fallait se trouvait juste là, devant elle. Kalia entra dans le magasin lorsqu’elle s’arrêta quelques instants. Un démon se trouvait là également… ou plus particulièrement une démone si l’on en jugeait par ce magasin de chaussures pour femmes. Tant pis, de toute façon elle n’a pas l’intention de s’attarder bien longtemps et préfère éviter de se retrouver mêlée à un combat une fois qu’elle sera dehors. Et puis, il n’y a pas que les anges qui ont le droit de faire du shopping après tout. Kalia saisit donc la paire de chaussures qu’elle avait remarquée et se dirigea vers le vendeur avec qui elle discuta un moment pour lui dire qu’elle souhaitait l’acheter. Mais contre toute attente, une paire de talons aiguilles vint se planter juste à côté de son visage. Elle se retourna calmement, observant la personne qui l’avait lancée, avant de constater qu’il s’agissait de la démone dont elle avait senti la présence.//

- Oublie tout de suite cette paire, "Princesse", je l'ai vu en premier. De toute façon tu n’auras nullement besoin de chaussures là où je t’emmènerai.

//La jeune femme resta perplexe quelques instants. Elle était certaine de découvrir cette démone pour la première fois, pourtant, cette dernière savait déjà qui elle était. Comment était-ce possible ? Plus inquiétant encore, elle semblait déterminée à vouloir se battre… en plein cœur du centre commercial ? Etait-ce une blague ? Depuis quand est-ce que les démons se mettent à attaquer en public ? Il y a pourtant des règles, aussi bien du côté des anges que des démons, et s’il y en a bien une sur laquelle tout le monde tombe d’accord pour une fois, c’est celle de ne jamais divulguer aux humains l’existence de leurs pouvoirs et ce qu’ils sont réellement. Nul n’est censé l’ignorer, alors d’où peut bien sortir cette folle furieuse qui se permet en plus de la menacer en public ? Kalia ne peut pas prendre le risque de se retrouver exposée aux yeux de tous, c’est pourquoi elle décida de prendre les devants.//

- Au cas où certaines personnes ici présentes l’auraient oublié, il y a des règles à respecter, et celles concernant le shopping sont aussi importantes que celles qui régissent nos droits fondamentaux.

//Bien entendu, à cet instant Kalia n’avait que faire du shopping, elle cherchait simplement à faire glisser le sous-entendu des règles à la démone afin que cette dernière se reprenne, mais elle semblait n’en avoir rien à faire. Alors la jeune femme attrapa ses chaussures, se tourna vers le vendeur et lui tendit un billet.//

- Gardez la monnaie. Si cela ne vous ennuie pas, je vais sortir par l’arrière du magasin. Certaines femmes peuvent devenir de vraies démones lorsqu’elles n’obtiennent pas ce qu’elles veulent...

//Cette petite pique était volontairement adressée à Lucy. Sans même attendre un mot de la part de cette dernière, Kalia se rua vers la sortie de secours, qui déboucha sur une ruelle déserte. Parfait… La jeune femme déposa ses affaires dans un coin et croisa les bras, attendant l’arrivée de la démone. Puisqu’elle y tenait tant, elle allait lui régler son compte sans l’ombre d’un problème… Encore une journée tranquille à Pass Magic. Dès que cette dernière arriva, l’ange ne manqua pas de la sermonner.//

- Je n’ai pas la moindre idée de l’endroit d’où tu viens, mais il me semble qu’agir comme tu l’as fait en risquant de mettre en péril nos identités est répressible de la peine de mort en Enfer… Que me veux-tu ?

_________________
A princess, a kingdom, a destiny

❀ On ne naît pas maître de son destin, on le devient. Plus le pouvoir lié à notre rang est élevé, plus les personnes qui tenteront de nous nuire seront nombreuses. Mais chaque obstacle renforce ma détermination. Plus je les haïrais, plus mon courage se manifestera. Je me suis fixé un but et je n'en démordrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pass-magic.forumactif.com
Lucy Salvator
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 35

MessageSujet: Re: Une guerre de femmes [Kalia]   Mer 3 Sep - 17:28

//Le calme et la patience, deux qualités qui ne s’associeront sans doute jamais à mon nom. Je n’aime pas attendre pour avoir ce que je désire. Si je ne suis pas une princesse au sens propre du terme, la plupart de mes connaissances savent qu’il faut me traiter comme tel. Je déteste le monde des humains, il est si ridicule et pourtant si prétentieux. Si j’avais la chance de pouvoir faire trois souhaits, je n’aurais même pas besoin de réfléchir. Le premier serait de retrouver Alexandre sain et sauf. Le deuxième serait de récupérer ma place en Enfer si difficilement gagnée. Enfin le troisième serait de réduire en poussière tous ces misérables petits humains qui me répugnent tant. Malheureusement je n’ai pas encore trouvé de lampe magique détenant un génie, en revanche je l’ai trouvé elle. La clé qui sera en mesure de réaliser mes deux premiers souhaits.//

//Kalia se retourne vers moi d’un air calme et interrogateur à la fois. Comment fait-elle pour être aussi sereine alors que le danger est si évident ? Elle ne me prend pas au sérieux. Cette petite peste se permet même de me narguer publiquement. Amuse-toi donc ma jolie, je me fiche du rire de ces humains, je les tuerais tous de toute façon, d’ailleurs toi aussi, je te tuerais. Tu me balances, derrière un merveilleux sous-entendu, qu’il y a des règles à respecter pour tous. Oups, c’est que j’avais presque oublié qu’il y avait des humains autour de nous tellement ils sont si insignifiants. J’aimerais lui ricaner au nez, lui dire qu’après avoir été bannie de l’Enfer, je ne vois pas ce que le monde des humains pourrait me faire de pire. Je crois halluciner lorsque je la vois payer la paire de chaussures et s’en aller par la porte de derrière. Elle se fiche ouvertement de moi… Je lui avais pourtant dit que j’avais vu ces chaussures en premier.//

//Je laisse mes sacs sur place, me fichant éperdument de tous mes achats de la journée. Je suis l’ange, ignorant les mains qui se tendent vers moi pour me bloquer le passage, je crois même avoir tordu la main du vendeur que j’attendais et qui m’a complètement ignoré pour la rousse. Qu’importe, je lui infligerais bien pire si jamais la princesse s’est enfuie. Finalement elle n’est pas si stupide, ou peut-être que si après tout, car en prenant la porte de sortie, je constate avec plaisir que la jeune femme m’attendait.//

- Je n’ai pas la moindre idée de l’endroit d’où tu viens, mais il me semble qu’agir comme tu l’as fait en risquant de mettre en péril nos identités est répressible de la peine de mort en Enfer... Que me veux-tu ?

//Tu devrais plus t’inquiéter pour toi que de ce qui pourrait bien m’arriver si je ne respecte pas les règles. D’ailleurs je ne respecte jamais les règles, c’est aussi l’une des nombreuses raisons qui m’a valu mon bannissement en Enfer. Je m’apprête à lui répondre l’une de mes petites remarques sarcastiques, lorsque j’aperçois des vigils courir vers la porte de sortie, sans doute alertés par les vendeurs du centre commercial. Je pose simplement mon regard vers la porte et c’est sans le moindre mouvement que celle-ci se referme sous leur nez, comme par magie, impossible de forcer l’ouverture tant que je serais présente.//

- C’est dingue comme les humains peuvent être oppressants lorsqu’ils s’y mettent.

//La jeune femme ne semble pas vouloir répondre à ma petite remarque loin d’être un compliment pour ces habitants qu’elle chérie tant. Elle semble attendre une réponse à sa question, bien décidée à connaitre la raison du pourquoi de ma présence et de mon affrontement envers elle. J’esquisse un large sourire sadique puis me met à faire les cent pas devant elle, marchant inlassablement de droite à gauche tandis que les humains continuent de frapper à la porte.//

- Si tu étais plus futée tu aurais compris dès la première seconde que c’est toi que je veux. Tu sais, je meurs d’envie de te donner une bonne leçon, mais ce serait dommage d’abîmer un si joli visage.

//Je m’arrête dans ma marche, me plantant devant elle, bien déterminée à avoir ce que je veux. Je sais à quel point j’ai des avantages sur elle, non seulement parce que je sais tout ce qu’il y a d’intéressant à savoir pour un combat, mais en plus parce que c’est un ange, et que tous les anges se battent pour la survie des humains. Ne me demandez pas pourquoi un tel combat, je n’ai jamais moi-même compris leur entêtement à vouloir les sauver.//

- Voici donc le deal, deux solutions s’offrent à toi, pas une de plus. Sois tu optes pour la manière douce et deviens une docile petite prisonnière, dans ce cas il n’arrivera rien aux humains qui se trouvent derrière cette porte. Sois tu optes pour la manière forte, et crois-moi j’ai bien envie que tu fasses ce choix, et non seulement toi et moi aurons un petit affrontement, mais ces humains qui brayent d’ouvrir la porte seront bientôt réduits au silence. Ils seront broyés, si tu veux connaitre tous les détails.

//Mon regard ne quitte pas le sien, mon sourire ne disparait pas. J’attends qu’elle me réponde, pressée de savoir si je pourrais assouvir mes pulsions meurtrières ou si je devrais rester calme, mais en emportant un adorable petit cadeau avec moi. A vrai dire, rien ne m’oblige non plus à respecter ma parole et à laisser ces humains vivre, mais je crois que Kalia me suffira largement comme lot de consolation.//

- Temps écoulé princesse, j'espère que tu as fait ton choix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalia Alena

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4966

MessageSujet: Re: Une guerre de femmes [Kalia]   Jeu 2 Oct - 17:59

//Désormais dehors et à l’abri de tous regards indiscrets, Kalia ne doutait pas un seul instant que la démone allait se lancer à sa poursuite. Pourquoi pensez-vous donc qu’elle avait pris ces chaussures ? Elle n’était pas à une paire près, elle désirait simplement s’assurer que la démone ne risquerait pas de commettre de gaffe en public. Ceci dit, Kalia était persuadée que même si elle lui avait laissé la paire de chaussures, la démone l’aurait tout de même poursuivie. Alors pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups. La seule chose à laquelle elle tenait vraiment sur ses achats de la journée, c’était la robe noire qu’elle s’était achetée. Mais avant de pouvoir enfin l’enfiler, la jeune femme se doutait qu’elle allait devoir franchir un certain nombre d’étapes… En commençant par Lucy.//

- Si tu étais plus futée tu aurais compris dès la première seconde que c’est toi que je veux. Tu sais, je meurs d’envie de te donner une bonne leçon, mais ce serait dommage d’abîmer un si joli visage.

//La démone croyait-elle sincèrement qu’elle l’ignorait ? Ce n’était pas pour rien que Kalia avait pris la peine de se rendre dans cette ruelle. Dès l’instant où Lucy l’avait appelée « princesse », elle avait aussitôt compris la situation dans laquelle elle risquerait de se retrouver. Ce détail était d’ailleurs bien étrange car la jeune femme s’était toujours faite discrète sur sa véritable identité afin d’éviter d’attirer les démons jusqu’à elle. Pour que Lucy sache qui elle était avant même de l’avoir rencontrée, c’est que quelqu’un l’avait forcément renseignée. Reste à savoir qui… D’un simple regard, la porte vers laquelle elle était ressortie se referma sous le nez des vigiles qui apparemment leur avait couru après. Intéressant… serait-ce de la télékinésie ? Ou bien un pouvoir en rapport avec les matériaux contenus dans ce bâtiment ? Pour l’heure, elle ne pourrait le dire, mais Kalia voyait bien que la démone n’avait pas l’air d’une débutante. Elle esquissa un sourire du coin des lèvres lorsque celle-ci lui annonça qu’il serait dommage d’abimer son « si joli visage ».//

*Il en a vu de bien plus coriaces que toi ma jolie…*

//Le simple fait de repenser à son année passée avec Elias ne pouvait que confirmer ses pensées. Lorsqu’il l’avait entrainée, le chasseur n’en avait absolument eu rien à faire d’abimer ou non son visage. Les seuls mots d’ordre étaient « survie et victoire », peu importe ce que l’on devait faire pour y parvenir. Et aujourd’hui, voilà que la démone tenta de la mettre face à l’un de ses principes pour la faire chanter… un principe qui fut pendant longtemps considéré comme l’un de ses principaux points faibles : la vie d’autres personnes en jeu.//

- Voici donc le deal, deux solutions s’offrent à toi, pas une de plus. Sois tu optes pour la manière douce et deviens une docile petite prisonnière, dans ce cas il n’arrivera rien aux humains qui se trouvent derrière cette porte. Sois tu optes pour la manière forte, et crois-moi j’ai bien envie que tu fasses ce choix, et non seulement toi et moi aurons un petit affrontement, mais ces humains qui brayent d’ouvrir la porte seront bientôt réduits au silence. Ils seront broyés, si tu veux connaitre tous les détails.

//Intéressant… est-ce que la démone avait deviné qu’elle aurait cédé simplement parce qu’elle était un ange, ou bien était-ce dû à ce mystérieux informateur qui lui avait peut-être confié deux ou trois secrets la concernant afin de l’atteindre plus facilement ? Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, sa réponse n’allait pas tarder à les éclairer. Dans chaque bataille, il y a forcément des victimes, ce fut très long pour elle de l’accepter et encore plus de mettre cela en pratique, mais Kalia avait enfin fini par l’admettre. Le champ de bataille est un endroit cruel, le plus souvent sanguinaire, et on ne peut pas toujours sauver tout le monde même si on le voudrait. Ceci dit, lorsqu’on a la possibilité de sauver des vies sans pour autant céder à son ennemi, comme c’est le cas aujourd’hui, c’est toujours bon à prendre.//

- Temps écoulé princesse, j'espère que tu as fait ton choix.

//La jeune femme esquissa un sourire du coin des lèvres avant de prendre la parole.//

- En effet. Je vais opter pour la troisième option.

//La jeune femme leva son bras, ferma le poing, et frappa un grand coup sec contre le sol qui se fissura sous les pieds de Lucy et continua sa route jusqu’au début du bâtiment, faisant s’écrouler quelques débris devant la porte. Ce léger tremblement de terre aura sans doute été suffisamment détonnant pour donner le temps aux vigiles de s’enfuir à toutes jambes de peur de se retrouver pris sous les décombres. Et puis dans le même temps, cela en dissuadera d’autres de faire leur apparition.//

- Mince alors, je crois qu’ils sont loin maintenant. Bien sûr tu pourrais toujours leur courir derrière et les tuer si ça te chante ça ne regarde que toi, mais quelque chose me dit que tu as encore plus envie de faire ma connaissance.

//Et oui, quoi que tu aies pu te dire, le chantage sur la vie de personnes quelles qu’elles soient sont désormais bien égales pour l’ange. En observant d’un peu plus près les réactions de la démone, Kalia remarqua que cette dernière ne semblait pas très patiente, de ce fait elle était quasiment sûre que les petites piques qu’elle lui lançait n’allaient rien arranger à son humeur. Ceci dit, étant donné que Lucy venait de gâcher son après-midi, autant qu’elles soient deux à en pâtir.//

- Je vois bien que tu brûles d’impatience de m’affronter, mais avant cela, pourrais-tu au moins m’en dévoiler la raison ? Je n’oublie jamais un visage et je sais que c’est la première fois que je te croise, je ne pense pas avoir pu te causer du tort de quelque manière que ce soit. De plus, je sais que tu n’agis pas seule. Quelqu’un t’a forcément renseigné sur mon identité. Et visiblement ce quelqu’un préfère te laisser faire le sale boulot à sa place… Je préfère te prévenir, tu ne parviendras à rien de cette façon, encore moins à me tuer. Maintenant si tu souhaites tout de même m’affronter, eh bien je t’attends de pied ferme.

//Les choses étaient à présent claires, si la démone tente de s’en prendre à elle, Kalia ne l’épargnera pas. Eh oui, contrairement à certaines idées que les démons ont tendance à se faire à propos des anges, la jeune femme n’aura aucun scrupule à la tuer si on la provoque. Le temps où elle essayait encore d’épargner le plus de vies possible, y compris celles de ses ennemis, est bel et bien révolu. Avant cela, elle aimerait tout de même bien savoir ce que la démone peut bien lui vouloir. Ce n’est pas tous les jours que l’un d’entre eux se pointe devant elle en connaissant déjà un certain nombre d’informations à son propos. La curiosité de connaître la personne avec qui elle avait bien pu s’allier était à son comble. Reste à savoir si la démone allait prendre la peine de lui répondre avant de lui sauter dessus, car pour l'instant, Kalia ne connaissait même pas son prénom.//

_________________
A princess, a kingdom, a destiny

❀ On ne naît pas maître de son destin, on le devient. Plus le pouvoir lié à notre rang est élevé, plus les personnes qui tenteront de nous nuire seront nombreuses. Mais chaque obstacle renforce ma détermination. Plus je les haïrais, plus mon courage se manifestera. Je me suis fixé un but et je n'en démordrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pass-magic.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une guerre de femmes [Kalia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une guerre de femmes [Kalia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Pass Magic

 :: Le centre ville :: Le centre commercial
-