AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Discussion père/fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zark Belsefir
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1358

MessageSujet: Discussion père/fils   Mar 13 Nov - 21:34

//Pensez-vous que chacun est maître de son destin ? Si vous aviez posé la question à Zark il y a de cela quelques années, il vous aurait répondu oui sans hésitation, d’autant plus lorsque l’on a quelques siècles de parcours derrière nous qui viennent conforter notre décision. Et pourtant... il avait appris à ses dépens que la vie pouvait parfois complètement échapper à notre contrôle. Aujourd’hui, il en avait la certitude, car une personne était parvenue à le lui montrer. Son nom ? Ilana Alom.//

//Le démon n’aurait jamais pensé éprouver un jour de réels sentiments pour une femme, mais Ilana avait débarqué comme un ouragan et avait chamboulé tout cela. Zark s’était alors épris d’une femme pour la première fois, et pas n’importe laquelle je vous prie... Une femme absolument unique en son genre. Pourtant, il s’était débrouillé pour la perdre une fois... et aujourd’hui une deuxième... Celle de trop sans aucun doute.//

//Ces derniers mois, le moins que l’on puisse dire était que Zark avait perdu tout contrôle, à tel point qu’il en était arrivé à blesser celle qu’il aimait. Prisonnier du pouvoir qu’il avait cherché à contrôler pour avoir le dessus sur Félicia, ce pouvoir s’était finalement retourné contre lui. Pour quelle raison avoir voulu prendre un tel risque pour surpasser son ennemie alors qu’il avait pourtant tout ce qu’il désirait auprès d’Ilana ? Parce qu’il y avait une autre personne qu’il ne pouvait se résoudre à abandonner : son fils... Depuis toujours ce dernier avait vécu en le haïssant et en désirant sa mort plus que tout. Zark aurait pu dès le début lui avouer que la raison pour laquelle il le détestait ne reposait ni plus ni moins que sur un mensonge, mais cela n’aurait servi qu’à rouvrir une vieille blessure et à l’empêcher de croire à ce que l’amour pouvait lui apporter. Zark ne voulait pas le priver de cette chance, pas après ce que lui-même avait pu ressentir en éprouvant ce sentiment pour la première fois. Malheureusement… il se trouva que la personne dont son fils tomba amoureux fut également la même que celle qu’il aimait...//

//Zark avait longtemps médité sur ce qu’il convenait le mieux de faire après avoir pu se débarrasser de la marque qui avait exercé une emprise sur lui ces derniers mois. Malgré tout ce qu’il avait fait, il ne pouvait vivre sans elle… sans sa chaleur, son sourire, son amour… Alors il devait au moins lui dire ce qu’il ressentait pour elle, même si désormais elle ne voudrait sans doute plus entendre parler de lui après leur dernière rencontre. Il allait probablement se faire jeter de la même façon qu’il s’était comporté avec elle, il en avait parfaitement conscience, mais il devait au moins le lui dire une fois... Et ensuite, il accepterait sa décision et disparaitrait définitivement de sa vie si c’est ce qu’elle souhaitait. C’est sur cette pensée résolue que le démon sortit une belle chemise noire qu’il enfila par-dessus un jean, se mit la plus grosse dose de Axe de sa vie (j’étais obligée de la faire xD) et sans doute pour la première fois il se posta devant le grand miroir qui trônait dans un coin de son salon depuis sans doute des années. Qu’observait-il ? Le reflet de ce qu’il était... ou plutôt de ce qu’il était devenu. Il avait beau se rendre élégant, ses yeux rouges sang ne cesseraient jamais de révéler au grand jour sa véritable nature : un tueur assoiffé de sang dénué de toute compassion lorsqu’il arrachait la vie. Il aimait les meurtres, il aimait répandre la souffrance autour de lui, il raffolait entendre les cris de ses victimes l’implorant lorsqu’il était sur le point de les éliminer après leur avoir fait vivre pire que la mort elle-même. Pourtant, il était prêt à abandonner tout cela aujourd’hui… prêt à renoncer à sa part démoniaque sur mot de sa part, et vivre à ses côtés pour le reste de ses jours. Des paroles que tout cela ? Pas cette fois… Le démon sortit un objet de sa poche qu’il posa dans le creux de sa main. Qui pourrait croire qu’un objet si petit pourrait être capable de changer le destin entier d’une personne. Si l’on n’était pas maître de son destin, Zark avait de quoi prouver le contraire et venait aujourd’hui défier le destin lui-même.//

//L’objet qu’il tenait dans le creux de sa main était très rare, il était peut-être même unique au monde, et comme tout objet aussi particulier, il le lui avait été remis par Gloria. Il avait la forme d’un cercle marron au-dessus duquel se trouvait une pierre dorée. Tout autour du cercle se trouvait inscrites des inscriptions dans un langage très ancien et incompréhensible pour lui, mais il savait néanmoins quelles seraient les conséquences si jamais il en prononçait les mots et qu’il se concentrait sur ce qu’il désirait.//

*Peut-être qu’à partir de ce soir, mon reflet ne sera jamais plus identique à travers ce miroir …*

//Zark rangea l’objet dans la poche et s’éclipsa de son repère pour apparaître… au beau milieu de l’île déserte. C’était donc là qu’elle se trouvait. Le démon fit quelques pas, ignorant complètement le sable qui venait se poser sur ses chaussures noires cirées. Il avait l’air pensif, et l’on aurait même presque pu discerner un sourire épanoui au coin de ses lèvres le temps d’un instant… qui fut on ne peut plus court.//

- La vie est parfois si étrange Matthew. Je pourrais rester ainsi toute ma vie, contre ton torse à écouter ton coeur battre. C’est ridicule ce que je viens de dire n’est-ce pas ? Désolée mais quand je suis heureuse, j’ai tendance à trop parler...Tu finiras par le remarquer.

//Cette voix, il la reconnaitrait entre mille… c’était celle d’Ilana, et elle n’était pas seule. Par chance, ni elle ni Matthew n’avait remarqué sa présence. C’était bien mieux ainsi, surtout après ce qu’il venait d’entendre et ce qui n’allait pas finir de le surprendre. Les paroles d’Ilana lui firent l’effet d’une bombe venant exploser contre son cœur. Elle l’aimait... Et ce n’était plus à lui que le cœur de la jeune femme appartenait désormais, c’était à Matthew…//

//Le démon était resté silencieux. Les sentiments d’Ilana étaient-ils réciproques pour Matthew ? Oh que oui il l’était, et pour la première fois de sa vie, Zark entendit son fils se lancer dans une véritable déclaration… une déclaration d’amour. Jamais il n’entendit son fils s’exprimer avec tant d’émotion, et surtout révéler ce qu’il ressentait à voix haute. Pour la première fois à cet instant, Zark put se mettre à la place de Matthew au moment où il avait arraché la vie de Vicky, et ressentit à son tour la douleur de se voir se retirer un être cher. Le démon aimait son fils plus que tout, et jamais il ne pourrait à nouveau de lui retirer la personne qu’il aimait. Qui plus est, le choix était également fait pour Ilana.//

- Je t’aime Ilana Alom. Et c'est parce que je t'aime que je ne peux pas être égoïste avec toi, je ne te mérite pas. Tu vas tant me manquer...


//La fin de ces paroles attira le regard de Zark. Matthew s’apprêtait à faire quelque chose qui allait tout chambouler, cela était évident, mais quoi ? C’est alors qu’il aperçoit une lumière dorée les envelopper tous les deux. Le démon savait ce que cela voulait dire…//

- J'aimerais tant que tu n'aies pas à oublier cela, mais tu le dois. Tu vas tout oublier Ilana. Moi, nous, notre amour. Tu te souviendras uniquement que je suis le fils de Zark et que nous n’avons jamais vraiment réussi à bien nous entendre tous les deux. Il n’y a pas eu de pacte, pas de rapprochement, pas de baiser. Zark a été ton seul véritable amour. Quelques fois il t’arrivera d’être nostalgique et de repenser à lui, mais tu vivras heureuse Ilana, et tu seras bien mieux ainsi.

//Le démon eut du mal à croire ce qu’il venait de suivre. Matthew renonçait à Ilana… par amour. C’est alors que ce dernier remarqua sa présence. Il se garda néanmoins de mentionner le fait qu’il était là, ce que le Zark apprécia. Et peu de temps après, il s’éclipsa avec Ilana, le laissant seul sur l’île. Comme si de rien n’était, Zark continua de faire quelques pas le long de la plage, aussi pensif que lorsqu’il était apparu, mais plus pour la même raison cette fois.//

//Matthew avait réussi à trouver la force de renoncer à Ilana, malgré ce qu’il ressentait pour elle. Et désormais, Zark devait être capable de faire de même. Il ne devait pas être égoïste, et même si Mathew venait de faire oublier à Ilana la déclaration qu’il lui avait faite, elle n’en restait pas moins présente dans les pensées de Zark, et il savait qu’il n’avait pas le droit de profiter de la situation… Il posa alors sa main dans sa poche pour en ressortir le cercle magique qu’il y avait déposé quelques instants plus tôt, et ses yeux prirent soudain une autre couleur. D’ordinaire rouge sang, ils s’imprégnèrent d’un vert noisette. Si Zark avait souhaité parler à Ilana aujourd’hui et qu’il avait emporté cet objet avec lui, c’est parce que ce petit cercle magique avait le pouvoir de retirer toute part démoniaque en lui… il avait le pouvoir de le rendre humain. Oui, par amour pour elle, Zark aurait été prêt à tout abandonner, y compris la forme de vie à travers laquelle il avait toujours vécue… Mais il n’en avait plus le droit désormais… Il lui fallait à son tour tirer un trait sur cette vie… Le démon referma alors sa main sur le petit objet magique et l’envoya avec force se jeter au beau milieu de l’océan. Quelques instants plus tard, il s’éclipsa à son tour, pour apparaître dans le repère de Matthew. Ce dernier n’allait sans doute pas tarder à revenir. Il avait probablement déposé Ilana chez elle afin qu’elle ne se souvienne de rien à son réveil. Aussi, il attendit patiemment son retour.//

//Quelques minutes plus tard, son fils apparaissait de nouveau. Tous deux restèrent quelques instants à s’observer sans un mot. Aimer la même femme et y renoncer en même temps était une chose extrêmement difficile et douloureuse, et Zark savait qu’ils auraient tous deux besoin de temps pour se faire désormais à cela. L’amour n’est décidément pas compatible dans une vie de démon. Pendant un instant, Zark se mit à penser que tout cela n’était peut-être que justice qui venait compenser la vie de toutes les personnes dont le démon avait répandu la souffrance ou retiré la vie. Mais avant de songer à ses actes passés, il se devait de dire quelques mots à son fils.//

- Tu as eu plus de courage que moi pour avoir fait ce que je n’ai jamais pu depuis le jour où je l’ai rencontrée… Je te remercie… et je te demande pardon. Tu l’aimes, et elle t’aime également. Elle pourra s’en souvenir si tu décides un jour de te séparer de cette amulette. Et même si je sais que tu ne le feras sans doute jamais, j’ai également décidé de tirer un trait sur ces dernières années. Tant que nous serons reliés de près ou de loin à l’Enfer, elle ne pourra jamais être pleinement heureuse.

//Zark lança un regard compatissant à Matthew. S’il le pouvait, il prendrait son fils dans ses bras à cet instant, mais étant donné la situation, il y avait une chance sur deux pour que ce dernier l’envoie contre le mur d’en face si jamais il s’y risquait. Zark ne lui en voulait pas d’être tombé amoureux d’Ilana, et il ne pourrait jamais le lui reprocher quand bien même il le voudrait. Mais à cet instant, il était probablement le seul à pouvoir comprendre ce qu’il ressentait… Il y avait tant d’autres choses qu’il aimerait lui dire à cet instant, depuis que Matthew avait appris la vérité qu’il lui avait toujours dissimulée pour le protéger. Mais il n’aborderait aucun sujet à cet instant dont Matthew ne souhaiterait pas parler, et il ne répondrait qu’aux questions qu’il était en droit d’attendre après tout ce qu’il avait dernièrement appris. Aussi, il n’en dit pas davantage pour le moment, ne sachant pas encore comment son fils allait réagir à ce qu’il venait de lui dire.//

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Discussion père/fils   Mar 4 Déc - 22:08

//Zark avait tout vu, tout entendu. A présent il comprenait les sentiments que je ressentais pour Ilana mais aussi ceux que la jeune femme ressentait pour moi. Tout cela avait-il été prémédité ? Non pas cette fois, j’aurais d’ailleurs préféré qu’il n’en sache rien. Bien évidemment c’était trop tard, j’avais certes effacé certains souvenirs d’Ilana, mais je ne pouvais le faire une seconde fois avec Zark. Tant pis, nous resterons ainsi tous les deux à vivre avec ce fardeau du père et du fils aimant la même personne. Si c’était une autre personne qui avait vécu tous ces moments et qui m’aurait demandé conseil, je lui aurais dit naturellement : "Pourquoi tant de complications pour une simple fille ? Il en existe des milliers, trouves-t ‘en une autre et passes à autre chose. L’amour attire toujours des problèmes...". A présent, maintenant que c’est moi, ce pauvre gars qui vit un tas de complications pour une fille, je saurais quoi riposter à celui qui me parlerait ainsi. Je lui dirais tout simplement que oui, l’amour attire toujours des problèmes et que oui, je pourrais facilement tourner la page avec un tas d’autres filles. Mais le plus triste, c’est que toutes ces autres filles sont banales alors que celle que j’avais trouvé est unique. Oui, et même si Ilana a le don de se trouver milles défauts, j’aurais pu être celui qui lui trouverait milles et unes qualités. A quoi bon penser à tout cela à présent, tout est terminé. Ilana, moi, ou une quelconque relation, tout ceci doit déjà faire partis du passé. Un passé qui me hantera toute ma vie.//

//Alors que je jetai un dernier regard pour admirer une énième fois Ilana, j’eus finalement le courage de me retourner et de quitter sa demeure pour revenir dans la mienne, là où je me doutais que Zark m’attendrais. J’aurais pu décider tout simplement d’aller à quelconque autre endroit et m’acheter une quelconque bouteille d’alcool pour enfin tuer une quelconque personne et apprécier ne serait-ce qu’un instant cette noire journée. Pourtant j’en décide autrement, à présent je n’ai plus aucune raison de le haïr ni même de désirer sa mort. Un changement dont je n’ai même pas eu le temps de penser. Comment devrais-je me comporter avec Zark à présent ? Et qu’en serait-il concernant Félicia ? Finalement je découvrais que les rôles s’étaient inversés, Félicia m’avait menti durant des années et Zark n’a fait que me protéger... Bon sang mais dans quel monde est-ce que je me trouve ? A quoi cela vous-a-t-il servit de me cacher la vérité ? Je ne suis plus un enfant, les mensonges servant à me préserver ou je ne sais quelle raison commence à m’agacer. Je ne suis pas une âme sensible qui a la moindre nouvelle fait une crise d’angoisse. Pourtant vous m’avez laissé grandir toute ma vie dans un mensonge. N’ai-je pas le droit de continuer de te détester pour ça Zark ? A quoi bon, je n’ai même plus le goût à la vengeance de toute façon. //

//Alors que j’arrive tout juste au centre du salon de mon repère, tu te trouves déjà devant moi, à me lancer un de ces regards compatissant. Je n’ai pas besoin de ça Zark, la pitié je l’ai toujours méprisé. Même tes pauvres victimes n’ont pas le droit à ce regard, alors s’il te plait épargnes le moi aussi, je suis vivant et en bonne santé, rien de quoi dramatiser, du moins plus maintenant que nous ne sommes plus ennemis. Mais tu ne t’arrêtes pas à ce simple regard. Non, tu vas bien plus loin que ça et tu te permets finalement de prendre la parole en constatant que de mon côté je n’ai pas grand-chose à te dire.//

- Tu as eu plus de courage que moi pour avoir fait ce que je n’ai jamais pu depuis le jour où je l’ai rencontrée… Je te remercie… et je te demande pardon. Tu l’aimes, et elle t’aime également. Elle pourra s’en souvenir si tu décides un jour de te séparer de cette amulette. Et même si je sais que tu ne le feras sans doute jamais, j’ai également décidé de tirer un trait sur ces dernières années. Tant que nous serons reliés de près ou de loin à l’Enfer, elle ne pourra jamais être pleinement heureuse.

//Du courage hein ? Tout dépend de quelle manière on voit les choses. Je pense qu’Ilana aurait plutôt prit ma réaction pour une fuite. Après tout fuir les sentiments, c’est ce que j’ai toujours fait, à quoi bon changer. Bien sûr de ton point de vue c’est une forme de courage, j’ai passé outre mes sentiments pour lui préserver un bel avenir et une vie heureuse. Quant à moi ? Ai-je agis par courage ou bien est-ce l’action d’une fuite ? Je dirais que c’est un mélange de ces deux raisons. L’amour m’a toujours effrayé, c’est une illusion qui vous rend heureux un certain temps pour mieux faire du mal ensuite, ses conséquences sont généralement désastreuses. Pourtant, j’aurais pu être prêt à connaître cet amour et ses conséquences avec Ilana. Mais qu’est-ce qu’un démon pourrait-il apporter à une humaine ? Si j’avais pu la rendre heureuse, ça n’aurait été que de courte durée car mon rôle parmi les membres du chaos n’est certainement pas à négliger. Autant lui offrir un meilleur bonheur avec quelqu’un d’autre. Quant à moi, la voir heureuse suffira à égayer ma journée.//

//Je reviens alors à ce que tu me dis et je t’entends évoquer l’éventuelle possibilité de me séparer de l’amulette et de rendre ses souvenirs à Ilana. A quoi bon faire ça, je la ferais sans doute encore plus souffrir, elle prendrait ma réaction pour un abandon, et je sais très bien que se sentir abandonner est l’un des pires sentiments. Non, je ne lui infligerais pas cette peine, je préfère encore qu’elle me déteste. Tu en viens finalement à me dire que tu comptes également tirer un trait sur ces dernières années. En serais-tu seulement capable ? Ma relation avec Ilana était récente, on peut même dire qu’elle a eu beaucoup de mal à naître et qu’elle demeurera à jamais complexe. Mais toi Zark, tu as pu vivre pleinement de cet amour entre toi et elle. Alors après avoir goûté au bonheur d’être celui qui la rend heureuse, après avoir ressenti l’amour constant de cette femme pour toi, seras-tu capable de l’oublier ? Ou alors devras-tu également avoir à faire un sacrifice pour pouvoir tourner la page ne serait-ce qu’à moitié... Je laisse planer un silence de quelques secondes et décide finalement de prendre la parole. Nous avons jamais réellement eu de conversation tous les deux, du moins aucune conversation qui soit calme et sans coup de poignard entre deux provocations.//

- Il faudra tout de même quelqu’un pour veiller sur elle et la protéger. Je le sais, elle est forte, mais tant qu’elle vivra à Pass Magic elle sera une potentielle victime.

//A quoi bon s’écarter de sa vie si c’était pour que d’autres démons en profitent. Je ne lui ai fait oublier que ses sentiments envers moi, tu as été et tu resteras son seul véritable amour Zark, et même si j’en souffrirais, si tu décidais de retourner à ses côtés je ne serais plus un obstacle dans votre couple. Maintenant que j’y songe, j’en viens finalement à me demander comment est-ce que je me comporterais si Zark et Ilana formaient à nouveau un couple. Cette question restera sans doute un mystère. J’en viens finalement à me diriger vers un placard afin d’y sortir une bouteille de whisky pour en servir deux grands verres. Et oui Zark, tout comme un tas d’adolescents ou je ne sais combien d’autres personnes, ton fils boit aussi. Rassures-toi, ce n’est qu’une passade, inutile de jouer le rôle du père bienveillant, de toute façon je suis un démon, ce n’est certainement pas l’alcool qui me tuera. Je me rapproche finalement de toi et te tends le second verre. Première fois que nous entretenons une discussion civilisée, autant fêter cette nouveauté.//

- Je te propose de boire à la vérité rétablie qui nous a amené jusqu’à ce moment, et à une femme que nous protégeons avec succès...

//J’esquisse un faux sourire. Sourire vide de sens tout comme mon regard à cet instant. Succès n’est pas franchement le mot le plus approprié, loin de là. Je déguste finalement ce verre à tes côtés, toi, Zark, mon père, celui envers qui j’aurais éprouvé le plus de haine. La vie est parfois ironique, elle nous fait parcourir des chemins qui nous étonnent nous-même. Je m’installe finalement sur le canapé, étrange impression d’être soudain vidé de mes forces, mais je fais en sorte de ne pas le montrer. Quant à Zark, je le laisse libre de s’asseoir ou de rester debout, pas la peine d’adopter ces formes de politesses inutiles pour l’inviter à faire comme moi. Je reste quelques secondes pensif à siroter mon verre. J’ai cette envie de rattraper le temps perdu, pourtant je sais que je ne serais jamais le garçon qui s’amuse, sourire béat, avec son père. Même si j’ai passé une grande majorité de ma vie à te détester, tu l’ignores peut-être, mais je suis prêt à passer plus qu’une après-midi à siroter un verre avec toi. Peut-être qu’on pourrait s’entrainer ensemble, chasser, conquérir le monde, se venger de l’Enfer, il y a tant d’activités possibles. Mais avant de prévoir l’avenir, autant penser d’abord à l’instant présent, je crois que nous avons un tas de chose à nous dire, des questions auxquelles il faut apporter des réponses.//

- J’aimerais comprendre pourquoi on en est arrivé là... Je veux dire, lorsqu’on vivait en Enfer, pourquoi ai-je eu droit à toute cette mise en scène et à ces mensonges ? Si tu m’avais simplement dit la vérité on aurait pu se venger de l’Enfer ensemble, nous n’aurions pas eu à vivre ainsi toutes ces années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Discussion père/fils
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? Russel Crowe (libre) ? père - fils très compliqué.
» Une discussion père-fille (PV Roi Sombra)
» Dracula Père et Fils
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Tel père tel fils? [PV Sho][Inachevé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Les quartiers

 :: Quartiers n°3 :: Le repère de Matthew
-