AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il est temps de se rappeler...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elina Sawyer
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 41

MessageSujet: Il est temps de se rappeler...   Sam 2 Mar - 23:48

"La vérité n'a point d'autre preuve de son existence que l'évidence."

Cette phrase de Vauvenargues n’aurait pu se manifester à un meilleur moment que celui-ci au sein des pensées de la démone. Elle avait beau ne plus se rappeler, elle avait toujours su néanmoins qu’elle n’était pas une démone ordinaire... que les démons lui devaient un respect "dû à son rang". Maintenant que Matthew partait du postulat qu’elle était la fille de l’un des quatre Princes, cela sonnait presque comme une évidence. Le moment était donc venu pour eux de se rendre à l’endroit où tout avait commencé, semble-t-il, pour la démone. Mais avant cela, Matthew lui avait offert un dernier moment des plus agréables.

Le démon semblait heureux de mener cette quête à ses côtés, Elina pouvait le sentir. Même la forte possibilité de mourir malgré ses nombreuses mises en garde n’y changerait rien. Depuis le jour de leur rencontre, un jeu de pouvoir et de provocation s’était installé entre eux... un jeu que Matthew venait de pousser à son comble au moment où il l’avait embrassée, juste avant leur départ. Elina n’avait pas refusé la chaleur et le doux contact des lèvres du démon contre les siennes. Elle avait même partagé ce baiser, avant de finalement le rompre au moment où il aurait sans doute souhaité qu’elle le prolonge davantage. Mais elle ne voulait pas le déconcentrer alors qu’ils allaient avoir besoin de toutes leurs capacités d’ici quelques instants. La démone se contenta simplement d’esquisser un sourire à l’égard de Matthew.


- Je n’aurais pu rêver d’une meilleure attention avant de nous plonger en Enfer.


- Les rêves les plus dangereux sont pourtant ceux que nous faisons en étant éveillé. Mais puisque tu sembles avoir un goût prononcé pour le danger, peut-être que je t’offrirai à nouveau la possibilité de rêver si nous revenons entiers de ce périple...


La démone insinuait-elle par là qu’elle ne lui refuserait pas un nouveau baiser si jamais ils s’en sortaient vivant ? Peut-être, peut-être pas. Mais si elle se montrait trop claire, le jeu de provocation avec Matthew perdrait tout son intérêt. Néanmoins, le démon avait une façon de voir les choses qui lui plaisait. Il était probablement le seul à lui envier le fait d’avoir une faiblesse pour un aliment tel que le chocolat. Cette phrase l’avait fait sourire, jusqu’à ce qu’elle comprenne que la faiblesse du démon était d’un autre ordre, à savoir celui des sentiments. Elle le constata au moment où il lui tendit une amulette magique renfermant les souvenirs heureux qu’Ilana avait eu à ses côtés.

- J’aimerais te demander un service. Je te fais suffisamment confiance pour t’occuper de cette amulette. Je te demande seulement de la cacher, mets la à un endroit ou personne ne pourra la trouver, et ou personne ne pourra la détruire.


Elina attrapa l’amulette, et ses yeux se mirent à briller d’une lueur rouge sang avant que l’amulette ne disparaisse sous leurs yeux.

- Personne ne la trouvera là où elle est... et personne ne pourra la détruire, tu as ma parole.


Elina fut quelque peu surprise que Matthew lui fasse assez confiance pour remettre entre ses mains ce qui constituait sa seule faiblesse, mais elle ne faillirait pas à sa parole. A présent, il était l’heure pour eux de partir...

Lorsque Matthew lui demanda si elle avait préparé un discours pour ses retrouvailles avec son père, la démone esquissa un sourire amusé du coin des lèvres.

- Après presque mille ans à l’avoir recherché, mon discours aurait frôlé la perfection si je l’avais préparé. Alors je préfère laisser libre court à mon instinct comme je l’ai toujours fait, car seules certaines personnes méritent de se voir accordées un certain intérêt... et mon père n’en fait pas partie.

Cela avait au moins le mérite d’être clair. Qu’il soit l’un des princes de l’Enfer ou non, la démone ne lui accorderait pas davantage d’attention que s’il avait été le plus pommé des démons. Après tout, c’était de sa faute si elle s’était retrouvée à errer sur terre pendant près de mille ans, avec pour seul pouvoir celui de manipuler ses adversaires à sa guise et les envoyer dans les bas-fonds de l’Enfer lorsqu’ils souhaitaient s’en prendre à elle. C’est donc sur ces derniers mots qu’ils s’éclipsèrent tous deux aux portes de l’Enfer.

Ils y étaient à présent... Mais le plus difficile restait à venir. La porte gigantesque des Enfers se dressait devant eux, accompagnée de toute une horde de démons pour la garder et prévenir tout le royaume de la moindre intrusion. Elina sentait que Matthew prévoyait déjà de s’en prendre à eux, mais ils étaient bien trop nombreux pour qu’aucun d’entre eux ne fasse sonner l’alarme. La démone pensa que son père n’avait sans doute jamais envisagé l’éventualité qu’elle puisse réellement le retrouver et briser la malédiction qu’il avait posée sur elle. Peut-être n’aurait-elle jamais pu le faire si elle n’avait rencontré quelqu’un comme Matthew. Mais aujourd’hui elle était là, et il était hors de question que quiconque lui barre la route. Elina prit donc les devants avant Matthew et s’avança vers les démons, s’assurant qu’ils captent tous son regard. Elle leva les bras vers le ciel, comme pour se rendre, mais garda la tête baissée afin qu’ils ne voient pas son visage. Si elle était véritablement la fille de l’un des princes, il ne serait pas difficile de la reconnaître, et si les Princes ne voulaient pas qu’elle revienne, les démons auraient sans doute reçu leurs ordres.


- Je suis venue me rendre aux princes. Ils offrent une récompense pour ma capture, et je suis venue marchander ma liberté. Mon nom est connu dans tout l’Enfer. Je m’appelle...


Une fois s’être assurée qu’ils avaient tous son entière attention, la démone releva soudain la tête et observa les regards à la fois surpris et apeurés des démons qui l’observaient. Matthew avait donc vu juste, mais Elina n’allait pas leur laisser le temps de réaliser ce qui se passait. La couleur de ses pupilles vira soudain au rouge sang, et la voix de la démone pénétra tous les esprits qui avaient les yeux rivés sur elle à cet instant.

- Vous allez sagement nous laisser passer et oublier notre présence en ces lieux, tandis que les dix du fond vont tranquillement nous escorter jusqu’au palais sans un mot. Je suis à vos yeux une fugitive recherchée et Matthew Storm m’a capturé pour me livrer aux Princes. Vous ne devrez laisser personne nous approcher ni lui ni moi quoi qu’il en coûte, sous peine de mort.

Les pupilles d’Elina reprirent leur teinte noisette, tandis que les démons leur ouvrait la porte, et que les dix qu’elle avait nommé les entourèrent elle et Matthew avant de commencer à les escorter sans un mot. La main de la démone trembla malgré elle. S’il lui était on ne peut plus facile de contrôler un esprit, il était plus difficile de le faire avec une cinquantaine de démons et ce avec la puissance diminuée qu’était la sienne à l’heure actuelle. Elle ne pourrait sans doute pas recommencer avant un moment, et Matthew devait probablement s’en douter.

*Je compte sur toi, Matthew.*

La démone poursuivit ainsi sa route avec Matthew, évitant au maximum les regards d’autres démons qui pourraient la reconnaître, et garda la tête baissée, avec l’air d’une fugitive ayant perdu tout espoir de liberté... un sentiment plutôt curieux lorsqu’on savait que c’était justement vers cette dernière qu’elle courrait à l’heure actuelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   Ven 8 Mar - 17:09

La confiance. Voilà une chose que je n’ai que très rarement offerte. Pourtant Elina, malgré sa véritable nature, malgré ses liens familiaux, malgré tout ce qu’elle pourrait être ou faire, aujourd’hui plus que jamais je lui fais confiance. Tu n’as pas besoin de me donner ta parole Elina, je sais que cette amulette sera bien plus en sécurité à tes côtés plutôt qu’entre mes mains. Si Ilana savait ça... Que je venais de remettre l’objet de ses souvenirs à une fille des princes, elle me détesterait sans doute pour ça. Mais je n’en ai que faire. A vrai dire, le fait qu’Ilana me déteste à nouveau m’a aidé à aller de l’avant, j’avais seulement besoin de ça pour avancer, de sa haine. Avant que nous nous rendions au royaume de l’Enfer, Elina sous-entend qu’elle m’offrira l’opportunité de rêver encore à ses côtés si nous nous en sortons vivant. Parles-tu d’un second baiser ? J’en suis presque convaincu. Aujourd’hui tu vas devoir faire tes preuves Elina, mais crois moi, nous reviendrons de cet endroit. Alors oui, j’espère que tu tiendras parole ma chère ou je pourrais moi-même venir chercher ce que tu as proposé de m’offrir. Me voilà une motivation de plus pour accomplir cette mission à bien.

- Seules certaines personnes méritent de se voir accordées un certain intérêt... et mon père n’en fait pas partie.

Cette phrase attire mon intérêt bien plus que la précédente. En fait Elina, toi et moi avons beaucoup de points communs. J’ai également grandit avec pour seul but de retrouver mon père afin de l’achever moi-même. Tout comme moi tu risques sans doute d’avoir des surprises en retrouvant le tiens. Pourtant, je ne te souhaite pas de renouer un lien positif avec ton père. Non je ne souhaite pas ton malheur, j’aimerais seulement conserver ce lien que nous entretenons, et s’il s’avère que tu décides de retourner auprès des tiens... Alors je me verrais obligé de te considérer comme mon ennemie. Bref inutile de songer à tout cela à présent, pas maintenant que nous sommes si près du but.

Nous voilà donc arrivé dans l’entre des ténèbres. Finalement l’Enfer ne m’a pas tant manqué, Pass Magic est même devenu un lieu plus intéressant que celui-ci, du moins pour certains de ses habitants. Comme toujours, pèse au-dessus de nos têtes ce ciel sombre, mélange de noir et de rouge, les couleurs basiques de l’Enfer bien entendu. Nous n’avons même pas encore pénétré la grande porte que d’ici même, nous pouvons sentir l’odeur de cadavres et de chaires brûlés, la douce odeur du sang. On peut également entendre ces bruits de coups de fouets et ces hurlements, provenant aussi bien d’hommes que de femmes, et même d’enfants. Voilà Elina, voilà l’endroit auquel tu appartiens. Cet endroit est ton monde, notre monde. Tandis que plusieurs démons se dirigent vers nous, tu te permets de prendre en premier la parole, afin d’attirer l’attention de chacun d’entre eux. Oh je vois ce que tu cherches à faire, c’est une bonne idée Elina, mais ça ne tiendra pas longtemps...


- Vous allez sagement nous laisser passer et oublier notre présence en ces lieux, tandis que les dix du fond vont tranquillement nous escorter jusqu’au palais sans un mot. Je suis à vos yeux une fugitive recherchée et Matthew Storm m’a capturé pour me livrer aux Princes. Vous ne devrez laisser personne nous approcher ni lui ni moi quoi qu’il en coûte, sous peine de mort.

J’aime cette once de menace qui ressort de ta voix. Une pure démone, tout comme moi, à la différence que du sang royal coule en toi. Le sang royal, celui que je m’apprête à faire couler aujourd’hui. Je ne t’ai pas mentis Elina, je te conduirais à ton père. Pourtant je ne t’ai pas tout dit non plus, même si tu dois surement t’en douter, qu’un autre des princes attire mon attention, plus particulièrement ma haine. Alors que nous avançons l’un près de l’autre, entouré d’une garde rapprochée de démons, mon regard ne rate pas ce détail important. Ta main tremblante. Est-ce la peur ? Non, bien que j’aurais préféré. Pourtant cette fois, ce sont tes pouvoirs. En ce lieu plus qu’ailleurs tes pouvoirs veulent se relâcher pour être utilisés au maximum. Pourtant, ta malédiction t’en empêche. Allons la briser avant qu’il n’en soit trop tard.

- Je crois bien que l’on se passera de quelques-uns de ces hommes.

Je me retire à l’arrière de la garde, ceux-là semblent les moins maîtrisés par le pouvoir d’Elina. Ceux qu’elle ne voit pas sont peut-être sa faille… Mh cela risque de compliquer les choses. Quelques secondes s’écoulent, puis les deux démons à mes côtés s’arrêtent, semblant revenir à la raison, ou plonger dans une totale incompréhension. Je pose mes mains sur leurs épaules en même temps qu’ils posent leur regard sur moi, puis sur Elina. Alors qu’ils s’apprêtent à crier pour donner l’alerte, à l’aide de mon pouvoir, je m’infiltre directement dans leurs organes afin de leur couper leurs cordes vocales pour qu’ils ne nous dérangent pas plus.

- Chut, ne la perturbez pas, elle a besoin de se concentrer. Quant à moi je ne demande pas grand-chose, juste votre mort.

J’aspire leur énergie jusqu’à la moindre once d’un quelconque signe de vie. Le plus d’énergie possible, voilà ce qu’il me faut pour vaincre l’Enfer, et ici, avec ces centaines de milliers de démons, je ne risque pas d’en manquer. Avant que les corps ne retombent lourdement sur le sol et mettent en alerte quelqu’un, j’expulse chacun des corps dans un profond gouffre de lave. Là-bas personne n’ira les chercher. Je me remets aux côtés d’Elina lorsque j’aperçois de plus en plus de regards se poser sur nous. Chacun a cessé son activité, tous semblent attirer par le pouvoir et l’aura qui se dégage de nos deux êtres, plus particulièrement d’Elina.

- Changement de plan ma douce, que dirais-tu d’une petite course poursuite ? Je crois bien que même moi ils ne m’obéiront pas face à toute cette énergie...

Je fais signe à Elina de se regarder à travers le reflet d’une flaque d’eau à quelques pas de nous. Cette étrange lumière, cette sorte d’électricité qui entoure tout ton être, je crois bien ne pas être le seul à voir ça. Ce que je crois encore plus, c’est que nous n’avons plus une seule seconde à perdre. Il faut croire que l’on est très près du but, sinon le corps d’Elina, son pouvoir ne serait pas aussi près d’exploser.

- Si tu as une idée pour faire cesser ça, je t’en prie n’hésites pas. Mais en attendant...

Alors que les démons semblent un par un reprendre les esprits et que l’alerte se met à retentirent, j’attrape la main d’Elina et la tire avec moi. L’avantage de m’avoir à ses côtés, c’est que je connais cet endroit par cœur, et qu’aucun passage secret ne m’est inconnu, surtout lorsque c’est moi qui les construis. Alors que le château semble de plus en plus près, je prends une toute autre direction, au grand étonnement d’Elina, qui semble-t-il être un détour inutile. Je la fais rentrer dans une sorte de cave, ou tout est noir. Aucune lumière, aucun bruit, et aucun pouvoir ne pouvant fonctionner. Le but d’un passage secret, c’est de convaincre toute personne qui le trouve de faire demi-tour, et quoi de mieux pour ça que de leur retirer leur seule protection.

- Tu vas devoir me faire confiance et me laisser te guider. L’endroit sera trop étroit pour que nous avancions côté à côté mais je serais juste derrière toi.

Je lui indique calmement où mettre les pieds, pour ne pas qu’elle tombe face à une bête sauvage ou dans un piège. Je lui demande alors de prendre une profonde inspiration, à sa grande surprise, et la pousse, avec le plus de délicatesse possible, dans un immense trou, qui n’est que l’objet d’un portail menant directement au sein du château des princes. Je la suis à mon tour lorsque je sens que quelque chose ne va pas. Ce portail magique que j’avais conçu a été truqué, ce n’est pas ma magie que je ressens la... De la part des princes je m’attends donc à une mauvaise chute. Le portail s’ouvre du haut du plafond immense d’une toute aussi grande pièce. Me voilà chuter jusqu’au sol, mais j’atterris plus ou moins bien. Un pied au sol, un genou à terre et ma main droite également au sol pour servir d'appuie. Je me relève et aperçois devant moi Elina, avec une éraflure au bras. Je sais que ce n’est pas grand-chose, mais je m’avance tout de même vers elle pour la soigner en posant quelques secondes ma main sur son bras. Un lourd silence pèse, que je ne tarde pas à briser.

- Nous n’aurions pas du atterrir ici... Je crois bien que ton cher père a compris que rien ne nous arrêtera. N’est-ce pas ?..

Mon regard se pose sur une silhouette immobile cachée dans l’ombre à l’autre bout de la pièce. Je me rapproche de quelques pas, aux côtés d’Elina, gardant tout de même une certaine distance par mesure de sécurité.

- Allons camarade montres toi, ta fille est venue de loin pour te dire bonjour, fais-lui donc cet honneur, Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Princes *pnj
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1

MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   Lun 18 Mar - 0:23

Lucifer :

Des millénaires ont passé depuis que mes frères et moi sommes parvenus au sommet. Hormis eux, très rares sont les personnes qui ont un jour osé contester notre autorité, et encore plus rares sont celles qui peuvent encore se vanter d’en parler aujourd’hui. On dit en général qu’obtenir le pouvoir n’est pas le plus difficile, mais ce qui l’est en revanche, c’est de le garder. En Enfer, les choses sont différentes. La tâche la plus ardue pour moi et mes frères ne fut pas de garder le pouvoir, mais bel et bien de le prendre, notre père ayant été le premier fondateur et roi de l’Enfer. Aujourd’hui encore, il m’arrive de repenser à ce jour où nous sommes parvenus à le faire chuter. Prendre sa place sur le trône était impossible, il était plus puissant que mes frères et moi réunis. Mais nous complotions déjà pour le renverser alors que nous n’avions pas plus d'une centaine d’années devant nous. Jeunes et avides de puissance, nous n’avons pas hésité à conclure un pacte avec nos ennemis les anges afin de combiner leur puissance à la nôtre pour le faire tomber... Le roi des Anges, il était encore jeune lui aussi, mais il pensait déjà à l’avenir et à la sécurité de son peuple. Nous avions donc accepté de conclure une trêve avec eux en échange de leur aide... trêve que bien sûr nous n’avons pas respectée après avoir obtenu ce que nous voulons, et des centaines d’années plus tard, nous avons à nouveau frappé dans leur royaume et reprit les hostilités avec eux, jusqu’à ce qu’un beau jour nous finissions par ôter la vie de leur roi. Nous ne sommes pourtant pas encore parvenus à reprendre son royaume, car tout comme bon nombre de rois, il a eu des descendants, ou plus particulièrement une descendante, la seule ange capable de relâcher toute la puissance magique avec laquelle a été conçu le royaume, une puissance dont elle-même n’a même pas encore conscience car elle ne l’a jamais mise à l’œuvre. Mais moi et mes frères, nous avons vu de quoi cette force était capable, et encore aujourd’hui, nous sommes toujours avides de pouvoir. Mais parlons de celui que j’ai actuellement avant de penser à celui auquel j’aspire.

Lorsque j’étais jeune, je n’eus aucun scrupule à faire tomber mon père pour prendre sa place, et si c’était à refaire, je le recommencerai autant de fois que nécessaire. Depuis le premier jour de notre règne, mes frères et moi sommes les plus redoutés et respectés de tous les démons. Mais ce n’est pas notre bonté qui fait naître le respect chez nos sujets, c’est la peur que nous leur inspirons. Notre cruauté ne connait aucune limite, notre puissance les effraie, et aucun démon sain d’esprit ne s’amuserait à nous provoquer, même un démon venu dans l’unique but que nous achevions sa misérable existence, car il sait que nous ne lui accorderions pas ce qu’il souhaite avant de l’avoir fait passé par toutes les tortures dépassant l’entendement, et le maintenir envie des siècles durant jusqu’à ce que nous nous en lassions finalement. Les démons ont donc lutté entre eux pour acquérir une certaine puissance, espérant ne jamais avoir affaire à nous, et ont commencé à faire naître leur réputation. Les plus forts d’entre eux sont soit entrés à notre service, soit demeurent à nos côtés et agissent pour le compte de l’Enfer. Nous avons mis certains à la tête d’une armée, nous avons offert davantage de puissance à d’autres, et après avoir vu le sort que l’on infligeait aux premiers qui ont osé penser être devenus assez forts pour nous renverser, plus aucun d’entre eux n’a jamais eu cette prétention. Jetez donc un coup d’œil aux portes de l’Enfer, et observez avec attention les quelques morceaux de chair qu’on y trouve...

Comme mes frères, j’ai eu des descendants... des filles pour ainsi dire. Elles sont plus malines, plus intelligentes, et sont assez subtiles pour être à la fois nos yeux et nos oreilles. Certaines parviennent à mettre sous notre contrôle les démons les plus turbulents. D’autres au contraire sont envoyées au-delà de l’Enfer pour mettre un terme à certaines existences que nous jugeons problématiques, et d’autres encore possèdent bien d’autres talents. Si je devais me décrire par rapport à mes frères, je dirai que je suis le plus joueur. C’est pourquoi si vous avez de la chance, vous tomberez sur mon frère Satan, qui est le plus cruel et se débarrasse très vite de presque tous les démons qu’il croise. Avec moi, vous serez sans doute le plus malchanceux, car je ne tue pas tout de suite mes victimes. J’aime d’abord m’amuser avec elles et les pousser au-delà de leurs limites, et pour cela, je n’ai aucun scrupule. Ne vous méprenez pas sur mes paroles, je ne fais pas que torturer physiquement mes victimes, je brise leur esprit et tout ce qu’il contient pour qu’elles deviennent de simples jouets entre mes mains. La torture mentale, un sujet d’expérience des plus fabuleux, que je n’ai pas fini d’expérimenter... Mais assez parlé de mes petits plaisirs, passons maintenant à la raison qui faut qu’aujourd’hui, je suis en colère... Une colère que je n’avais pas éprouvée depuis des siècles.

Je vous l’ai dit, je suis le plus joueur de mes frères, et il m’est arrivé de faire tout un tas d’expériences. Néanmoins, les conséquences de l’une d’entre elles me poursuivent encore, et cette conséquence se nomme "Elina". Quand je fus plus jeune, j’eus une aventure avec une ange. A cette époque, j’étais curieux de connaître la sensation de se voir aux côtés d’un être de pureté. Cette expérience était des plus alléchantes. Elle m’attirait, je la voulais, et je me suis amusé à modeler son esprit et faire en sorte que je sois le seul être qu’elle désire. Je la fis chuter du paradis, et je consommais le fruit pourtant défendu aux démons. Au moment où ce fut terminé, je commis l’imprudence de ne pas l’achever, et j’appris quelques mois plus tard qu’elle était tombée enceinte. Elle fit en sorte de faire naître l’enfant sans que je puisse l’approcher car elle savait que je l’aurais tuée et que l’enfant, s’il avait survécu, deviendrait un démon à part entière. Ses semblables la protégèrent et la mirent à l’écart de mon royaume, mais j’avais déjà modelé son esprit à ma guise, je n’avais plus qu’à lui demander de venir à moi pour qu’elle le fasse d’elle-même... Et elle le fit. Désormais en Enfer, j’avais tout contrôle sur sa vie ainsi que sur celle de l’enfant. Sur quelques mots que je vins susurrer à son oreille, elle mit fin à son existence. Quant à l’enfant, j’avais ressenti en lui une part de démon bien supérieure à celle d’un ange, alors je l’ai gardée et élevée comme mes autres filles, et l’appelai Elina.

En grandissant, Elina devint non seulement la plus douée de mes filles mais également la plus rusée, la plus intelligente. Elle était forte, très forte... Mais contrairement à tous les autres, elle ne se pliait pas à notre système, et ne faisait que ce que bon lui semblait, malgré mes mises en gardes. Elle avait hérité d’un caractère et d’une insoumission qui allait bientôt causer sa perte. Un jour, elle s’opposa ouvertement à nos lois, et mes frères et moi avons dû prendre une décision. Comme d’habitude, Satan opta pour ôter sa vie dans l’heure. Mais je vous ai dit que j’aimais tenter toutes sortes d’expériences... Alors je décidai de lui infliger un tout autre sort afin de lui donner une bonne leçon… la faire errer sur Terre pour l’éternité, prisonnière à jamais de l’oubli de ses souvenirs, sauf si je me décidai un jour à la faire revenir en Enfer. Etre condamnée à errer pendant des millénaires sans connaître son histoire ou son passé, voilà qui aurait de quoi occuper celle qui avait bravé ses lois. Je décidai donc de la priver d’une partie de son être, non seulement du côté de ses souvenirs, mais également physiquement en réduisant sa puissance, lui permettant seulement de conserver assez de force pour renvoyer les démons qui tenteraient de s’en prendre à elle. Si elle mourrait trop tôt, mon expérience n’aurait plus le moindre intérêt… l’observer courir après un but en vain était bien plus amusant. Je n’avais cependant pas prévu que quelqu’un d’autre aurait été assez fou pour retrouver son histoire et encore plus fou pour s’en mêler sachant qui elle était... Le problème en devenait d’autant plus difficile lorsqu’il s’agissait du fils de notre plus grande alliée...

Matthew Storm se tenait là, à présent devant moi. Il pensait que ses portails magiques fonctionneraient toujours, mais aucune magie en Enfer ne perdure sans que nous n’en ayons connaissance. Il avait été assez malin pour découvrir le passé d’Elina, ou du moins il en avait une idée forte. Mais il devait se douter que si nous l’avions laissée sur Terre, c’est parce que nous l’avions décrété et qu’il ne devait pas en être autrement. Que faire alors lorsque ce gamin prend volontairement la décision de venir me provoquer ? Ce n’était pas ce que Félicia et nous avions convenu... Je le fis donc apparaître devant moi via ce portail magique dont il pensait encore avoir le contrôle. Quant à Elina, maintenant qu’elle était entrée en Enfer, je savais que ce n’était plus qu’une question de minutes avant que tous les souvenirs dont je l’ai dépossédée ne reviennent s’immiscer dans son esprit. Sa puissance avait déjà perturbé tout l’Enfer dès son arrivée. Sa véritable force ne demandait qu’à exploser de son corps et se libérer pleinement maintenant dès le moment où elle avait franchi ces portes. L’Enfer était son libérateur...


- Allons camarade montres toi, ta fille est venue de loin pour te dire bonjour, fais-lui donc cet honneur, Lucifer.

Habituellement, j’aime à prendre l’apparence d’un enfant de 8 ans pour venir m’adresser aux gens. Une déferlante de puissance sous la forme d’un enfant, ça surprend, ça inquiète. Il m’est parfois arrivé de faire quelques descentes sur Terre sous cette forme. Comment pensez-vous que l’idée de faire des "films d’horreur" dont les humains raffolent tant avec des enfants de bas âge leur est venue à l’esprit ? Mes quelques passages n’ont jamais cessé de hanter les quelques esprits qui en ont été témoin... Aujourd’hui pourtant, je décide de prendre l’apparence d’un homme, ce qui est assez rare. Je sors de l’ombre où je suis tapi, et mon regard traverse celui de Storm. A-t-il donc perdu l’esprit pour se permettre de me parler ainsi ?

- Matthew Storm... Je dois bien reconnaître que tu peux sembler très doué pour découvrir les affaires les mieux dissimulées. Cela dit je n’ai jamais douté de tes capacités, après tout, j’ai pu observer tes exploits à de nombreuses reprises, et je n’ai aucun doute quant au fait que ta mère t’a formé à la perfection. Cela dit, elle n’a rien exagéré le jour où elle a laissé entendre que la politesse n’était pas ton fort, et que tu avais la manie de toujours te mêler des affaires qui ne te concernent pas. Ce sont là deux défauts auquel tu ferais mieux de vite remédier si tu ne tiens pas à ce qu’ils te portent préjudice et te coûtent ton avenir.

Des chaînes entrecoupées sortirent du sol du château pour venir se planter dans les jambes de Matthew et distiller un poison paralysant dans son corps pour l’empêcher d’esquisser le moindre geste tant que je n’aurais pas décidé de son sort, tandis que je plongeai mon regard dans celui de ma fille, qui, de toute évidence, n’avait plus rien à voir avec le regard perdu qu’elle avait arboré depuis mille ans. Mon sortilège était donc brisé.

- Ma chère fille. Cela fait un moment. J’espère que ton passage sur Terre t’aura servi de leçon et fait tirer de bonnes conclusions. Tu devrais peut-être même les inculquer à Storm, sachant la chance que tu as eue de ne perdre que la mémoire et une partie de tes pouvoirs... Lui pourrait perdre bien plus s’il s’obstine à suivre le même chemin que toi...

Je dirigeai de nouveau mon regard vers Storm, encore indécis sur ce que j’allais faire de lui.

- Je suis tout de même curieux. Pourquoi donc ce revirement de situation alors que tu as toujours combattu à nos côtés ? Ma fille aurait-elle réussi à t’ensorceler ? Ou bien est-ce celle de quelqu’un d’autre qui t’aurait désensorcelé...


Evidemment que je connaissais la brève histoire d’amour entre lui et la fille de mon frère. Cela dit, j’ignorais qu’il avait appris que le fruit de cet amour n’avait été que du vent, mais à l’évidence aujourd’hui, il devait le savoir. Je m’étais bien douté à l’époque que cette situation poserait un jour un problème. Je n’approuvais pas tous les choix de mes frères, et celui-ci en faisait partie. Néanmoins, Félicia l’avait également accepté, alors je n’avais pas omis d’objection. Mais si Matthew cherche aujourd’hui à obtenir vengeance et se retrouve incapable de faire abstraction du passé, alors le brillant avenir auquel je le voyais aspirer à nos côtés n’aura finalement peut-être pas lieu d’exister... Je comptais faire part de ce détail avec lui, mais ma chère fille voulut également donner son avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Sawyer
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   Lun 18 Mar - 2:54

Tandis qu’elle marchait avec Matthew, tous deux entourés des gardes qu’elle avait hypnotisés pour les conduire sans encombre, Elina sentait que chaque pas qu’elle faisait en direction du château des Princes attirait les regards d’un démon supplémentaire sur eux. Finalement, Matthew lui proposa de terminer le trajet comme deux êtres en fuite avant que les démons ne leur tombe dessus. Elle voulut lui demander la raison de changement de plan, lorsqu’il lui demanda d’observer son reflet à travers une flaque d’eau. La démone fut on ne peut plus surprise de constater que l’étrange énergie qu’elle sentait s’enflammer dans tout son être pouvait également être perçue par les autres démons. D’où venait cette énergie et pour quelle raison choisissait-elle de se manifester maintenant ? Cela montrait sans aucun doute que Matthew ne s’était pas trompé depuis le début. Cet endroit... l’Enfer, il voulait relâcher toute sa puissance. Jamais encore Elina n’avait ressenti cela depuis le premier jour où elle avait commencé à errer sur Terre à la recherche de son passé. Elle était plus proche du but que jamais.

Sa puissance complètement instable lui fit perdre le contrôle qu’elle exerçait sur les démons, et Matthew prit aussitôt les choses en main, l’entrainant dans un endroit qui semblait ressembler à une sorte de grotte, alors que le château se trouvait dans l’autre sens. Elina ne fit pas de réflexion quant à ce sujet, car elle se doutait bien que le démon devait avoir un plan en tête s’il les avait fait venir dans cet endroit. Il lui demanda ainsi de lui faire confiance pendant qu’il lui indiquerait la marche à suivre. L’endroit était trop étroit pour qu’ils puissent tous deux avancer côtes à côtes. Elle allait donc devoir se fier à sa parole, bien que cet endroit semble rempli de pièges, mais elle ne paraissait pas inquiète. Après tout, si le démon l’avait voulu, il aurait pu avoir bon nombre d’occasions pour tenter de s’en prendre à elle, et il avait bien trop de classe pour le faire dans une grotte perdue au fin fond de l’Enfer. La démone suivit donc chacune de ses indications, jusqu’à ce qu’il finisse par la pousser dans un trou qui se trouvait en réalité être un portail. Matthew sauta à ses côtés, et ils se retrouvèrent finalement tous deux dans une vaste pièce, avec un atterrissage plus ou moins secoué. Le démon s’avança vers elle et posa une main sur son bras, dont elle n’avait même pas remarqué l’éraflure. Quelques secondes plus tard, cette dernière avait aussitôt disparue. Elina voulut le remercier, mais Matthew la devança et prit la parole avant elle.


- Nous n’aurions pas du atterrir ici... Je crois bien que ton cher père a compris que rien ne nous arrêtera. N’est-ce pas ?... Allons camarade montres toi, ta fille est venue de loin pour te dire bonjour, fais-lui donc cet honneur, Lucifer.

Quelle finesse de s’introduire ainsi. A vrai dire, cela fit sourire Elina. C’était un trait de caractère qu’elle aimait bien chez le démon. Elle n’avait cependant pas fait attention à la personne qui se trouvait dans la même pièce qu’eux. Ce fut sans doute parce que les Princes étaient capables de masquer l’étendue de leur puissance lorsqu’ils prenaient forme humaine. L’un d’entre eux s’avança finalement face à eux. Etait-ce celui que Matthew avait nommé ? Etait-ce bien Lucifer ? La démone plongea son regard tout au fond des yeux rouge sang de l’être qui les observait, et des milliers de flashs vinrent prendre forme dans son esprit durant quelques secondes. Ce fut comme si que sa vie entière fut retracée pendant ce court instant.

La démone se rappela de la façon dont elle grandit auprès des Princes. Elle se remémora tous les actes qu’elle avait accompli, la force qu’elle avait acquise au cours du temps passé, et la force de caractère dont elle avait toujours fait preuve. Redoutable... c’est ce qu’elle était devenue, et même ses cousines avaient peur de ce dont elle était capable car elle refusait de se transformer en ce que les Princes voulaient qu’elle soit dans le but de les aider à contrôler les démons sous leur joug. Elina se rappela tout le mépris qu’elle éprouvait notamment envers sa cousine Vicky, qui utilisait tous les démons en leur faisant croire qu’elle les aimait, ceci dans l’unique but que son père garde toujours un certain contrôle sur eux. La démone avait toujours trouvé méprisable le fait de se servir des sentiments des autres pour parvenir à ses fins alors que son père et ses oncles n’avaient jamais eu besoin de cela pour obtenir ce qu’ils voulaient, tout comme Vicky d’ailleurs. Mais toutes ses cousines servaient les Princes de la même façon. Elina avait été la seule à s’opposer à ce système. Elle avait été la seule à dire non, et à choisir la manière dont elle voulait opérer et faire ses propres choix... De plus, elle ne tuait pas les anges à tout va, comme le faisaient tous les autres, car elle n’avait pas de rancœur particulière envers eux, peut-être à cause de sa mère... Elle se rappela la colère de son père le jour où elle s’en prit à sa cousine Vicky et lui fit perdre l’un des démons les plus instables qu’elle était parvenue à contrôler en lui faisant croire qu’elle éprouvait pour lui de forts sentiments. Vicky avait mis longtemps à le domestiquer, et Elina lui avait ouvert les yeux et avait fait perdre toute crédibilité à sa cousine, rendant ainsi le démon fou de rage et lui ayant permis de s’échapper de l’Enfer, avant que les Princes ne le retrouvent quelques temps plus tard et ne finissent par l’achever. Mais avant que cela n’arrive, son père et ses oncles s’étaient réunis, et l’avaient convoquée. C’est alors que son père lui annonça que son comportement serait puni... par une vie passée à errer sur Terre pour l’éternité, à la recherche de son passé perdu. Elle se souvint du sort qu’il lui jeta lors de cet instant, ne lui laissant que l’espoir d’essayer de retrouver vainement un passé qui lui serait à jamais impossible de se remémorer... Impossible certes, mais c’était sans compter sur sa rencontre inespérée avec Matthew. Désormais, la démone se souvenait de tout...


- Ma chère fille. Cela fait un moment. J’espère que ton passage sur Terre t’aura servi de leçon et fait tirer de bonnes conclusions. Tu devrais peut-être même les inculquer à Storm, sachant la chance que tu as eue de ne perdre que la mémoire et une partie de tes pouvoirs... Lui pourrait perdre bien plus s’il s’obstine à suivre le même chemin que toi...

Les paroles de son père mirent aussitôt fin à la vague de flashs qui avaient frappé son esprit. Lucifer venait de s’en prendre à Matthew et le retenait à présent prisonnier contre son gré, l’empêchant de bouger pour l’instant. Que voulait-il qu’elle fasse maintenant qu’elle se souvenait ? Qu’elle prévienne Matthew de ce qu’il pourrait risquer si jamais il s’obstinait à ne pas lui obéir comme elle l’avait fait ? Elle savait parfaitement de quoi son père et ses oncles étaient capables. Et comme le disait Lucifer, elle avait sans doute eu de la chance de n’avoir perdu que provisoirement ses pouvoirs et ses souvenirs en comparaison avec ce que les autres enduraient dès qu’ils s’avisaient seulement de les provoquer. Après tout, avant son passage sur Terre, elle avait toujours vécu avec eux, elle savait donc mieux que personne comment ils fonctionnaient et qu’il fallait toujours se plier à leurs règles si l’on ne voulait pas finir comme tous ceux qui avaient essayé avant...

- Je suis tout de même curieux. Pourquoi donc ce revirement de situation alors que tu as toujours combattu à nos côtés ? Ma fille aurait-elle réussi à t’ensorceler ? Ou bien est-ce celle de quelqu’un d’autre qui t’aurait désensorcelé...

Vicky... c’était d’elle que son père parlait à cet instant. Sa cousine avait donc brisé un cœur supplémentaire, et elle savait que son père abordait ce sujet afin de pousser Matthew dans ses derniers retranchements. Il allait tout faire pour que la colère du démon explose, c’était comme ça que son père commençait toujours par torturer ses victimes, avant de passer à la vitesse supérieure. Elina vint aussitôt se mettre entre Matthew et son père, et observa Lucifer, un sourire trônant au coin de ses lèvres.

- Père… Quelle impolie je fais en oubliant de te saluer. La leçon est on ne peut mieux passée... Je vais de ce pas la réciter à Matthew.


La démone tourna la tête vers ce dernier, et s’avança lentement dans sa direction, avant de déclarer de façon très distincte.

- Vois-tu, mon père m’a bannie de l’Enfer car j'ai été... indisciplinée. Je n’ai pas suivi le même chemin que mes cousines, j’agissais selon mes propres principes et je refusais de me servir des autres pour les garder sous le contrôle de mon père et mes oncles. Il y a certains anges et démons que j’ai laissé s’échapper, et d’autres que j’ai tué alors que je n’aurais pas dû. Mais j’ai dépassé les limites en m’en prenant à ma cousine Vicky en lui faisant perdre l’un des démons qu’elle avait séduit, car c’était l’un de mes amis et je ne voulais pas qu’il se laisse aveugler. Mon comportement intolérable m’a valu d’être punie en conséquence, alors ne commet pas les mêmes erreurs que moi Matthew... Ne te fais pas prendre !

Sur cette dernière phrase, Elina adressa un clin d’œil à Matthew et ses yeux se teintèrent de rouge sang. Les chaînes qui retenaient le démon prisonnier se mirent soudain à prendre feu et le libérèrent. Elina avait créé un champ de force tout autour de Matthew pour ne pas que son père tente de s’en prendre à lui à nouveau jusqu’à ce qu’il ait quitté la pièce. Cette puissance qui influait dans le corps de la démone... Elina ne s’était jamais sentie aussi vivante. Ses souvenirs étaient revenus à elle, ses pouvoirs également. Ils n’attendaient plus qu’elle les libère car ils avaient passé bien trop de temps à sommeiller sagement en elle. Elina se tourna vers Matthew à présent libéré.

- Va-t’en ! Je m’occupe de mon père. C’est à ton tour de me faire confiance à présent !


Elina laissa le démon s’en aller, tandis qu’elle se tourna face à son père.

- Tu aurais dû savoir que même privée de mes souvenirs, il y a certains visage qu’il m’était impossible d’oublier y compris celui de Victoria. J’ai passé mille ans à errer sans but sur Terre par ta faute. Ce démon m’a simplement aidée à retrouver ce que j’avais perdu, et pour cela j’ai une dette envers lui que je me dois d’honorer. Si tu ne veux plus de moi en Enfer, je repartirai. Mais aussi longtemps qu’il sera ici, tu ne t’approcheras pas de lui...

*C’est le moment de vous réveiller et de donner tout ce que vous avez mes jolis...*


La démone posa ses mains contre les murs du château, qui se mirent tous à trembler libérer des passages de tous les côtés. Matthew n’aurait que l’embarras du choix pour s’en aller et pour voir arriver de loin ses ennemis si nécessaire. Elina avait ouvert tous les passages, mais elle ne s’arrêta pas là. La démone prit également le contrôle de tous les démons qui se trouvaient dans le château, excepté celui de son père et ses oncles pour lesquels son pouvoir restait encore insuffisant.

*Vous allez tous quitter le château et former une barrière juste devant. Vous empêcherez quiconque d’y entrer, faute de quoi vous l’éliminerez aussitôt.*


Peu importe l’endroit dans lequel il se trouvait, Matthew n’aurait plus qu’à se soucier désormais des quatre Princes, et personne d’autre. Pour finir, Elina fit écrouler le plafond de la pièce dans laquelle elle se trouvait, afin de former un barrage entre elle et son père pour lui laisser le temps de s’en aller et partir à la recherche de Matthew, ce qu’elle fit aussitôt le barrage tombé. Les Princes n’allaient pas être content de ce qu’elle avait fait, mais Matthew était le seul qui méritait sa confiance à l’heure actuelle, alors elle était prête à courir le risque, et elle tenait la parole qu’elle lui avait faite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   Lun 18 Mar - 20:14

L’Enfer. Un seul mot, des vies entières reliées. Si l’Enfer est pour beaucoup d’entre vous un simple lieu ou vivent et se cachent les démons, cet endroit est en réalité bien plus que cela. Il est tout aussi important que le monde des humains, et tout aussi important que le royaume des anges. L’enfer, c’est mon enfance mais aussi mon avenir. Contrairement à beaucoup de démons, moi je n’ai jamais détesté cet endroit. Il m’a aidé à développer mes pouvoirs, à pouvoir m’exprimer, et détenir un certain art pour la torture. En fait je ne comprends pas les démons qui fuient l’Enfer, c’est le seul endroit ou les gens de notre espèce peuvent s’exprimer librement. Enfin librement, tout dépend de quel point de vue on voit les choses. Ici ceux qui se permettent le plus de s’exprimer, ce sont les princes de l’Enfer, tout à fait naturel puisqu’il s’agit de leur royaume. Pourtant j’ai également eu ce droit, ce privilège, grandir en étant leur allié. Beaucoup tueraient pour ma place, mais je crois aussi que beaucoup seraient déjà tués à ma place. Je n’ai jamais détesté les princes, je ne me suis jamais opposé à eux ou à leurs projets car la seule chose qui me faisait les respecter était leur don pour la manigance, la stratégie et la torture. J’aimais ce qu’il faisait, mais j’ignorais jusqu’où s’étendaient leurs complots. En fait, le seul être que j’ai toujours détesté n’est autre que Zark. Mais alors comment réagir lorsque l’on découvre que toute une partie de votre vie repose en fait sur un mensonge ? Finalement, même si l’Enfer représente ce que je suis aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps avec eux. Temps que je ne perdrais plus à partir de maintenant. Vous avez voulu jouer ? Bien alors que la partie commence, vous ignorez à quel point je peux être joueur. Si vous pensiez connaître l’ancien Matthew, vous ignorez en revanche celui que je suis devenu aujourd’hui. Certes la vérité fait mal, mais ce qui ne tue pas nous rend plus fort, et méfiez-vous chers princes, car tôt ou tard j’obtiendrais vengeance. Ma vengeance, aujourd’hui c’est ce que j’aimerais obtenir. Evidemment j’agis sans doute sur un coup de tête, enfin pour une partie de mon excursion en Enfer. Rendre les souvenirs d’Elina a toujours fait partie de mon plan, en revanche, venir pour m’en prendre à Satan n’a sans doute été envisagé par aucun d’entre vous. Si je respecte les princes, le respect que j’ai envers Satan est définitivement brisé.

Pour l’instant c’est à un autre de ces princes que j’ai à faire, Lucifer bien évidemment. Celui-là, il a toujours été mon préféré, et oui, moi aussi j’ai une liste de favoris. Ce qui me plaît le plus chez lui, c’est sa manière de torturer autrui jusqu’à ce que mort s’en suive. Personne ne désirerait être la victime de ce bourreau. Durant un certain, je m’inspirais de ses techniques, voulant lui ressembler, mais ça, c’était à mes débuts, avant que je ne trouve ma propre voie, il faut bien un modèle. Et oui Lucifer, c’était toi que j’avais choisis pour modèle, bien avant ma mère et surtout bien avant Zark. Pourtant, malgré mon ancienne admiration, je n’ai pas hésité à te provoquer. Nous savons tous les deux que j’ai ramené Elina sachant pertinemment ce qu’il en résulterait. Je savais que tu n’apprécierais pas et c’était justement mon but. Te mettre en colère Lucifer, personne n'y est parvenu depuis des siècles, mais moi oui. Oh je ne devrais certainement pas en être fier, et pourtant c’est bien le cas. Cette colère que tu ressens envers moi et envers Elina, elle est forte n’est-ce pas ? Tu as envie de torturer, de te venger. Alors je te laisse imaginer cette haine multipliée par cent et les conséquences que cela pourra bien avoir un jour ou l’autre sur vous et votre royaume. Je n’abandonnerais pas, plus maintenant. Mes projets se mettent chaque jour un peu mieux en place, et même si aujourd’hui je n’obtiendrais rien de vous, retenez que chaque jour qui avance ou je suis en vie est une menace pour vous. Il serait peut-être temps de donner un nouveau tournant au royaume de l’Enfer vous ne croyez pas ?


- Matthew Storm... Je dois bien reconnaître que tu peux sembler très doué pour découvrir les affaires les mieux dissimulées. Cela dit je n’ai jamais douté de tes capacités, après tout, j’ai pu observer tes exploits à de nombreuses reprises, et je n’ai aucun doute quant au fait que ta mère t’a formé à la perfection. Cela dit, elle n’a rien exagéré le jour où elle a laissé entendre que la politesse n’était pas ton fort, et que tu avais la manie de toujours te mêler des affaires qui ne te concernent pas. Ce sont là deux défauts auquel tu ferais mieux de vite remédier si tu ne tiens pas à ce qu’ils te portent préjudice et te coûtent ton avenir.

Qualités, défauts... Ce sont eux qui représentent ce que nous sommes. Toi aussi, Lucifer, tu as des défauts, mais je ne m’étalerais pas sur ce sujet aujourd’hui. L’avantage que j’ai sur vous, princes de l’enfer, c’est que si je parviens à découvrir vos affaires les mieux cachées, vous en revanche, ne savez rien sur ce que je manigance. Je sais très bien maintenant le rôle qu’a joué Félicia dans tout ça. Si autrefois vous aviez une longueur d’avance grâce à elle, aujourd’hui ce n’est plus le cas, plus d’informatrice, que des surprises. La première est bien entendu Elina Sawyer. Heureux n’est-ce pas ? Moi en tous cas je le suis. Alors Lucifer, que vas-tu faire cette fois ? Torture physique ou mental ? La réponse ne se fit pas attendre puisque des chaînes entrecoupées vinrent immédiatement briser le sol pour se planter sur chacune de mes jambes laissant un poison envahir chaque membre de mon corps. Si j’affiche un certain rictus de douleur durant la seconde ou les chaines s’enfoncent dans ma peau, cela n’est pas visible le reste du temps. J’ai appris à contrôler la douleur, finalement les entrainements de Félicia n’auront pas été vain, au moins je ne me rabaisse pas à lâcher des hurlements de douleur ou à supplier ton pardon. Non, je préfère attendre, voir de quelle manière vont se dérouler les choses. En fait Lucifer, je suis presque surpris par le châtiment dont j’ai droit, je m’attendais à bien pire, sans doute n’y vas-tu pas trop fort parce que je reste le fils de Félicia et un potentiel allié, allez savoir... En revanche ce qui m’impressionne, c’est le poison que tu utilises. Enfin un que mon organisme a du mal à combattre, je commençais à désespérer. Non je ne suis pas masochiste, j’aime juste pouvoir perfectionner mes pouvoirs, et Lucifer vient de m’en donner l’occasion.

- Je suis tout de même curieux. Pourquoi donc ce revirement de situation alors que tu as toujours combattu à nos côtés ? Ma fille aurait-elle réussi à t’ensorceler ? Ou bien est-ce celle de quelqu’un d’autre qui t’aurait désensorcelé...

Je te connais par cœur Lucifer. Je sais très bien à quel genre de jeu t’amuses à jouer. La provocation, on aime tous ça pas vrai ? Je sais que je ne devrais pas m’emporter, et je ne le ferais pas, pas devant toi car tu n’es pas celui contre lequel j’aimerais faire éclater ma rage. Alors j’essaie de me contenir même si toutes sortes de ripostes me viennent à l’esprit. Heureusement, Elina intervient et m’empêche de le provoquer à nouveau, comme il le souhaiterait tant.

- Père... Quelle impolie je fais en oubliant de te saluer. La leçon est on ne peut mieux passée... Je vais de ce pas la réciter à Matthew.

Mon regard se pose instantanément sur toi alors que tu te lances dans un monologue. Tu me fais la morale ? Alors finalement tu prends son parti… C’était quelque chose à prendre en compte, même si je ne voulais pas y croire. Je lâche un soupire lasse, finalement cette journée risque d’être plus longue que je l’avais prévu si la fille se met à suivre les pas de son père. Puis alors que je commençais à perdre espoir quant à l’allié que je me faisais d’Elina, la jeune femme parvient finalement à me surprendre, comme elle le fait si bien. "Ne te fais pas prendre", ces simples mots risquent encore plus de mettre Lucifer en colère comparé à ce que je me suis permis de dire quelques minutes plus tôt.

- Va-t’en ! Je m’occupe de mon père. C’est à ton tour de me faire confiance à présent !

La confiance, tu es bien la seule à qui je me permets de l’offrir actuellement. Grâce à tes pouvoirs récupérés, tu contre l’attaque de Lucifer et défaits les chaines qui me retiennent prisonniers. Mieux, tu me crée même tout un tas de passage pour me permettre de quitter les lieux. Que demander de mieux ? Juste une chose, ne meurs pas pendant mon absence… Je ne repartirais pas sans toi Elina, mais je crois bien qu’il y a certain points que tu aimerais évoquer avec ton père, tout comme il y en d’autres que je souhaiterais évoquer avec Satan. Je quitte donc les lieux, avec le seul visage de celui-ci en tête. Maintenant que je suis revenu en Enfer, autant en profiter pour lui passer le bonjour. Pourtant avec tous ces murs qui se sont brisés dans le château, autre chose parvient à captiver mon attention, plus précisément quelqu’un. Mephisto.

Aujourd’hui je provoquerais bien plus les princes que je ne l’avais imaginé en fin de compte. Je me rapproche de lui, distinguant de mieux en mieux son corps mais surtout ses blessures. Lucifer n’y est vraiment pas allé de main morte. Chaque membre de son corps a subis des tortures, certaines blessures étant plus profonde que d’autres et provocants d’affreuses cicatrices. Je peux également apercevoir ses ailes, totalement brisées et déchirées de part et d’autres. Non réellement, Mephisto n’était pas beau à voir, et je crois bien que même Gloria ne t’aimera plus après cette vision. Il se trouve là, face à moi et inconscient. Des chaines accrochées aux plafonds retiennent ses bras en l’air, et l’on peut apercevoir tout autour de ses poignets d’immenses marques rouges et même du sang. En fait, son corps entier est sali par son propre sang. Et bien évidemment, il traine par terre, n’ayant plus la force de se maintenir debout, donc à genoux sur le sol. Oui Lucifer prend plaisir à voir ses ennemis agenouillés devant lui, même si dans le cas présent il s’agit d’une toute autre façon de le faire. Autrefois je me serais réjoui de voir un tel spectacle, d’ailleurs j’aurais même pris un malin plaisir à lui redonner de l’énergie pour pouvoir mieux le torturer moi-même. Aujourd’hui je ne ressens que de la pitié et une envie de foutre en l’air les plans de Lucifer, mais également ceux de Félicia, car je sais bien à quel point elle ne s’entend pas avec ce Mephisto. Voilà pourquoi je n’esquisse aucun sourire de satisfaction en le voyant ainsi. J’en aurais un uniquement le jour ou je le battrais moi-même, mais pour que ce jour arrive, il faut bien que l’ex archange ressorte d’ici vivant.

Voilà pourquoi je brise ses chaines, et voilà pourquoi je lui offre de l’énergie. Je ne tiens pas à le porter sur mon dos jusqu’à notre retour à Pass Magic. Aussi, je n’oublie pas mon objectif, je ne suis pas venu pour Mephisto mais pour Satan, alors il devra se débrouiller et s’en sortir vivant avec l’énergie que je lui offre. Energie qui l’aide également à refermer quelques-unes de ses blessures, mais pas les plus profondes. Je ne ferais pas de miracle pour toi Mephisto, je te donnerais seulement le nécessaire pour te laisser une chance de t’en sortir vivant. Alors que tes yeux s’ouvrent, je peux bien lire l’étonnement sur ton visage. Et oui, je suis persuadé que je suis la dernière personne envisagé à te porter secours.


- Excepté la présence des princes tout le château est vide, alors je te conseil vivement de t’échapper tant que tu le peux encore. Oh et surtout évite de croiser Lucifer, car la tu pourras dire adieu à tout espoir.

C’est sur ces derniers mots que je te laisse à ton sort. Je sais pertinemment que ton envie de vivre est trop forte pour te laisser mourir ici alors je peux me permettre de t’abandonner là. Finalement Mephisto, retiens bien en tête que tu as une dette envers moi, car comme tous les démons, ce n’est pas le genre de chose que j’oublierais de te rappeler un jour ou l’autre. Après ce bref instant d’écart, je peux enfin me remettre à la recherche de Satan. J’entre dans un immense salon, celui ou ce prince aime le plus passer son temps. Pourquoi là ? Cela a toujours été une énigme pour moi. En tous cas, je suis satisfait de voir que ma présence était attendue puisque Satan se trouve devant moi, de l’autre côté de la pièce, un sourire sadique trônant sur son visage. Je m’arrête, face à toi, mes yeux plongés dans les tiens. Si les miens sont envahis par la colère, je peux lire à travers ton regard ton goût pour le sang et toute la folie que tu dégages et dont tu peux faire preuve. Oui Satan, tu es un être complètement fou, et ta seule aspiration réside dans le pouvoir et le sang. Puisque Lucifer me faisait le reproche de ne pas être assez respectueux, je ferais donc un effort cette fois. Je te casserais avec le plus de tact possible. J’esquisse un sourire mesquin avant de prendre la parole.

- Finalement même en Enfer chaque prince respecte bien son rôle. Leviathan est caractérisé de stratégique. Bélial est le plus terre à terre d’entre vous. Lucifer joue tout aussi bien sur la ruse que sur la cruauté. Puis il y a toi... Satan, le prince impulsif et manipulateur, la brute de service.

Ai-je été assez poli ? Crois moi il y a tellement de chose que j’aimerais te cracher à la figure. Mais je sais ce qui fait le plus mal, j’ai eu de nombreuses années pour t’étudier toi aussi, et je sais à quel point tu as horreur d’être comparé à tes frères, encore plus lorsque l’on te fait comprendre que tu leur es inférieur, du moins mentalement parlant. Ne prends pas la parole tout de suite Satan, je n’en ai pas encore fini.

- Un être aussi affligeant que Vicky ne peut qu’être la fille de Satan lui-même. J’ai tout de même une question à te poser… Cette manipulation si connue par ta fille, l’appliques-tu également sur Félicia ?

Est-ce pour cela que Félicia a accepté de laisser Vicky se jouer de moi ? Est-ce pour cela qu’elle a commis toutes ces erreurs qui m’éloignent d’elle aujourd’hui ? Quelque part j’aimerais que ce soit le cas, que Félicia soit manipulée par ton charme et que ce soit la raison de telles décisions me concernant. Si c’est le cas alors oui, je saurais la pardonner... Pourtant même si j’aimerais y croire, au plus profond de moi je sais que ce n’est pas le cas et que Félicia a fait ses choix de son plein gré. J’attends simplement confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mephisto Seraphim
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 26

MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   Ven 22 Mar - 20:51

Douleur, humiliation et décéhance furent les maîtres mots de ce voyage en enfer. L’Archange déchu était passé par à peu près toutes les tortures possibles et imaginables. Sa Passion commença dès le champ de bataille, attaché à un char, il fut trainé comme le cadavre d’Hector sur les charbons ardents des enfers. L’Archange avait serré les dents. Sur le long de la route, les démons le conspuaient, le tapaient à l’aide de masses, de bâtons et de leurs pieds. On lui crachait dessus. Il n’avait pas tout de suite rejoint les geôles de l’enfer. Cela aurait été trop facile. Ses ailes immenses avaient été clouée à une immense roue, ses membres également et on venait le tabasser, certains poussaient même le vice à lui cuire les ailes à coup de lave comme un vulgaire poulet. L’Archange avait poussé un hurlement de rage et de douleur. Il avait appris auprès de ses frères à fermer son esprit à la douleur, à se réfugier dans son intimité psychique la plus profonde pour ignorer. Il se revoyait dans ses souvenirs, il revoyait les périodes antérieures de sa vie. Lui qui s’était tenu devant le trône de Dieu, lui qui avait été directement crée par le Tout-Puissant et qui avait chanté sa louange. Il revoyait sa déchéance. « Je ne servirais pas » avait-il dit. Lui dont la lumière dissipaient les ténèbres, elle avait servi durant des millénaires à aveugler les crédules pour cacher la vraie lumière. La haine de Dieu avait été son crédo durant longtemps. Il avait bien servi les puissances des Ténèbres. Il méprisait bien sur les démons plus que tout, cette race inférieure, misérable blessure purulente sur patte dans son entièreté. Puis les humains, qui se laissaient si facilement piéger par le mal, par la facilité. Les Anges n’étaient pas mieux. Au final, il se souvenait de comment il avait pu piéger Max, Raymond et Kalia. Si longtemps il avait humilié les autres et à présent, il se voyait offert la monnaie de sa pièce. Les démons outrageaient son corps, brisaient ses membres, certains coupaient dans sa chair pour la dévorer comme il l’avait fait. L’enfer, un lieu de désolation et de débauche. « Toi qui entre ici, abandonne tout espoir » avait fait marquer Dante sur le fronton de la porte infernale. Pourtant, l’espoir subsistait en Mephisto, il pourrait sortir d’ici. Il ne comptait pas se laisser mourir aussi facilement par quelques démons assoiffés de sang. Les Princes rivalisaient de cruauté pour avoir le bonheur de le voir craquer. Son corps avait été livré aux orgies de sang des démons succubes. Ces garces ne reculaient devant aucune débauche, devant aucune douceur pour essayer de le corrompre définitivement et le transformer en un esclave de leur volonté. Là encore, les techniques de protection contre la douleur furent utiles. L’Archange s’imaginait dans ces pagodes asiatiques avec un jardin zen, une souche de bambou sous une coulée d’eau venant frapper la pierre. Tout cela le reposait.

Il pouvait l’avouer, jamais la souffrance ne fut si grande au cour de toute son existence. Pourtant il parvenait à supporter, à ne pas laisser son esprit succomber à ce que les Princes voulaient : faire de lui leur jouet, leur petit toutou obéissant. Voyant que la torture par la douleur ou par le plaisir ne fonctionnait pas, ils finirent par se charger personnellement de Mephisto en essayant de braver la porte de son esprit. Certes, ses geôliers avaient la primauté sur le corps de l’Archange, mais Lucifer tout spécialement le torturait dans son esprit, renvoyant les pires illusions et ranimant les pires cauchemars de son prisonnier. Il se revoyait lors de sa Croisade en enfer presque deux millénaires auparavant. Il échouait, envoyant inutilement des anges à la mort. Il les voyait revenir à la vie pour perdre encore et encore. Face à son échec, Lucifer fit découper la peau de son dos ou se trouvait tatouée sa grande croix latine. Ce fut de loin le pire moment de tout ce séjour. Comme s’il perdait définitivement tout lien avec ses frères, tout lien avec Dieu. Au plus sombre de sa torture, il voyait un visage. Cheveux d’argent, sourire malicieux et l’air sinistre. Pour beaucoup, ce visage aurait été une torture supplémentaire de par l ‘ironie insupportable qui s’en dégageait mais pour l’archange c’était une promesse qu’il devait tenir. Gloria. Il avait dit qu’il reviendrait de cette mission. Il ne comptait pas mentir. Même pendu a ses chaines et à la limite de se laisser partir, il savait que la Providence ne le laisserait pas tomber. Elle devait l’attendre encore, dehors. Quoique, avait-elle eu cette patience ? Le croyait-elle perdu à jamais dans les profondeurs des boyaux immondes de cet endroit ? Il était devenu si laid sous les coups, sa longue tonsure argenté n’était aujourd’hui que des mèches gluantes collées sur son corps par le sang et la crasse. Ses ailes titanesques et brillantes déplumées, brisées et détruites trainaient en deux os recouverts de chairs, les démons les foulaient aux pieds sans aucun respect. Face à tout cela, il dut aller encore plus loin dans sa vie pour se remémorer une épreuve bien plus dure. L’épreuve de Dieu pour lui. Mentir, s’infiltrer, espionner. Tout cela n’était pas difficile, mais Mephisto avait du oublier son vrai nom, le changer, il avait du, parce que Dieu le lui demandait, quitter sa place auprès de la Couronne Divine, ne plus être celui parmi les Premiers Archanges à être le plus proche de Dieu. Il n’avait jamais cessé d’aimer son Créateur malgré son exil. Il l’avait toujours servi, l’avait toujours prié pour avoir la force de continuer à faire semblant d’être éloigné de lui. Simuler l’orgueil, simuler le sadisme, simuler l’envie de détruire. Maintenant se présentait à lui l’épreuve de la souffrance parfaite. Jamais il ne renierait Dieu. Il ne l’avait jamais fait. C’est là qu’il fit une expérience qu’il n’avait plus faite depuis longtemps. Dans son esprit, une lumière qui lui apporta la félicité, la paix, l’impression du plus haut et absolu bonheur. Personne ne pouvait le voir. Enfin tout ce qu’ils pouvaient voir c’était des larmes de joies couler sur les joues de l’Archange.


*Tout ce que j’ai fait Seigneur, je l’ai fait pour votre plus grande gloire, je n’ai jamais levé un bras sans votre permission… Est-ce donc la fin Seigneur ?*

*Tu as beaucoup lutté pour Moi. Mais, je le sais, il y a quelqu’un que tu aimes autant que moi. Il ne te sera pas permis de lui dire ton Nom. Pas encore.*

*Quand Seigneur ? Quand pourrais-je le lui dire ?*

*Quand les signes viendront.*

*Sortirais-je d’ici Seigneur ? M’avez-vous condamné à la damnation éternelle ?*



*As-tu donc si peu de foi en moi pour que tu croies que je te laisserais ici dans l’éternelle souffrance entre les mains de tes geôliers ? La Lumière arrive.*


*La Lumière ?*

*Bientôt, Scribe, tu devras revenir là où tout a commencé et cela n’a pas commencé ici.*



Il fut tiré de son expérience mystique par un retour brutal à la réalité. Pour la première fois depuis environ un an, il sentait que son corps réagissait à une tentative de guérison ou du moins à de l’énergie qui circulait dans son corps. Mephisto ne comprit pas tout de suite lequel de ses tortionnaires lui envoyait de l’énergie. Puis il comprit qui il avait en face de lui. Il fronça les sourcils : le Morveux. Dieu devait donc encore l’humilier une dernière fois en le faisant sauver par cette pestilence ? Détaché, il tomba lourdement sur le sol. Il ne s’attendait pas à ce que Storm le sauve « totalement ». Pourquoi l’aurait-il fait ? Mephisto cracha un peu de sang lumineux et parvint à se relever. Il comprenait à peine ce que le Morveux disait, mais il comprit qu’en gros, c’était quitte ou double. Le peu d’énergie que Storm avait concédé avait néanmoins suffit à faire repartir la machine. Mephisto écarquilla les yeux un moment et secoua la tête. Avant que Storm ne s’éclipse, il se contenta de marmonner quelque chose de totalement inaudible. Avec une démarche de fou, titubant, il se préparait à sortir de ce château. Par chance il se trouvait vide. Il se dirigea donc vers la sortie. Ces tortures l’avaient rendue totalement fou, comme si son esprit avait été passé dans un toaster. Pourtant il semblait jouir d’une lucidité temporaire. Il avait tellement été au contact des démons que son aura d’ange ne passait même plus au travers de cette odeur épouvantable. Il aurait préféré mourir que de sentir le démon à des kilomètres. D’ailleurs, il s’arrêta un moment et vomi tellement cela lui soulevait le cœur. Il se demandait bien comment son corps trouvait la force de vomir, et surtout ce qu’il avait bien pu vomir. En fait, essentiellement de la byle comme le montrait la teinte verte foncée de son renvoi. Il eut bien l’idée de se rouler dedans pour enlever l’odeur de démon, mais tout ceci lui parut inutile.

Il lui restait un dernier effort. Utiliser son énergie afin de sortir d’ici. Il concentra le peu d’énergie que Storm avait bien voulu lui donner dans ses ailes. Quelques plumes repoussèrent et de la lumière s’en dégagea. Il ferma les yeux et se concentra, il devait aller aux frontières de la mort. Puis, il tenta un douloureux mouvement d’aile. Il se retrouva donc dans son repaire. Laissé à l’abandon, ses serviteurs ayant fuis, toute l’installation était à présent hors service. Tout était à reconstruire. Seul son laboratoire et ses travaux, par chance étaient encore debout. Mais là n’était pas le souci. Il allait mourir d’ici peu de temps s’il ne se rechargeait pas en énergie. Dans son laboratoire, il possédait de quoi le soigner. Un Bassin de soins intensifs étudiés spécialement pour les anges. L’eau était en fait chargée en énergie extraite du propre sang de Mephisto. Il eut à peine la force d’activer le bassin, d’envoyer un message de détresse magique au repaire de Gloria et de se plonger dans l’eau avant de sombrer dans l’inconscience. Il survivrait, et d’ici un certain laps de temps il serait même physiquement opérationnel. Cependant, pour rénover l’esprit de Mephisto et faire en sorte qu’il redevienne celui qu’il avait été, seul le temps le permettrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félicia Rays
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 540

MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   Lun 25 Mar - 23:42

//Les nombre d’affaires dont il faut s’occuper ne s’estompe jamais. On pourrait croire qu’une fois la puissance acquise, on peut se contenter de léguer tout le sale boulot à ses larbins. C’est en partie vrai, excepté si vous tenez à ce que le travail soit bien fait. Ces derniers mois, c’était notamment la raison pour laquelle Félicia s’était absentée. Des nombreuses affaires requéraient sa présence bien au-delà des frontières de Pass Magic et ne pouvaient pas attendre, bien que lorsqu’elle le décide, tout le monde attend le temps qu’il faut. Mais Félicia prépare un grand coup, un coup dont bientôt tout le monde entendra parler et qui restera dans les mémoires pour longtemps. Son ennemie de toujours a beau avoir récupéré ses pouvoirs grâce à l’aide de Zark, Félicia a toujours fait avec jusque-là, et elle continuera encore, bien que cette dernière nouvelle ne l’ai pas enchantée et lui ai laissé un goût amer suite au temps qu’elle avait passé pour trouver le moyen de déposséder la démone de sa puissance. Elle avait au moins imaginé qu’un autre démon aurait été assez fort pour venir liquider Gloria dans son sommeil, mais une fois encore, ils étaient tous incompétents. Pas un seul n’était même parvenu à la blesser, excepté le seul démon qui n’aurait jamais dû lever la main sur elle. Mais qui est-ce qui lui a fichu des incapables pareil ! Était-elle donc la seule à pouvoir un jour venir à bout de cette sorcière ? Et les évènements du moment n’allaient rien faire pour améliorer son humeur.//

- DEHORS ! Evil or Very Mad JE VOUS AVAIS EXPRESSÉMENT DEMANDÉ DE ME RAMENER MATTHEW ET VOUS OSEZ REVENIR LES MAINS VIDES ?! RAMENEZ-LE EN UN SEULE MORCEAU OU LES DEUX JAMBES BRISÉES JE M’EN MOQUE, MAIS SI VOUS OSEZ VOUS REPOINTER SANS LUI JE VOUS ARRACHERAI LES OS UN PAR UN TOUT EN VOUS MAINTENANT EN VIE POUR QUE VOUS NE PERDIEZ PAS UN INSTANT DE LA JOIE QUE J’ÉPROUVERAI A VOUS DÉMEMBRER C’EST COMPRIS ?! HORS DE MA VUE ! Evil or Very Mad

//Vous l’aurez compris, Félicia était très... très en colère aujourd’hui, et ça n’allait décidément pas s’arranger. Elle venait de renvoyer le démon en lui faisant traverser le mur d’en face. En général, elle maltraitait un peu moins ses sujets, même si aucun démon n’aime à se retrouver face à elle. Mais cette fois, les évènements s’y prêtaient. Pourquoi était-elle donc de si mauvaise humeur ? Parce qu’il suffisait qu’elle se retire quelques mois de Pass Magic pour que tout bascule ! Elle se trouvait à l’autre bout du monde, sur le point de conclure une affaire des plus importantes lorsqu’on était venu l’avertir que son fils était de nouveau entré en contact avec Elina. S’il continuait à s’approcher d’elle de trop près, elle ne doutait pas du fait qu’il finirait par découvrir son passé, ce qui ne l’enchantait absolument pas. Matthew ne devait en aucun cas l’aider, mais elle connaissait trop bien son fils pour savoir que si elle lui faisait part de cette remarque, il ferait exactement le contraire. C’est pourquoi elle fit en sorte qu’on surveille Matthew de plus près, le temps qu’il laisse tomber cette histoire de lui-même, et c’est ce qu’il finit par faire. Cependant, Félicia n’avait pas prévu qu’Elina finirait par mettre le sujet "Victoria" sur le tapis. Comment avait-elle pu se souvenir de sa cousine malgré le sortilège si puissant qui pèse sur elle ? Ilana... bien entendu. Les deux femmes avaient dû se croiser, et à présent, cela n’était plus qu’une question de temps avant que Matthew ne finisse par découvrir tout ce dont elle avait volontairement omis de lui parler à propos de Victoria. Il allait falloir qu’elle prenne les devants avant que son fils ne commette une bêtise, et pour cela, elle allait devoir écourter son séjour. Le temps de conclure les derniers préparatifs, elle envoya un démon chargé de lui ramener Matthew. Mais non seulement ce dernier était revenu les mains vides, mais il lui avait en plus annoncé que Matthew s’était rendu chez Zark. Non... Matthew ne devait en aucun cas renouer avec Zark, ou tout le projet qu’elle préparait pour lui depuis sa naissance risquerait de s’effondrer. Si Matthew s’était rendu chez Zark, il n’en ressortirait pas sans la vérité qu’elle avait omis de lui révéler toutes ces années.//

//Félicia explosa de colère et avait ainsi renvoyé le démon chercher Matthew en lui faisant traverser le mur. Elle ne pouvait donc plus rester, aussi elle reporta la fin des préparatifs, et s’éclipsa directement à son repère. Ce n’est qu’à son arrivée qu’un autre démon vint à elle pour lui annoncer que Matthew venait de s’éclipser... avec Elina... en Enfer. Ces deux dernières informations n’auraient jamais, jamais dû se retrouver un jour rassemblées pour ne former qu’une seule phrase. En la ramenant là-bas, Matthew allait provoquer la colère de Lucifer et réduire à néant tout ce pour quoi elle avait œuvré jusqu’ici. Pire encore, si jamais l’envie prenait à Matthew de se venger en se mesurant à Satan... Félicia ferma les yeux et respira un grand coup. Si elle écoutait sa première envie, elle le laisserait mourir entre les mains des Princes, mais il était hors de question que ce sale gosse se permette de gaspiller tous ses plans sans avoir eu le temps de souffrir mille morts avant. Elle rouvrit les yeux, attrapa son sceptre et s’avança hors de la pièce de son repère sans un seul regard pour le démon qui venait de l’avertir de la direction de Matthew. Elle n’adressa que deux mots à ceux qui gardaient la porte à son intention.//

- Tuez-le...

*Je ne gaspillerai pas un centième de mon énergie hormis pour tuer moi-même cet enfant ingrat !*

//Elle s’éclipsa et apparut directement en Enfer, avant de se rendre directement au château. Tous le personnel se retrouvait devant la porte, et éliminait tous ceux qui tentaient de passer la porte. Sans aucun doute l’œuvre d’Elina... Mais Félicia n’avait pas de temps à perdre et envoya sur eux une décharge qui les élimina comme un jeu de quille tandis qu’elle entra au château. La moitié du domaine s’écroulait sous ses yeux. Il n’y avait pas de doutes possibles, Matthew avait bel et bien délivré Elina du sort qui la retenait prisonnière. Un point sur lequel elle allait devoir s’expliquer avec Lucifer, si du moins il n’avait pas encore tué Matthew. Elle écarta d’emblée cette hypothèse. Lucifer ne tuait jamais tout de suite ses victimes. Aussi, elle se concentra sur la présence de Matthew, et finit par repérer sa présence, qui bougeait constamment au cœur du château. Pitoyable ! En plus de devoir le retrouver, il allait falloir qu’elle lui courre après ! Pourquoi... Quelle bonne action avait-elle pu bien commettre pour qu’on lui inflige pareille humiliation... Avait-elle une tête à jouer à cache-cache avec son fils plutôt qu’à faire rôtir sa cachette en vérifiant qu’il soit bien dedans ? L’étriper, elle allait l’étriper, et...//

- AAAHHH !!!!!!!

//La cellule de Mephisto... vide ! Evil or Very Mad STOOORRRRMMMM !!!!!! Non... du calme, il fallait qu’elle se calme... Ce n’était pas digne d’elle... Elle ne devait pas perdre son calme. Pas maintenant, encore moins devant les Princes, sinon elle allait perdre toute crédibilité. Un peu de prestance et de contenance, tandis qu’elle se jurait de faire la peau à son gamin dès qu’elle lui mettrait la main dessus ! Assez joué, elle se concentra afin de repérer sa position et finit par entendre sa voix au loin.//

- Finalement même en Enfer chaque prince respecte bien son rôle. Leviathan est caractérisé de stratégique. Bélial est le plus terre à terre d’entre vous. Lucifer joue tout aussi bien sur la ruse que sur la cruauté. Puis il y a toi... Satan, le prince impulsif et manipulateur, la brute de service.


//La brute de service, en parlant de Satan... Seigneur, elle pouvait d’ores et déjà préparer l’éloge funèbre en l’honneur de son fils, quoi qu’il ne méritait même pas cet honneur tout compte fait. Mais comment est-ce qu’un gamin pouvait faire autant de dégâts à lui tout seul et en si peu de temps ?//

- Un être aussi affligeant que Vicky ne peut qu’être la fille de Satan lui-même. J’ai tout de même une question à te poser... Cette manipulation si connue par ta fille, l’appliques-tu également sur Félicia ?

//Trop tard. Félicia voyait déjà le regard avide de cruauté de Satan prendre forme. Il n’allait faire qu’une bouchée de Matthew, et ne lui laisserait même pas le temps de souffler avant de le tuer. Félicia apparut aussitôt entre eux, et envoya une décharge contre Matthew pour le plaquer elle-même tête la première contre le sol, avant de faire sortir du sol des lianes qui le retinrent prisonnier sans lui permettre d’esquisser le moindre geste et le bloquant de toutes parts. Elle se tourna vers lui, et bien que ses mots n’exprimèrent pas l’envie qu’elle avait de lui ôter elle-même la vie à cet instant, son regard se fit meurtrier.//

- As-tu perdu l’esprit ? Son pouvoir était connu de tous hormis de toi et je fus la première à approuver cette union car ta puissance avait besoin d’être canalisée. Si tu avais appris à laisser tes sentiments de côté comme je te l’avais enseigné tu n’en serais pas si affligé aujourd’hui.

//Félicia se tourna vers Satan, qui semblait prêt à faire feu. La fumée s’échappait déjà de ses mains car il la retenait prisonnière de ses poings et semblait frustré qu’elle soit intervenue. Mais il n’attaquerait pas... pas devant elle. Félicia observa la pièce voisine à travers laquelle Elina reparut. Elle ne fit qu’un signe de tête à Matthew avant de disparaître à nouveau, tandis que Lucifer arrivait à présent, et s’adressa à Satan.//

- Cela suffit mon frère. Laisse la repartir avec Matthew. Il recevra le châtiment qu’il mérite. Tu devrais être satisfait, ta fille lui aura laissé un souvenir impérissable.

//Puis, comme elle s’y était attendue, Lucifer se tourna vers elle.//

- Nous parlerons plus tard de ce léger... incident. J’imagine que le reste de tes recherches se sont avérées concluantes.


- Plus que cela encore...

- Parfait. Avant que je n’oublie Storm, l’une des filles de mon frère t’a déjà laissé une marque. Il serait regrettable que ma fille t’en laisse une seconde. Je pardonnerai ta conduite pour cette fois car tu t’es montré être un bon allié jusqu’à présent. Mais veille à bien choisir ton camp, nous ne serons pas si clément la prochaine fois.

//Cette dernière phrase mettait bien entendu en avant le fait qu’à la prochaine altercation avec eux, ils ne montreraient pas la moindre pitié. Si Lucifer prenait également la peine de dire cela devant elle, c’était pour être sûr qu’elle ne laisse plus jamais pareille chose se reproduire. Félicia attrapa le haut de Matthew et disparut avec lui sans un mot. Des mots... elle allait pouvoir en prononcer bien assez une fois qu’ils seraient à son repère, et croyez-là, pas seulement des mots. Vous qui avez connu Matthew Storm, si vous ne lui avez pas fait vos adieux avant, priez pour son âme car personne ne ressort indemne une réunion mère/fils...//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est temps de se rappeler...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est temps de se rappeler...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Les royaumes

 :: L'Enfer :: Le Château des Princes
-