AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Ven 10 Mai - 14:31

« Mes souvenirs marchaient sur du verre. On aurait dit qu'un sang d'une autre couleur, noir comme l'erreur, maculait la mémoire. »


Le sang. Je le sens couler en moi abondamment, ce liquide de la vie. Je l’ai également senti couler en elle, hors de son petit corps frêle. Arracher une vie pour une vie, c’est ce qui avait été écrit. Moi j’en ai arraché une pour torturer deux âmes de plus. Son sang sur mes vêtements. Son sang collé à ma peau. Ces yeux sensés voir la vie ont vu la mort. L’amour fait souffrir Ilana, je t’avais pourtant prévenu tant de fois mais tu ne m’as pas écouté, incapable de penser que l’amour n’est que source de souffrance. Aujourd’hui peut-être le comprendras-tu. Cet amour que j’ai un jour ressentit pour toi me hante. J’étais incapable de t’avoir, et incapable de te perdre. Il y avait une coupure entre nous ? A présent il y a un néant. Laissons les humains aimer, les démons n’ont pas besoin de ça, je n’ai pas besoin de ça. Je t’en veux Ilana, terriblement. Pourquoi es-tu apparue dans ma vie ? Tu n’aurais jamais dû te rapprocher de moi, jamais dû me faire ressentir cela. Tu disais m’aimer ? Je suis capable de te dire en te regardant droit dans les yeux que je te déteste pour cela. L’amour, je t’ai dit que je n’en voulais pas, mais tu t’es obstinée à le faire renaître en moi. Aujourd’hui tu en as payé le prix.

Me voilà de retour dans mon repère, assis dans une pièce plongée dans le noir. J’ai ordonné à tous mes hommes de main de ne pas me déranger, au risque d’en payer le prix fort. J’ai besoin de calme. Un silence complet. Je ferme les yeux, essayant de me vider complètement l’esprit. J’insiste sur le mot essayer. J’entends le léger son des aiguilles d’une horloge, puis des pleurs. D’insupportables pleurs de bébé. M’agaçant déjà alors que je sais pertinemment que je ne les entendrais jamais. Puis je l’entends m’appeler, doucement, silencieusement. Elle se meurt juste devant moi. J’ouvre alors les yeux, apercevant de longues flaques de sang. Je baigne complètement dedans. Puis son corps apparaît. Malgré l’obscurité de la pièce, je vois ses yeux clos, son corps immobile. Je sens son souffle de plus en plus faible. Je me rapproche d’elle, une fois de plus incapable de la sauver alors que je ne voulais pas la tuer. Puis sa main se referme durement sur la mienne et je reste toujours immobile.


- Comment as-tu osé me faire cela Matthew ?

- Tu n’es pas ici... Disparais.


Je referme les yeux. Je ne sens plus la chaleur de ta main contre la mienne. Plus rien. Puis lorsque je les rouvre, je me retrouve expulsé contre un mur avec la même puissance que celle de l’enfant lorsqu’il a voulu se protéger de moi. Je me relève, laissant mon pouvoir se charger de guérir blessures ou os brisés. Puis tu es de nouveau là, de l’autre côté de la pièce. Tu te rapproches de moi, tel une sorte de zombie ayant repéré sa proie. Tu marches doucement, trainant du pied, un poignard dans ta main, ton ventre ouvert dégoulinant de sang et d’organes. C’est moi qui t’ai fait ça. Cette fois s’en est trop, je me précipite vers ce qu’il reste de ton corps, me jetant sur toi et te faisant tomber à la renverse. Tu tentes de te débattre mais tu es trop faible comparé à moi. J’unis mes deux mains au dessus de ton cœur, une boule d’énergie tourbillonnante dans mes mains se forme, et je l’éclate contre ton corps. Détruisant chacun de tes membres, chaque parcelle de toi s’éclatant sous mes mains, ton sang giclant une fois sur moi et sur ces murs qui nous entourent. Cette fois je t’ai définitivement tué.

J’ouvre rapidement mes yeux, me rendant compte que je n’ai pas bougé de ma place, qu’il n’y a pas le corps d’Ilana, juste son sang maintenant sec me recouvrant. Est-ce donc le seul moyen pour que je sois tranquille ? T’achever complètement ? Une chose est sûre Ilana, ne t’approches plus de moi désormais. Je me relève, faisant quelques pas trainants. J’ignore où je dois aller, mais je ne dois pas rester ici. Je n’ai pas le temps de quitter la pièce qu’une sorte de souffle vient refroidir ma nuque. Je me retourne, prêt à te tuer une fois de plus s’il le faut. Cette fois-ci c‘est Zark que j’aperçois, un regard complètement dénué de sentiment, seulement la haine est lisible lorsqu’il me regarde. C’est vrai, toi aussi je t’ai perdu. Je fais apparaître une lame dans ma main, prêt à te tuer toi aussi, de toute façon je sais que tu n’es pas ici. C’est alors que mes membres se retrouvent bloqués, incapable de t’affronter, incapable ne serait-ce que de parler. Je sens alors le corps d’Ilana derrière mon dos, ses mains glissants le long de mes côtes jusqu’à mon torse pour arracher violemment les boutons de ma chemise. Puis Zark, attrapant cette lame pour l’enfoncer dans mon corps, encore et encore, de plus en plus fort et avec chaque fois plus de haine au fur et à mesure des coups. Douce torture. Je sens les mains d’Ilana caresser mon corps telle une femme amoureuse voulant faire ressentir à son conjoint toute sa passion. Puis la lame de Zark transperçant mon corps, me faisant payer le prix du plus grand péché. Pourtant malgré la situation, malgré la douleur, j’esquisse un sourire.


- La mort baptise aussi.

Une porte s’ouvre et une lumière aveuglante pénètre dans la pièce. Je leur avais pourtant dit de ne pas me déranger. Mon visage se tourne vers celui-ci, immobile face à mes yeux transperçant son cœur. L’instant d’après, un champ d’énergie le décapite, lui ainsi que la pièce dans laquelle je me trouve. Mes pouvoirs évoluent constamment, et mieux vaut que je me concentre sur eux avant qu’ils échappent à mon contrôle. Je regarde alors autour de moi, aucune présence, ni Zark ni Ilana ne sont ici. En revanche, c’est ma main qui tient la lame enfoncée dans mon torse. Je l’arrache sèchement, de nouveau le sang coule, cette fois il s’agit du mien. J’ai la vague impression que toutes ces illusions sont terminées. Peut-être que je m’avance un peu trop vite.

- La vengeance impulsive est mauvaise conseillère...

J’entends sa voix résonner dans ma tête. Viens donc Ilana, je serais là pour t’affronter. Je jette un coup d’œil autour de moi mais personne ne vient, il n’y a que sa voix qui hante mon esprit. C’est alors que parmi toutes ces illusions, parmi tous ces sons, un autre plus fort vient écraser ces premiers.

- Je t'attendrai à ton retour.

Elina, c’est elle que je dois aller voir. S’il y a bien une chose dont je suis sûr, c’est qu’elle m’attend, et peut-être qu’à ses côtés mes pensées redeviendront plus claires. J’entends alors l’hurlement d’Ilana me percer les tympans, et sans réfléchir je m’éclipse précipitamment dans le repère de ma seule alliée. Tout est redevenu calme, peut-être même trop calme. Lorsque je regarde autour de moi, j’aperçois toutes les fleurs se faner les unes après les autres. J’aperçois une fois de plus des tâches de sang. Non pas ici, pas maintenant. Je ferme les yeux puis les rouvre, toujours la même vision. Une boule d’énergie apparaît alors dans ma main droite, prêt à achever la prochaine illusion de Zark ou d’Ilana tentant de s’en prendre à moi. Venez donc vus affronter à moi, je vous écraserai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Sawyer
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Ven 10 Mai - 20:47

La vie n'est qu'un long rêve dont la mort nous réveille.

Pour certains, le rêve est pareil à un long fleuve tranquille, dépourvu de toute agitation, et décrivant ces vies si monotones, propres au monde des humains. Se bercer ainsi d’illusions est propre au chemin de la facilité emprunté si aisément par les hommes. La vie, la véritable vie, passe par d’innombrables évènements, parfois très calmes, mais par moments très durs. Le sacrifice fait partie de ces épreuves nécessaires à la vie, et aujourd’hui, Matthew en fit l’expérience.

Elina attendait le démon comme promis à son repère. Elle savait qu’il s’en était allé retirer l’enfant d’Ilana... son enfant. Les choix que nous faisons déterminent parfois une grande partie de notre avenir. Celui que Matthew avait fait aujourd’hui allait avoir de lourdes conséquences sur le sien. Certaines d’entre elles vont lui être favorables, d’autres beaucoup moins, mais il le savait déjà en ayant pris sa décision. Il ne pouvait pas laisser vivre cet enfant... En revanche, il pouvait en expliquer les raisons à Ilana, mais l’instinct de la démone la poussait à croire qu’il ne le fera pas, car quitte à lui retirer cet enfant, Matthew allait sans doute probablement tout faire pour qu’elle le haïsse définitivement, afin de rendre les choses plus faciles. La vie, une chose si fragile lorsque l’on fait partie des êtres qui se permettent d’avoir un droit de vie ou de mort dessus… un piège dans lequel on finit toujours par tomber avant de le regretter amèrement.

La démone s’était assise dans son jardin, contemplant les magnifiques fleurs qui le composaient. Cette vision devait être l’exact opposé de celle qui se lisait dans les yeux de Matthew à cet instant, elle en avait conscience. Mais se doutant que ces quelques instants ne dureraient sans doute pas bien longtemps avant qu’une autre vision aux couleurs plus rouges ne les remplacent, Elina se contenta simplement de profiter de l’instant présent, lorsque quelques instants plus tard, un bruit retentit dans son salon. Matthew était revenu.

En se relevant de la chaise sur laquelle elle était assise, Elina sentit une étrange force se mêler à l’aura de Matthew. Cela n’était pas dû aux émotions qu’il ressentait, mais à une force extérieure, elle pouvait en sentir la magie. En arrivant dans le salon, elle l’aperçut, couvert de sang, mais quelque chose n’allait pas. Ce n’était pas le sang d’Ilana qui ornaient ses vêtements, mais son propre sang, s’échappant encore de son torse. Que t’est-il arrivé Matthew ? Elle aurait pu croire que ces blessures lui avaient infligées en se battant contre Ilana, mais Matthew tenait dans sa main le poignard d’où provenait le sang. Bien qu’elle se trouvait dans la même pièce que lui, le démon ne la regardait pas encore. Il semblait trop occupé à regarder partout autour de lui, sauf au bon endroit. Qu’est-ce qui le troublait tant ? Sa maison était pourtant restée intacte depuis l’instant où il s’en était éclipsé. C’est enfin qu’elle le vit faire apparaître une boule d’énergie dans son autre main, prêt à l’envoyer à quiconque s’approcherait d’un peu trop près. Au même moment, l’étrange magie qu’Elina avait ressentie se manifesta de façon encore plus violente. La démone comprit enfin ce qui lui arrivait. Elle s’avança lentement vers le démon, sans esquisser le moindre geste brusque.


- Matthew. Ne bouge pas et écoute-moi, rien de ce que tu peux voir dans cette pièce n’est réel. Une magie s’est immiscée dans ton esprit, et si tu ne l’en expulses pas rapidement, elle va te pousser à te détruire.

De la magie, oui, mais comment, et surtout qui ? A sa connaissance, peu de gens à Pass Magic avaient le pouvoir d’infliger un sort si puissant sur un esprit. Matthew s’était rendu chez Ilana afin de lui retirer cet enfant, la jeune femme n’aurait pas pu riposter de la sorte, mais l’enfant... Bien sûr, l’enfant ! Dans le ventre de leur mère, ils développent leurs propres pouvoirs de protection. En le retirant, Matthew s’était probablement heurté au fœtus, qui avait tenté de se protéger. Incroyable... Si un simple fœtus pouvait se défendre de la sorte, qu’auraient donc été les pouvoirs de cet enfant s’il avait pu voir le jour ? Il serait devenu une arme indestructible pour les Princes, qui se seraient aussitôt emparés de lui à sa naissance. Mais l’enfant n’était plus. En revanche, sa magie subsistait encore en Matthew. Par chance, il n’était pas le seul à pouvoir toucher les esprits… Mais encore fallait-il pour cela qu’il l’écoute. Elina le voyait s’agiter. Sans doute ne devait-elle pas être la seule personne présente dans cette pièce aux yeux de Matthew. Encore un peu et le démon allait finir par se battre et se blesser davantage. Il était temps pour elle d’intervenir.

- Je peux t’aider Matthew, mais pour cela tu dois me faire confiance... Ferme ton esprit à tout ce que tu vois actuellement et ne te fie qu’au son de ma voix. Fais abstraction à la douleur, ne cherche pas à arrêter ceux qui tenteraient de t’attaquer. Je promets que tu ne mourras pas tant que tu te trouveras dans cette pièce. Fermes simplement les yeux, et lorsque je te le dirai, rouvre les et regarde droit devant toi. Aie confiance, jamais je ne te trahirai...

Elina s’avança jusqu’à se trouver face à Matthew. Il n’avait toujours pas fait disparaître sa boule d’énergie, mais elle espérait qu’il l’écouterait et ne la lui enverrait pas dessus alors qu’elle ne se trouvait plus qu’à quelques pas de lui. C’était maintenant ou jamais...

- Maintenant ! Ouvre les yeux !

Les pupilles d’Elina se teintèrent de rouge sang tandis que Matthew ouvrait les siens. La magie qui envahissait son esprit était puissante, mais les pouvoirs de la démone l’étaient davantage. Le pouvoir de ses pupilles fit instantanément cesser tout mouvement à Matthew, tandis qu’elle se frayait un chemin dans l’esprit du démon pour parvenir à la source de cette magie extérieure. Elle la trouva bien assez vite, et l’expulsa presque aussitôt du corps du démon. Un filet de lumière blanc se dissipa de l’esprit de Matthew tel un nuage s’évaporant au premier rayon de soleil. Les pupilles d’Elina reprirent leur nouvelle couleur d’un vert envoutant, et tout contrôle qu’elle exerçait sur l’esprit de Matthew s’évapora aussitôt, lui permettant à nouveau de bouger à sa guise.

- Tu es blessé... Mais tu ne risques plus rien désormais. Le fœtus auquel tu t’es attaqué était puissant et t’a laissé un petit souvenir de lui.

Cela dit ce n’était pas là le plus important pour l’instant. Qu’en était-il de l’état d’esprit actuel du démon après ce qu’il avait fait ?

- Est-ce que ça va aller ?


Cette question ne portait pas sur les quelconques blessures physiques qu’il portait sur lui, bien que sa blessure au torse devait rapidement être soignée, mais par cela la démone entendait bien sûr parler de ce qu’il ressentait à présent après s’être retrouvé face à Ilana, après avoir dû supprimer son propre enfant. Elina l’avait promis à Matthew, elle serait là pour lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Sam 29 Juin - 15:24

« Rêver seul n'est rien de plus qu'un rêve, alors que rêver à plusieurs, c'est déjà une réalité. L'utopie partagée, c'est le ressort de l'Histoire. »

Chaque être naît avec un rêve, un objectif final à accomplir. L’être qui n’a aucun rêve n’est rien de plus qu’une coquille vide, une machine. Certains rêvent de devenir une grande star internationale. D’autres de fonder une belle et heureuse famille. Il y a aussi ceux qui aspirent au pouvoir. Dans la vie, il y a des rêves superficiels, lucratifs, ou qui espèrent apporter un changement à l’humanité et la nature. Mais le plus intéressant, ce ne sont pas les rêves en eux-mêmes, c’est tout ce que nous sommes capable de mettre en place pour les voir se réaliser. Il faut savoir s’entourer, être stratégique, se relever après chaque défaite et apprendre de ses erreurs. Proposer des solutions, et si le plan A ne fonctionne pas, renchérir avec un plan B, puis un plan C, avec autant de plans qu’il faudra. Résoudre les problèmes, si quelque chose se met en travers de votre projet, l’éliminer sans hésiter.

Vous pensez sans doute tous que mon plus grand rêve est de renverser les Princes de l’Enfer et de prendre leur place au pouvoir. Je ne vous contredirais pas, mais je n’approuverais pas non plus. Disons simplement que régner sur l’Enfer est une pièce nécessaire pour l’ensemble de mon projet. M’entourer n’a pour l’instant jamais été un problème, j’ai des alliés de taille, des personnes qui m’ont aidé à développer mes pouvoirs et en qui je peux compter pour devenir encore plus fort. Mes stratégies sont toujours bien élaborées avant d’être proposées. Connaître chaque détail, les points faibles et les points forts de l’adversaire, avoir un plan complet du lieu, et tous autres détails nécessaires. Puis viennent les problèmes qui s’oppose à votre projet, la partie la plus complexe à résoudre pour ma part. Comme vous l’avez tous compris, mon problème se résume à un nom : Ilana Alom. Ou plutôt à ce que notre amour aurait pu engendrer. Mais comme tout problème doit être résolu rapidement, je n’ai donc pas hésité à l’éliminer afin de pouvoir poursuivre mon projet. Le problème est donc pour ma part résolu.

Pourtant il ne l’est pas totalement comme je l’aurais souhaité. Si j’avais su que m’attaquer à ce fœtus me provoquerait tous ces effets secondaires, j’aurais sans doute pris plus de précautions. Alors que je me trouve au plein cœur du salon de la belle Sawyer, je ne vois pas les choses de la même manière qu’elle, et ce au sens propre du terme. La boule d’énergie dans ma main droite est prête à anéantir quiconque se mettra en travers de ma route. Alors que je ne dis pas un mot, restant le plus calme possible pour ne pas rater ma prochaine cible, j’entends alors la voix d’Elina résonner une fois de plus dans ma tête.


- Je peux t’aider Matthew, mais pour cela tu dois me faire confiance...

M’aider. M’aider à quoi ? Je ne comprends pas très bien ce qu’il se passe. D’ailleurs je n’entends pas tout ce que tu me dis, je ne te vois même pas… Mais je sais que je peux te faire confiance, alors quoi qu’il se passe, je suivrais tes indications. Je sens alors une main se poser contre mon épaule. Si je ne te vois pas, je peux au moins sentir ta peau contre la mienne. Peut-être que je m’avance un peu trop vite. Cette magie immiscée dans mon esprit dont tu m’as parlé, a-t-elle réellement le pouvoir d’agir sur moi ou est-ce seulement une illusion ? Car cette main qui se referme contre ma gorge et qui me coupe de toute respiration m’a l’air bien réelle. Où-es tu Elina ?

- Maintenant ! Ouvre les yeux !

Sans réfléchir j’exécute ton ordre. Tu dois sans doute aimer ça non ? Quoi qu’il en soit, je savais que te faire confiance ne pourrait que m’être bénéfique. En effet, bien que je déteste cette sensation de ne pas pouvoir bouger et d’être bloqué par ta magie, je sens qu’avec ton pouvoir tu fais disparaître cette magie qui me rend fou. Puis plus rien. D’une seconde à l’autre toute illusion cesse et je suis à nouveau libre de bouger à ma guise. Ma plus grande consolation est sans doute de pouvoir voir ton visage qui me parait si angélique.

- Tu es blessé... Mais tu ne risques plus rien désormais. Le fœtus auquel tu t’es attaqué était puissant et t’a laissé un petit souvenir de lui.

Le fœtus dis-tu ? C’était donc ça. Je comprends mieux cette vengeance, après tout je l’ai arraché à la vie. Une vie de ténèbres et de haine. Je ne regrette pas mon acte, et si Ilana me déteste c’est sans doute mieux ainsi. Mon seul regret est de m’être mis Zark à dos, une fois de plus. De toute façon les plans parfaits ça n’existe pas. Si ma relation avec Zark doit en être le sacrifice, alors qu’il en soit ainsi… La seule que je ne dois pas perdre aujourd’hui est Elina, et pour l’instant il semble que tout soit fait pour nous rapprocher. Alors que je n’ai pas encore dit le moindre mot, tu me poses cette simple question : est-ce que ça va aller ? En parlant de ça, il serait temps de refermer mes blessures. Alors que je laisse mon pouvoir se charger de ça, je pose finalement mes yeux dans les tiens.

- La mission a été un succès, j’ai éliminé l’enfant, il ne sera plus menace.

Je me doute bien que cette réponse ne te sera surement pas satisfaisante, pourtant je ne fais que résumer ce qu’il s’est passé dans la maison d’Ilana. Peut-être aimerais-tu un peu plus de détails ? Bien sûr que tu en veux, je peux clairement le lire dans ton regard.

- Je l’ai presque tuée avec l’enfant... J’étais venu la libérer d’une vie de souffrances, et au lieu de ça j’ai failli l’achever. Je crois bien que nous ne pourrons pas non plus compter sur Zark pour venir nous féliciter maintenant qu’il me déteste à nouveau.

Voilà Elina, à présent tu sais tout. Si pour toi je suis l’allié idéal, pour d’autres je ne suis qu’un fou dangereux, ou bien un traître. Je saisis alors tes mains dans les miennes. Mes blessures sont presque complètement refermées.

- Mais à présent tout ceci m’importe peu. Je sais que je t’ai à mes côtés Elina, aujourd’hui plus rien ne peut m’atteindre à part toi. Sache que ta seule personne suffit à combler toutes les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Sawyer
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Dim 7 Juil - 16:55

" Il est plus difficile de dissimuler les sentiments que l'on a que de feindre ceux que l'on n'a pas. "

Ce qu’il venait de se passer, Matthew avait encore du mal à le lui décrire. Pourquoi ne pas simplement lui livrer les choses telles qu’elles se sont déroulées ? Le ton avec lequel il s’était exprimé en abordant le meurtre de l’enfant comme une simple menace qui, désormais, n’était plus un problème, lui avait donné l’impression d’une réponse déjà toute faite qu’il aurait machinalement débitée à toute autre personne qui lui aurait demandé la même chose. Leur relation se limitait-elle à cela ? Bien sûr que non, et le regard qu’Elina adressa à Matthew lui fit bien vite comprendre qu’elle ne se contenterait pas de si peu.

- Je l’ai presque tuée avec l’enfant... J’étais venu la libérer d’une vie de souffrances, et au lieu de ça j’ai failli l’achever. Je crois bien que nous ne pourrons pas non plus compter sur Zark pour venir nous féliciter maintenant qu’il me déteste à nouveau.

C’était donc cela. Si la décision d’ôter la vie de cet enfant n’avait déjà pas été facile à prendre, le fait de se mettre son père à dos en plus de s’attirer les foudres d’Ilana ne devait que s’ajouter au poids que le démon portait sur ses épaules.


- Matthew, ton père faisait partie des démons les plus redoutables que l’Enfer ait connu. Il savait aussi bien que nous ce qu’il arriverait à cet enfant s’il avait pu voir le jour, n’est-ce pas d’ailleurs pour cette raison qu’il s’est retourné contre l’Enfer au moment de ta naissance ? Il finira par te pardonner.

Le démon venait de prendre ses mains contre les siennes. Elle avait remarqué que ses blessures étaient presque déjà toutes refermées. Cet atout lui sera probablement d’une grande aide le jour où ils franchiront tous deux les portes de l’Enfer, car les démons qui tenteront de le tuer seront nombreux, les Princes y compris.

- Mais à présent tout ceci m’importe peu. Je sais que je t’ai à mes côtés Elina, aujourd’hui plus rien ne peut m’atteindre à part toi. Sache que ta seule personne suffit à combler toutes les autres.

La seule personne à pouvoir désormais l’atteindre… La démone savait ce que signifiaient de telles paroles, elle fut même étonnée que Matthew aient pu les lui prononcer, mais d’autant plus satisfaite. Cela témoignait d’un grand signe de confiance, et s’ils prenaient l’Enfer ensemble, cette confiance allait devoir s’avérer indispensable. Ce fut notamment sur les derniers mots du démon qu’Elina s’arrêta. La seule personne suffisant à combler toutes les autres. Un compliment qui ne passa pas inaperçu aux oreilles de la démone, qui laissa paraître un sourire.


- Que de compliments dont j’espère être digne Matthew Storm. Je ne trahirai jamais la confiance que tu me portes. J’ai d’ailleurs préparé en ton absence quelque chose qui devrait t’intéresser.


Elina fit apparaître un morceau de parchemin dans sa main, contenant une liste de noms, plus exactement six noms.


- Je me suis dit qu’une petite carte de tous les passages du château ne nous serait pas de refus. Nous pourrons ainsi éviter tous les pièges posés par les Princes, et nous rendre plus facilement à l’endroit que nous cherchons. Mon père et mes oncles sont extrêmement prudents, ils n’auraient donc jamais confié tous les secrets de leur château à une seule et même personne. C’est pourquoi ils ont sélectionné six démons que l’on nomme les Chártis. A l’intérieur de chacun d’eux se trouve ancré une partie des plans du château. Si tu parviens à tous les avoir, tu possèderas la carte dans son intégralité. Mais pour l’heure...

La démone avança de quelques pas afin de se rapprocher de Matthew et murmurer tout près de son oreille.

- Tu devrais te reposer un peu afin de pleinement récupérer. L’Enfer ne sera pas une tâche facile, mais lorsque nous l’aurons, tu auras tout le loisir de pouvoir le recréer selon tes règles. En attendant Matthew Storm...

Elle déposa un baiser sur la joue de Matthew, et rapprocha ses lèvres de celles du démon, sans pour autant venir les capturer d'un nouveau baiser.

- Je te souhaite une bonne nuit.

La démone remonta les marches de son escalier afin de regagner sa chambre, laissant le démon libre de repartir quand bon lui semblera.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Dim 7 Juil - 18:16

« Ses baisers laissaient à désirer... son corps tout entier.  »

Les liens changent avec le temps. Celui que j’ai avec Zark en est la preuve même. Si j’ai depuis des années renié son rôle de père, c’est seulement depuis quelques semaines que je l’accepte enfin. Un mensonge détruit une relation, une vérité permet de la recréer. Pourtant il y a une fois de plus un nouvel évènement pour venir troubler ce lien si fragile. A la différence, cette fois c’est lui qui me déteste.

- Il finira par te pardonner.

Le pardon. Je ne l’ai jusqu’à présent jamais demandé à quelqu’un. Je ne me suis jamais excusé pour tel ou tel acte, à personne. Suis-je réellement capable d’aller demander pardon à Zark ? Je ne pense pas, me connaissant je ferais tout pour tenter de regagner sa confiance. Tout sauf lui présenter des excuses. Comme Elina me l’a si bien dit, c’est pour la même raison qu’il s’est retourné contre l’Enfer, alors il comprendra. Il réalisera que pour une fois ce n’est pas le mal que j’ai voulu faire, même si je ne m’y suis pas forcément pris de la meilleure façon.

Alors que je saisis ses mains et lui exprime ce que je ressens vis-à-vis de notre relation, je ne prends pas tout de suite conscience de la véritable signification de mes propres mots. Je lui avoue clairement qu’elle est devenue mon seul point faible, mais également ma plus grande force. Des mots que je ne me serais jamais vu prononcer quelques années auparavant. Le temps nous change, bien plus qu’on ne pourrait le croire.


- Que de compliments dont j’espère être digne Matthew Storm. Je ne trahirai jamais la confiance que tu me portes. J’ai d’ailleurs préparé en ton absence quelque chose qui devrait t’intéresser.

Bien sûr que tu en es digne jeune Sawyer. La vie peut parfois être bien étrange... Quelques mois plus tôt tu n’étais qu’une inconnue à mes yeux, et aujourd’hui j’ai cette étrange sensation de te connaître depuis toujours. Tu es parvenue à obtenir une totale confiance de ma part, sache que de toute mon existence, tu es la seule à l’avoir obtenue. Le destin a parfois de bons côtés. J’observe le parchemin que tu me tends. La carte de l’Enfer dans son intégralité, voilà quelque chose qui devrait s’avérer très utile. Je jette un coup d’œil aux six noms, que de démons puissants, mais je les aurais tous. J’écoute attentivement tout ce que tu me dis, ou bien partiellement. Je dois avouer que mon attention est plus portée sur ce beau visage, mais je retiens tout de même le plus important de ce que tu me dis.

- Je me charge de la carte.

C’est alors que tu te rapproches de moi, ton visage si près du mien vient me murmurer une phrase qui donne plaisir à écouter. Recréer l’Enfer selon nos propres règles, quelque chose que je prendrai plaisir à faire, j’en suis déjà impatient. Tu ne me laisses pas le temps de prononcer la moindre phrase, ton baiser sur ma joue vient bouleverser toutes mes pensées. Je sens alors tes lèvres se rapprocher des miennes, nous sommes à deux doigts de nous échanger l’un de ces baisers si passionnés. Puis plus rien...

- Je te souhaite une bonne nuit.

Tu écartes ton visage du mien, tes lèvres des miennes. Tu me tournes le dos et remontes dans ta chambre, me laissant ainsi, seul avec moi-même. Toujours ce jeu de provocation entre nous. Attention Elina, tu tentes le diable, et il se pourrait bien qu’il finisse par succomber. Est-ce une invitation à rester ? Ou un autre test pour savoir si je vais résister ? Qui a dit que je le devais ? Ma conscience. Rentres chez toi Storm, ne succombes pas. Mon regard se pose alors sur une rose rouge, couleur de la passion. Je me saisis alors de cette rose, ne faisant pas attention aux épines dont l’une d’elle fit couler une goutte de mon sang. Rouge, couleur du sang. Cette rose te correspond si bien Elina, la passion et le sang. Je sens l’odeur de la rose, un arôme léger et agréable à la fois, ton odeur. Elle t’attend Matthew, rejoins-la. Rejoins-la maintenant. Tout donner ou tout perdre, avec toi Elina ça a toujours été quitte ou double. Je suis prêt à prendre le risque. J’apparais devant la porte de ta chambre à moitié refermée. Je l’ouvre délicatement avant de pouvoir enfin croiser ton regard. Ces yeux si beaux et déstabilisants à la fois.

- Un jour, une belle jeune femme a prononcé deux mots avant de m’embrasser: "pas d’attachement". Et je lui ai répondu qu’il n’y en aurait aucun. Pourtant, malgré tous mes efforts pour lui résister, je me suis finalement attaché à elle.

Bien entendu cette jeune femme, c’est toi. Je m’approche de ton corps, posant ma main droite sur ta taille, et mon autre main caressant tes cheveux. Je prononce une dernière phrase. C’est quitte ou double n’est-ce pas ? Soit tu es séduite, soit tu me rejettes. Dans ce cas tentons le tout pour le tout.

- Je te veux, Elina Sawyer.

Je pose mes lèvres contre les tiennes, t’offrant ce baiser que tu m’as refusé quelques minutes plus tôt. Ce baiser qui me donnait tant envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Sawyer
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Dim 7 Juil - 22:24

« Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu’elle s’interdit. »

Matthew Storm, tu oses ainsi braver les interdits. La démone s’était retirée dans sa chambre, ayant intentionnellement continué le jeu de provocation qu’elle se livrait avec Matthew depuis leur fameux « pacte » qui précisait qu’aucun attachement ni sentiment n’était possible entre eux. Pourtant, Elina sentait toujours la présence de Matthew dans son salon. La sortie de la jeune femme suite à sa remarque implicite avait donc fait son effet. Elina ne dissimula pas un certain sourire à l’idée de faire hésiter le démon. Néanmoins, elle dut bien avouer qu’elle ne s’était pas attendue à ce qu’il la rejoigne.

L’odeur du sang se fit soudain sentir. Te serais-tu agrippé à l’une de mes roses Matthew ? Cet arôme si exquis qui s’échappe de tes veines… Les yeux de la démone reprirent leur véritable couleur rouge sang face à l’appel de cette odeur si délicieuse. Sans même s’en rendre compte, Matthew la provoquait à son tour. Mais le démon ne rebroussa pas chemin, et poussa la porte à demi ouverte qui les séparait. Pour la première fois sans doute, Matthew découvrait sa chambre. Une pièce assez simple, comme le reste de sa maison, mais aux couleurs plus intimes. Une couleur beige parsemée de motifs marron chocolat qu’elle avait elle-même peints ornait les murs, et des pétales séchés de couleur blanche qu’elle avait prélevée de ses roses fanées étaient disposées au-dessus des deux seules tables basses présentes. Il n’y avait qu’un seul long placard à l’intérieur duquel elle rangeait ses vêtements, incrusté à un mur. Si la chambre d’Elina pouvait paraître vide, c’est parce que le grand lit à baldaquin qui trônait au centre de la pièce suffisait à la remplir et lui donner tout son charme. De fins rideaux blancs étaient disposés aux quatre coins du lit, chacun attaché. La parure de son lit quant à elle s’associait parfaitement au reste des couleurs de sa chambre. Ma chambre est-elle à ton goût, jeune Storm ?


Le démon fit quelques pas dans sa direction. Tu n’es donc pas parti Matthew, mais pourquoi être resté ?

- Un jour, une belle jeune femme a prononcé deux mots avant de m’embrasser: "pas d’attachement". Et je lui ai répondu qu’il n’y en aurait aucun. Pourtant, malgré tous mes efforts pour lui résister, je me suis finalement attaché à elle.

De l’attachement, qui finit tôt ou tard par laisser place à de nouveaux sentiments… Ainsi il reste donc encore une part de toi qui veut éprouver cela Matthew ? Malgré la haine que tu as éprouvée pour Victoria, l’amour déchirant qui t’a traversé pour Ilana, ton cœur ne s’est donc pas entièrement refermé à tous ceux qui t’entourent.

Elina le vit s’approcher d’elle, pour finir par le laisser poser une main contre sa taille, la deuxième contre ses cheveux.

- Je te veux, Elina Sawyer.

Et finalement, c’est le baiser que la jeune femme lui avait refusé que le démon finit par lui donner, rompant le pacte qu’ils avaient fait. Qu’en sera-t-il pour la démone ? Prolongeant ce baiser avec ardeur, les mains de la jeune femme se posèrent autour du coup du démon, tandis que ses yeux brûlaient à nouveau de cette passion qui leur redonnait leur véritable éclat rouge sanguinaire et qui trahissait ainsi le plaisir qu’elle éprouvait à l’embrasser. La démone finit pourtant par rompre ce baiser à contrecœur, avant de plonger son regard dans celui du démon.


- Tu as rompu notre pacte Matthew Storm. Mais il parait que le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation, alors il serait peut-être temps… de penser à redéfinir notre pacte...

C’est par un baiser encore plus enflammé que la démone vint de nouveau capturer les lèvres de Matthew, tandis qu’ils se laissaient tous deux glisser vers son lit. Pendant un instant, les pensées de la démone se laissèrent aller vers sa cousine.

*Tu vois Vicky, il ne suffit pas toujours d’user d’un pouvoir quelconque pour gagner l’affection d’un démon. J’espère que des bas-fonds de l’Enfer où tu te trouves tu savoures le spectacle.*

S’attacher à quelqu’un. Elina ne s’était jamais véritablement posé la question jusqu’à aujourd’hui. Pourtant, elle ne pouvait nier que ce qu’elle ressentait pour Matthew allait bien au-delà d’une simple amitié. Peut-être que le temps finira par rendre tout cela plus clair. Mais pour l’heure, rien n’était plus enivrant que le parfum de l’instant présent, aussi, Elina finit par se laisser complètement gagner par le démon pour une nuit endiablée.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Lun 8 Juil - 1:21

« Chaque baiser est une fleur dont la racine est le cœur. »

Nous sommes toujours tirailler entre deux choix. Le bien ou le mal. L’amour ou l’amitié. Le pardon ou la vengeance. Puis c’est notre âme qui paye les conséquences de tous ces choix, soit à travers le bonheur, ou bien à travers la souffrance. J’ai déjà cédé à la tentation plusieurs fois, persuadé que ça ne pourrait pas m’atteindre. A l’époque j’avais tort. Les épreuves que nous traversons nous changent, nous forgent une carapace que peu de personnes parviennent à briser. C’est autour de mon cœur que j’ai tant bien que mal tenté de forger la mienne. Un être démoniaque, sans scrupule et sans sentiments. C’est l’image que tout le monde perçoit de moi, c’est ce que je suis vraiment dans un sens. Mais il y a ces rares personnes qui sont parvenues à trouver une autre facette de moi, un être protecteur et capable d’aimer. Suis-je vraiment capable d’aimer ? Aujourd’hui encore le doute s’avère être bien présent. J’espère sincèrement que non, que je n’aimerais jamais, car l’amour se termine toujours dans la souffrance. Avec toi Elina, je voudrais connaître un bonheur sans fin, sans crainte, sans douleur. Prouves-moi que c’est possible Elina, prouves le et peut-être que je t’offrirais ce cœur si bien caché.

Tu as le don de troubler tous mes sens miss Sawyer. Moi qui suis de nature très observateur, c’est seulement maintenant que je me rends compte d’une nouvelle découverte. Je n’avais encore jamais vu ta chambre et je dois avouer que je te retrouve parfaitement à travers la décoration de cette pièce ainsi que sa couleur. Marron chocolat, je n’ai pas oublié que le chocolat est ton petit péché mignon de ce monde. Péché que j’ai découvert lors d’une soirée près de la cascade, le même soir ou nous avons passé un pacte. Le fait que tu prolonges ce baiser signifie-t-il que tu t’es également attachée ? J’ose le croire, pourtant tu finis par rompre ce baiser qui m’était si agréable.


- Tu as rompu notre pacte Matthew Storm. Mais il parait que le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation, alors il serait peut-être temps... de penser à redéfinir notre pacte...

Finalement je n’ai pas à regretter de m’être lancé. Cédons à la tentation avant qu’elle ne finisse par nous ronger. Nous nous désirons, alors à quoi bon résister.

- J’approuve cette idée, les pactes sont faits pour être changés.

Tes lèvres se posent à nouveau contre les miennes, échangeant un baiser vif, intense, passionné. J’ai alors ce privilège, celui de te goûter, toi, toute entière durant une nuit. Sentir ta peau nue, si douce contre la mienne. Ton corps blottit contre le mien. Tes lèvres sur mon corps. Cette odeur si enivrante durant toute une soirée. Plus que jamais Elina Sawyer je veux te garder près de moi. Prêtons nous au jeu de la tentation au moins une fois, après tout personne ne sait si nous ressortirons vivant de notre périple en Enfer.

***

J’ai peut-être rêvé. Un si beau rêve ne peut être réel. Pourtant, en ouvrant les yeux je m’aperçois qu’il l’est vraiment. Elle est bien là, tout près de moi, son corps à moitié enveloppé dans ses draps. Elle a l’air calme, heureuse. J’ai l’impression que plus les jours passent et plus sa beauté grandit. Par chance, je suis le seul à pouvoir réellement me délecter d’une si belle vision. Que faire à présent ? Je n’ai jamais été très doué pour les lendemains de soirée. Pour ma part il a s’agit le plus souvent de relations d’un soir, je m’éclipsais avant que la fille se réveille et ne lui donnais plus jamais de nouvelles. A moins que ce ne soit la fille qui disparaisse avant moi. Cette fois les choses sont différentes. Je ne veux pas faire la même chose avec Elina, tout simplement parce que je ne la considère pas comme une relation d’un soir, parce que je la désirerais le temps de toute une vie. Au moins je sais ce que je ne dois pas faire, c’est déjà ça. Je ne trouve donc rien de mieux à faire que de la regarder dormir, admirant ce spectacle tant que je le peux encore.

- Un visage d’ange pour une âme démoniaque. Une somptueuse rose éternelle.

Ma rose éternelle. J’ai prononcé à voix basse cette phrase, ne voulant pas la réveiller, mais étant incapable de contenir cette pensée pour moi. Cette jeune femme qui est à mes côtés, cette belle princesse de l’Enfer deviendra bientôt ma reine. C’est toi que j’ai choisis, Elina Sawyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Sawyer
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Mar 9 Juil - 1:09

« On reconnait la passion à l’interdit qu’elle jette sur le plaisir. »

Si la nuit qui s’écoula put paraître ordinaire pour la plupart des gens, d’autres eurent la chance de pouvoir l’apprécier dans son intégralité et d’en explorer ses moindres recoins. Pourquoi se priver d’une finalité pourtant si évidente ? A force de se provoquer, les deux démons s’étaient doutés qu’à un moment où à un autre, ils auraient fini par céder au penchant qui les attirait irrémédiablement l’un vers l’autre. Pourquoi ce soir ? Et pourquoi pas ? Ils étaient si près de s’engouffrer dans les bouches de l’Enfer pour ne peut-être jamais en ressortir, que c’était sans aucun doute le meilleur moment pour eux de se permettre de s’abandonner aux plaisirs charnels le temps d’une nuit. Et quelle nuit...

La démone revivait cet instant où elle se voyait retirer la chemise du démon, afin de venir y déposer ses lèvres le long de son corps si plein de vie, si énergique, et qui pourtant portait un poids déjà si lourd. Le temps d’une nuit, elle lui avait permis de mettre ce fardeau de côté, et de ne penser qu’à l’instant présent. Elina revivait cet instant où tous deux s’étaient enroulés dans ses draps, entièrement nus, l’un contre l’autre. Elle revoyait le désir qu’ils avaient tous deux éprouvés en s’abandonnant l’un à l’autre, son refus d’abandonner ses lèvres si bien logées contre celles de Matthew. Elle se revoyait enfin s’endormir dans les bras du démon, sa tête délicatement posée contre le torse de ce dernier. Cette nuit fut à la fois l’une des plus intenses et l’une de celles que la démone n’oubliera pas de sitôt.

La matinée s’éveille lentement tandis que la démone dort toujours. Ce sentiment de quiétude la caractérise si bien. Mais cette fois, c’est parce que c’est toi qui occupe ses pensées Matthew Storm.

- Un visage d’ange pour une âme démoniaque. Une somptueuse rose éternelle.

Cette phrase, prononcée tel un murmure, parvient pourtant aux oreilles de la jeune femme. Tu es donc resté ? La démone ouvre les yeux, s’apercevant que Matthew l’observait. Un mince sourire prit forme sur le coin de ses lèvres.

- N’étais-tu pas celui qui était censé se reposer, Matthew Storm ? Je ne voudrais pas te savoir distrait en plein combat à cause d’un manque de sommeil dont j’aurais été en partie responsable Razz

Elina déposa un baiser sur la joue de Matthew, avant de se lever et sortir de son lit pour se vêtir d’une légère nuisette d’un rouge assorti à celui de ses véritables pupilles. La démone s’éclipsa quelques instants pour réapparaître avec deux tasses de café. Elle en tendit une à Matthew avant de commencer à boire quelques gorgées de la sienne.

- Il vaudrait sans doute mieux que personne ne sache rien de tout cela avant notre prochaine escapade en Enfer. Mon père tenterait certainement de retourner cela à son avantage s’il en prenait connaissance. Nous devrons nous montrer plus rusés que lui. Par chance, nous allons pouvoir frapper là où il ne s’y attendra pas.

La démone se rassit sur son lit, observant Matthew avec sérieux.


- Il y a une chose dont je dois te faire part. Quelque part dans le château, il existe un objet dissimulé par de nombreux sortilèges. Il est représenté sous la forme d’une sphère, et contient un pouvoir si grand qu’à lui seul il permet d’alimenter toute la magie présente dans le château. Ce pouvoir est en réalité une infime partie de la puissance de mon grand-père, que mon père et mes oncles se sont évertués à emprisonner avec l’aide du roi des anges afin d’avoir une chance de le vaincre. Mais ils n’ont jamais été d’accord sur la façon de s’approprier cette puissance, chacun ayant souhaité l’obtenir pour son propre compte. Ne parvenant pas à tomber d’accord, ils ont fait en sorte de la cacher et de l’utiliser afin de se protéger de toute attaque provenant du palais. Grâce à la carte, nous pourrons retrouver la sphère. Et si nous y parvenons... Tu auras besoin de t’approprier cette partie de la force de mon grand-père afin de pouvoir triompher. Si nous arrivons jusqu’à cette sphère, la victoire sera à nous.

La démone s’arrêta quelques instants, consciente de la révélation qu’elle venait de faire à Matthew. Elle lui laissait également entendre qu'elle était prête à le laisser s'emparer à lui seul de ce pouvoir.

- Personne n’est au courant de l’existence de cette sphère. Ma famille a toujours souhaité garder le plus grand secret à ce sujet, même vis-à-vis de leurs descendants. C’est parce que je commençais à fouiller et m’y intéresser de plus près qu’ils ont fini par me considérer comme une menace. Tu dois cependant savoir une chose. Si nous trouvons la sphère, tu ne pourras garder sa puissance en toi éternellement. Il te faudra la réintégrer à la sphère une fois que tu auras vaincu les Princes, faute de quoi c’est le pouvoir de mon grand-père qui se répandra en toi et finira par te consumer jusqu’à ce qu’il ne reste plus la moindre trace de bonté en toi. Me promettras-tu de t’en débarrasser dès que tu n’en auras plus besoin ?

S’emparer d’un royaume n’était pas une chose facile. Le conserver était une chose encore plus dure. Mais si Matthew et Elina continuaient d’œuvrer en se faisant mutuellement confiance, leur puissance combinée sera amplement suffisante pour leur permettre d’instaurer leurs règles et se faire craindre et respecter de tous les démons. Ces derniers n’étant pas au courant de l’existence de la sphère, ils seront tous persuadés que les deux démons seront parvenus à prendre le pouvoir du simple fait de leur propre puissance. Et s’ils en venaient un jour à douter, la démone se fera une joie de leur montrer la puissance d’une descendante directe des Princes. Face au fils de Félicia et la fille de Lucifer, les démons n'auront d'autre choix que de tous s’incliner.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   Sam 3 Aoû - 12:36

« La connaissance est en elle-même puissance. »

Une bonne attaque ne met pas quelques heures à s’accomplir. Une bonne attaque s’évalue durant des jours et des semaines avant d’en venir au jour J. Pour trouver la victoire il faut connaître ses ennemis dans les moindres détails, surtout lorsqu’ils sont extrêmement bien placés dans la hiérarchie. La puissance ne s’acquiert pas à travers nos mots mais à travers nos actes. Nous ne deviendrons pas maîtres de l’Enfer parce que nous l’avons dit à haute voix. Elle sera reine et je serais roi, parce que nous avons étudié nos ennemis, parce que nous savons où frapper et quand le faire. Parce que nous avons mis en place un plan que personne d’autre ne devinerait. Laisser échapper de fausses rumeurs peut également jouer en notre faveur, les démons sont parfois si crédules qu’ils y croiraient tous. La connaissance nous l’avons déjà, le pouvoir nous l’aurons bientôt.

Pourtant ce matin ce n’est pas sur un plan diabolique que je me suis penché. Aujourd’hui Elina, c’est ton visage que j’observe, que je veux connaître dans les moindres détails pour pouvoir m’en souvenir durant les moments les plus sombres. C’est alors que tu ouvres les yeux et esquisse un sourire. Je ne sais pas ce que je préfère entre les deux. Peut-être ces yeux verts éclatants qui ont le pouvoir de déstabiliser tous les hommes. Ou bien ce petit sourire en coin qui te donne encore plus de charme. Peut-être bien que c’est l’ensemble qui me plaît tant.


- N’étais-tu pas celui qui était censé se reposer, Matthew Storm ? Je ne voudrais pas te savoir distrait en plein combat à cause d’un manque de sommeil dont j’aurais été en partie responsable.

Un manque de sommeil. Comment dormir aux côtés d’une si ravissante personne ? Je n’ai pas besoin de me reposer et je ne veux pas rêver. Mon rêve je le réalise déjà en étant à tes côtés, et il sera encore bien plus fort lorsque nous en viendrons à bout des quatre Princes de l’Enfer.

- Je suis assez en forme pour combattre les Princes plusieurs jours d’affilés. Tu ne seras pas responsable d’un manque de sommeil Elina, mais plutôt d’une volonté de les vaincre encore plus forte.

Ce que tu m’as offert durant cette nuit ne sera pas office de distraction durant ce combat mais de force. Je ne me battrais pas contre l’Enfer pour moi mais pour nous deux. Tu dépose alors un baiser contre ma joue avant de revenir avec deux tasses de café. Tandis que je remets le jean que tu m’as violemment arraché durant la nuit, je remarque que tu deviens tout de suite plus sérieuse en évoquant le fait que personne ne doit rien savoir de cette nuit la. Au moins tu es réaliste, et nous sommes tous les deux d’accord de faire comme s’il ne s’était rien passé.

- Par chance, nous allons pouvoir frapper là où il ne s’y attendra pas.

Cette phrase suffit à attirer mon entière attention. Une sphère contenant un extrême pouvoir, voilà qui devient très intéressant. Obtenir une partie de la puissance de l’ancien Roi de l’Enfer doit être extrêmement jouissif comme sensation, et tellement dévastateur. Et dire que les Princes n’en n’ont même pas profité.

- Et si nous y parvenons... Tu auras besoin de t’approprier cette partie de la force de mon grand-père afin de pouvoir triompher. Si nous arrivons jusqu’à cette sphère, la victoire sera à nous.

Alors tu me fais confiance au point de remettre entre mes mains ta vie, notre victoire, et le sort de l’Enfer tout entier, voire même du monde entier. J’en suis réellement honoré Elina Sawyer, je n’échouerais pas lors de cette mission. Et dire que les Princes ont gardé cette sphère secrète durant toutes ces années… J’ose à peine imaginer la puissance que pourrait procurer un tel objet, je pourrais écraser les Princes avec la simple force de leur prédécesseur. Mais inutile de penser à toutes les folies que je pourrais faire avec un tel pouvoir, toi-même me rappelle le fait que cette puissance est dangereuse et que je devrais la rendre à la sphère après avoir renversé les Princes. Plus la moindre trace de bonté en moi. Serait-ce si mal ? Après tout je n’ai pas l’intention de faire le bien autour de moi. Je le ferais tout de même pour toi Elina, pour nous, car pour rien au monde je ne voudrais briser cette confiance.

- Me promettras-tu de t’en débarrasser dès que tu n’en auras plus besoin ?

Ai-je réellement besoin de faire cette promesse ? Peut-être est-ce simplement pour faire office de signature lorsqu’on conclut un pacte. Soit, si tu as besoin de m’entendre jurer au respect de cette condition, alors je me contenterais de satisfaire ton exigence. Après tout une promesse contre le pouvoir, ce n’est vraiment pas grand-chose. Je plonge mon regard dans le tien, prenant un air extrêmement sérieux.

- Sache que je ferais tout ce qui est nécessaire pour notre victoire. Si je dois m’emparer de ce pouvoir alors je le ferais. Si je dois tuer alors je le ferais. Et si je dois me débarrasser de cette puissance alors je le ferais aussi. Tu as ma parole, Elina Sawyer.

Je finis la tasse de café que tu m’as offert et remet ma chemise. Malheureusement nous devons chacun nous replonger dans nos obligations et nous quitter. Attention cependant, je reviendrais bientôt te voir miss Sawyer, donc pas de bêtises en mon absence.

- Je crois bien qu’il est tant pour moi de m’occuper de cette fameuse carte.

Je m’approche de toi, dépose un baiser sur ton front et m’éclipse de ta chambre, te laissant à tes occupations. Comme je n’ai jamais été doué pour les lendemains, j’ai tout de même voulu tenter quelque chose. En t’embrassant j’ai fait apparaître un petit plateau avec l’une de ces fameuses rose rouge que tu aimes tant et un petit quelque chose à grignoter. A toi de choisir entre le croissant ou le gâteau au chocolat. Je le sais bien que je dois m’améliorer pour les matinées, mais en attendant j’espère que ce petit plateau ne sera pas de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma main pour soutenir la tienne, mon cœur pour écouter le tien.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La religion / les divinités dans la Légende.
» Le cheval est pour l'homme , comme les ailes sont pour l'oiseau ... [ PV Héra ]
» STANLEY ◮ combattre pour la paix, c'est comme niquer pour la chasteté.
» " Se ressembler pour se comprendre, être différent pour s'apprécier " [ Megan McKennit ]
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Les quartiers

 :: Quartiers n°2 :: La maison d'Elina
-