AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suicide ou renaissance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilana Alom
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 24

MessageSujet: Suicide ou renaissance ?   Dim 11 Mar - 21:07

//J’avais le souffle coupé. Je respire, je meurs. Dilemme. Je ne pensais pas croiser un quelconque démon si rapidement. Pas de chance, ils étaient trois. Deux options s’ouvraient à moi : soit je faisais la morte soit je me battais. Première option, il se peut que ces trois démons décident de m’achever. Deuxième option, je ne connaissais rien d’eux, ce serait de la totale improvisation. Cette deuxième option me paraît nettement plus intéressante. Ces derniers temps, je risquais ma vie à tout bout de champ. A vrai dire, je n’y tenais plus beaucoup. Ce sentiment avait commencé il y a de nombreux mois mais s’accentuait chaque jour un peu plus. A quoi bon s’accrocher à la vie si elle est misérable ? Cependant, pour une fois, je ne mettais pas une énième fois ma vie en jeu pour rien. Je devais trouver une source qui ne se trouvait nulle part ailleurs sur Terre comme sous la mer. Et c’était bien ma veine, elle était dans les Enfers. C’était un endroit peu recommandable pour une jeune femme comme moi, mais tant pis, je prenais le risque. Il se peut que je n’en ressorte pas vivante ? Tant pis ! Je trouve enfin la source. Etrange, je n’ai croisé personne pendant tout ce temps. Où étaient tous les démons ? Je m’avance vers la source. Cela ressemble à une simple marre. Je sors une petite fiole et me penche. Je n’hésite avant d’y plonger ma main. Je ressens une immense brûlure non pas au niveau de ma main mais sur mon bras. J’ôte vite ma main après avoir pleinement rempli la fiole. La brûlure est de plus en plus intense. Je regarde mon avant-bras découvert et voit une petite croix qui est en train de se dessiner. C’est quoi ce cirque ? Tout d’un coup, j’entends une voix sortir de nulle part. « Sur la peau du visiteur égaré, à jamais elle restera gravée.». Oups ! Ca me fait un beau tatouage. Je m’éloigne le plus rapidement de la source lorsque j’entends des bruits de pas suivis de paroles.//

- Je sens que tout recommence...
- Qu’entends-tu par là Rowan ?

//Mais où est-ce qu’ils vont chercher leur prénom à coucher dehors, ces démons ? Après tant d’années, je m’étonne encore. Je tends l’oreille pour entendre leur conversation. Il faut toujours être à l’écoute surtout dans les Enfers.//

- Je sens que quelque chose se trame du côté des Princes.
- Ne dis pas n’importe quoi. S’il pense que tu complotes contre eux, tu ne seras plus là demain.
- Je dis juste que...chut j’entends une présence.

//Oups, grillée. J’aurai pu plaquer la main sur ma bouche pour taire ma respiration mais je n’étais qu’à quelques mètres d’eux. S’ils pensent que je me cache, ils se méfieront. Autant se montrer. Je sors donc de ma cachette avec un air dur et à la fois pénétrant. Un des démons s’approche vers moi.//

- Qui es-tu ? Réponds avant que tu ne meurs dans d’atroces souffrances.
- Voyons, voyons. Entre démons, nous pourrions nous montrer plus...aimables.
- Réponds ou je te fais brûler sur le champ.

//Alors ce n’était pas qu’une légende, on brûle vraiment en Enfer ? Je savais très bien que l’un avait décidé de me parler afin de détourner mon attention des deux autres. Je vis une boule de feu arriver vers moi. Ayant juste le temps d’activer ma protection, la boule explosa et fit plus d’étincelles, aveuglant quelques secondes les démons. J’en profite pour m’avancer.//

- Salope !

//Oh que de vulgarité ! D’un geste de la main, j’en fais exploser, un puis deux. A peine ai-je le temps de me retourner que j’entends le troisième démon crier à l’intrus. Tu veux ramener des amis pour une petite fête ? Je serai ravie d’y participer mais j’ai mieux à faire. J’entends des pas arriver. J’essaye de m’éclipser. Une fois. Deux fois. Rien. Panique. Je commence à les voir s’avancer vers moi.//

- Je suis navrée de vous fausser si vite compagnie...

//Je n’ai plus le choix. Je me mets à courir. Le plus vite possible. Je retire mes chaussures tout en courant, elles me ralentissent. Je relève légèrement ma robe pour améliorer l’amplitude de ma course. Une boule de feu atteint mon bras mais je riposte. J’en fais exploser un puis deux. Ils sont de plus en plus nombreux. Je décide donc de me fondre dans le paysage. Leur ayant mis quelques mètres dans la vue, je me cache accroupie, tapie dans le noir. Ils passent devant moi à vive, sans même ressentir ma présence. Quelles quiches. Je laisse échapper un mince sourire. Ce n’est pas tout mais il faut que je sorte. Je me relève et me retourne lorsque je tombe nez-à-nez avec un démon qui met sa main sur ma bouche pour cacher mon cri de surprise.//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Suicide ou renaissance ?   Lun 12 Mar - 20:32

La faiblesse. Je détestais ça et pourtant, ces derniers temps, j’avais l’impression de devenir faible. Les sentiments, je savais bien que cela me causerait plus de tort que de bien. Je devais les bannir, tous autant qu’ils sont, je n’avais pas besoin de ça.

//Je me trouvais dans mon salon, allongé sur mon canapé (parce que Gloria squatte mon lit), les yeux fermés. Non je ne dormais pas, j’avais simplement besoin de faire le vide. Je ne désirais pas avoir de visite, de conversation, ou quoi que ce soit d’autre, je voulais seulement du silence et quelques instants pour réfléchir. Gloria elle-même savait que lorsque j’étais dans cet état, aucun discours ne m’aiderait, c’est pourquoi elle avait accepté de me laisser seul avec moi-même. Ilana et Vicky étaient parvenues à me changer rapidement, trop rapidement… J’avais éprouvé de l’amour dans le passé et cela m’avait bien anéanti. En éprouvais-je à nouveau aujourd’hui ? Et pour qui ? Je ne voulais même pas le savoir, je devais les oublier, faire une croix sur Vicky, une autre sur Ilana. Pourtant je n’arrive pas à oublier le baiser que j’ai partagé avec Ilana... Comment ai-je pu en arriver la ? Je n’aurais pas du. Puis Vicky est réapparut, et tout est devenu encore plus troublant dans mon esprit.//

//Cependant il n’y avait pas que ça qui me perturbait. Tout le monde sait à quel point j’aime faire surveiller les habitants de Pass Magic, et Zark et Ilana n’échappent pas à la règle. J’étais au courant de leur rencontre à la rue, de ce qu’il s’était passé entre eux. Ils s’étaient embrassés et Zark l’avait attaqué, il n’y était pas allé de main morte d’ailleurs… Deux choses me perturbaient. Tout d’abord je me demandais comment Zark avait-il pu changer autant, certes autrefois cela m’aurait plu, mais aujourd’hui cela ne me fait ni chaud ni froid. Ensuite, je me demandais à quoi Ilana jouait-elle. Elle me veut, elle le veut. Et finalement les choses finissent par lui retomber dessus. J’en suis même venu à me demander si elle n’avait pas joué avec moi depuis le début, peut-être n’est-elle pas si différente que ça de Vicky après tout...//

//Après de longues heures passées à méditer, j’ouvre finalement mes yeux. Mes pupilles n’avaient pas leur couleur initiale, elles étaient totalement noires mais reprenaient peu à peu leur couleur. Aujourd’hui j’avais décidé d’agir. Vous rappelez vous de mon projet d’anéantir Satan ? Et bien j’allais le mettre en application aujourd’hui. Vous pensez que j’agis sur un coup de tête ? Oui et non, en fait j’y réfléchis depuis un moment déjà, depuis que je connais la vérité sur mon passé. Mais il est vrai que je n’ai pas battis un plan tellement grandiose. Je sais que je peux m’infiltrer en Enfer quand bon me semble, j’ai toujours été le bienvenue là-bas, cependant, approcher l’un des quatre princes serait une toute autre affaire, mais je saurais me débrouiller, comme toujours.//

- Ne m’en veux pas si je prends ce choix...

//C’était à Gloria que j’adressais ces mots. J’ignorais si elle m’espionnait ou non, si elle entendrait ces quelques mots, je savais seulement que j’avais prit ma décision et que rien ne me ferait faire marche arrière. Du moins c’était ce que je pensais. En moins de quelques minutes, je me trouvais déjà au royaume de l’Enfer.//

***

//Je marchais, pas par pas au travers cet Enfer. Ma destination était bien entendue le château royal. J’ignorais complètement ces gens qui souffraient autour de moi, en Enfer, seuls les plus forts ne finissent pas esclave et ne subissent pas des atrocités. Des bras étaient tendus vers moi, des enfants m suppliaient de les aider, et je ne daignais même pas les regarder. Ils me dégoutaient, tous autant qu’ils étaient. J’avais envie de leur dire de se battre au lieu prier des Dieu qui n’existent même pas. S’ils se retrouvaient dans cette condition, ils ne pouvaient s’en vouloir qu’à eux même, je ne serais certainement pas celui qui viendrait les délivrer de leur malheur. Le château ne se trouvait plus qu’à quelques mètres de moi, cependant, quelque chose vint attirer mon attention et me fit détourner de ma trajectoire. Des démons sont à la poursuite de quelqu’un, reste à savoir qui, et étrangement, cela m’intriguait. Je vois à quelques mètres de moi une personne accroupie dans un coin sombre, cette silhouette, je la reconnaitrais entre mille... Que pouvait donc bien faire Ilana ici ? Je ne tarderais surement pas à avoir ma réponse. Alors que la jeune femme se relève et s’apprête à repartir, je me téléporte derrière elle et plaque ma main contre sa bouche afin d’empêcher un quelconque cri de lui échapper. Je la téléporte alors un peu plus loin, pour pouvoir parler quelques minutes avec elle sans être trop dérangé.//

- Qu’est-ce que tu fiches ici ?! Tu as des envies suicidaires à présent ? Ou bien c’est peut être ton aventure passée avec les princes qui te manque déjà.

//J’étais cru dans mes mots, je le savais. Ilana avait beaucoup souffert lors de son "séjour" en Enfer, mais elle était en vie, et si elle ne voulait pas mourir, elle ferait mieux d’éviter de venir en un tel lieu. Je ne voulais pas perdre mon temps à la sauver ou à la protéger, j’avais déjà mes propres projets, et pourtant je savais que je ne pouvais pas l’abandonner ici. J’allais donc devoir reporter mon attentat à une autre fois et cela m’agaçait assez. Mon regard se pose sur la jeune femme, et elle ne peut y déceler à travers uniquement de la colère. Je ne lui adressais pas ce regard parce qu’à cause d’elle mes projets tombés à l’eau, je le lui adressais parce qu’elle mettait sa vie en danger, et je trouvais ça irresponsable et irréfléchis de sa part de se rendre ici.//

- En fait je ne veux même pas savoir qu’elle idée saugrenue t’es passée par la tête. Je te ramène chez toi.

//Je lui attrape son bras, m’apprêtant à nous téléporter chez elle, mais la jeune femme ne tarde pas à me stopper dans mon élan.//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilana Alom
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 24

MessageSujet: Re: Suicide ou renaissance ?   Mer 14 Mar - 19:06

//A peine eus-je le temps de me rendre compte de ce qu’il se passait qu’il nous éclipsa. Comment se faisait-il qu’il puisse s’éclipser aussi facilement alors que mes dernières tentatives furent vaines ? Cependant, cette question n’occupa pas mon esprit très longtemps. Directement, tu hausses le ton. Tu me demandes ce que je peux bien faire ici. Et toi, que fais-tu ici ? Reprenez-moi si je me trompe, mais les Enfers sont rarement un lieu pour faire une petite promenade. Ta venue ici était-elle en rapport avec ce que tu m’avais caché pendant de nombreuses semaines ? Sûrement. Après tout, la belle Vicky était la fille d'un des Princes. Peut-être, en cette heure tardive, allais-tu lui rendre visite ? Il y a quelques jours, me demander si tu étais avec une autre femme m’aurait fait du mal mais c’était terminé. Depuis que tu m’avais caché le retour de Vicky, la confiance que j’avais en toi s’était brisée en mille morceaux. Tu m’avais laissée dans le flou, elle en a profité pour m’avoir. Si tu m’avais mise dans la confidence Matthew, j’aurai pu t’aider. Mais bien évidemment, comme je l’ai toujours pensé, tu ne m’as jamais fait réellement confiance. Pourquoi ? Zark, mon passé, moi tout simplement ? A présent, ça m’était égal. Du moins, c’est ce que je m’étais persuadée de penser. J’avais enfoui tous mes sentiments au plus profond de mon coeur. Gloria, Félicia, toi, Zark à présent, ça semblait si bien vous réussir de ne pas vous laisser guider par vos sentiments. Pourquoi ne pas essayer ? J’étais sur le point de te répondre, lorsqu’à ma grande surprise, tu n’hésites pas à me blesser. « Tu as des envies suicidaires à présent ? Ou bien c’est peut être ton aventure passée avec les princes qui te manque déjà.». Je lâche un sourire amusé qui cache en fait une immense déception. Alors c’est de cette façon que tu envisages notre relation à l'avenir ? Se lancer des petits pics jusqu’à ce que l’on finisse par définitivement s’éloigner ? Je ne réponds rien. Mais de toute façon, tu ne m’en aurais même pas laissé le temps. D’un geste brusque, tu prends mon bras pour me ramener chez moi. Erreur Matthew. Grosse erreur. Je prends sa main et la dégage de mon bras. Je le regarde avec un air ni froid ni tendre. Je préfère ne même pas répondre. Que pourrais-je dire qui te ferait changer d’avis ? Rien. Alors laisse moi tranquille. Je passe devant lui et je continue mon chemin.//

//A quoi t’attends-tu donc Matthew ? Qu’après m’avoir menti, avoir mis un terme à notre alliance que j’allais rester aussi aimable ? J’ai cru pendant un instant que tu me connaissais mieux que ça. Malgré l’air fort que je me donne, tu sais très bien que j’ai une faiblesse. Pendant que je m’éloigne de lui, je sens la marque sur mon bras me brûler davantage comme si elle s’ancrait de plus en plus dans ma peau. Tout d’un coup, je me retourne et fixe mes yeux dans ceux du démon.//

- Ôte moi simplement d’un doute Matthew. C’est bien toi qui as rompu notre alliance ? C’est encore toi qui t’es vanté d’avoir fait un trait sur moi ? Tu m’as demandé de ne plus te gêner dans tes plans alors c’est ce que je tente de faire.

//Tu n’as pas le droit de me dire que tu veux t’éloigner de moi et revenir à chaque fois vers moi. Chaque jour, j’essaye de moins penser à toi en m’occupant l’esprit. J’essaye de palier à ton absence même si c’est dur. Tu as fait un choix Matthew, tiens toi en à ce choix. Ne reviens pas vers moi pour mieux t’éloigner, je ne le supporterais plus. Je te fixe encore quelques secondes avant de recommencer à marcher devant moi. Le silence est pesant et insupportable.//

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Storm

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 392

MessageSujet: Re: Suicide ou renaissance ?   Mer 18 Avr - 13:54

//Si je la laisse elle se fera tuer. C’était la seule pensée qui me venait à l’esprit alors qu’Ilana me rappelait que j’avais rompu notre alliance. Certes c’est la vérité, mais je ne peux pas l’abandonner, ou plutôt je ne le veux pas. Je ne devrais pas ressentir ça…Je ferais mieux d’accepter son choix, et la laisser faire à sa guise, et si elle meurt et bien tant pis, je l’aurais prévenu. Mais non, je n’y arrive pas. Enfin de compte j’ai une conscience, et elle me joue de sacrés tours. Je l’observe partir, sans prononcer le moindre mot, sans bouger le moindre membre. Elle ne tiendra pas toute seule, je le sais très bien. A présent elle n’est plus "l’invitée" des princes, les gardes la tueront avant même d’en avoir reçu l’ordre simplement parce qu’elle est une ennemie en fuite. Alors qu’elle poursuit sa route, je me téléporte à nouveau devant elle et la bloque contre le mur, plaquant ma main contre sa bouche tandis qu’une dizaine de gardes passent à quelques mètres de nous. Mon regard est plongé dans le sien, et durant un instant, j’ai l’impression que ses yeux m’emportent vers un endroit paisible, où il fait bon d’y vivre. Puis les pas s’éloignent et le silence revient. Je retire doucement ma main de sa bouche mais reste encore tout près de son corps. Pourquoi ai-je envie de l’embrasser ? Il ne le faut pas Matthew, bats toi contre tes sentiments avant que ce ne soit eux qui te détruisent. J’ai soudain l’image d’Ilana et Zark s’embrassant passionnément, une image qui me révulse au plus profond de moi. Je cesse alors de la fixer et m’écarte d’elle pour préserver une certaine distance.//

- Je refuse de te laisser mourir aussi bêtement. Au moins tu sauras que je ne te viens pas en aide sous le simple prétexte d’une alliance entre nous.

//J’aurais peut-être mieux fait de garder cette dernière phrase pour moi... Allez Matthew, évites de faire dans les sentiments et changes vite de sujet avant que tu ne te perdes complètement dans tes pensées. Je remarque alors une marque en forme de croix sur l’avant bras d’Ilana, et je me donne le droit de poser ma main dessus.//

- Qu’est-ce que tu as fait...

//Une erreur, voilà ce qu’elle avait fait. A présent elle ne pourrait jamais se cacher des princes à cause de cette stupide marque. Elle était marquée à vie, où qu’elle aille, l’Enfer la retrouvera. J’entends alors le bruit de pas d’un autre groupe de gardes, ils étaient bien plus nombreux cette fois.//

- Si tu veux survivre alors joues le jeu et ne te pose pas de questions.

//Un jeu. Il n’y avait bien que moi pour parler d’un tel problème en tant que simple jeu. J’aimais le danger, l’aventure, et je ne craignais personne, voilà pourquoi j’étais toujours si sur de moi, si imprévisible. Les gardes nous retrouvent finalement et nous encerclent. Un sourire malsain se dessine alors sur mes lèvres.//

- Autant de cohue pour une simple esclave, je suis sur que les princes n’apprécieraient pas... Quoi qu’il en soit, elle m’appartient de droits. Je ne la laisserais plus troubler votre travail, vous pouvez retourner à vos affaires.

- Il me semble, Messire, que cette jeune femme ne porte pas le bracelet destitué à l’esclave. Tout visiteur égaré appartient de droit au sort des princes eux même.

- Elle est encore nouvelle... Oserez-vous remettre à nouveau en cause ma parole ? Emmenez-moi devant les princes si bon vous semble, mais s’il s’avère que j’ai raison, je vous ferais tuer.

- Je ne doute pas de votre bonne parole, mais j’ai le devoir d’appliquer les lois. Veuillez me suivre.

//Stupide lois, j’ai toujours détesté ça. Si je veux sauver Ilana, l’emmener voir les princes était loin d’être une bonne idée, et étant donné que je ne réside pas en Enfer, les princes savent bien que je ne possède aucun esclave. L’aventure allait donc pouvoir commencer. Je jette un coup d’œil vers Ilana afin de lui faire comprendre qu’elle doit se tenir prête à s’enfuir.//

- Soit, c’est tout à votre honneur. Le problème mon ami, c’est que je n’ai pas de temps à perdre avec vos superbes lois. Bonne chance avec les princes.

//Tous les hommes autour de nous sont violemment expulsés, et j’attrape la main d’Ilana afin de l’entrainer dans une sorte de course poursuite. Nous sommes les voleurs en fuite et les gardes jouent le rôle des policiers, incapable de nous attraper. La vie entière n’est qu’un jeu, j’aimerais faire partager ce point de vue à Ilana, mais elle trouverait surement cette idée stupide, puérile. Finalement je l’entraine avec moi dans une sorte de grotte sombre afin qu’elle puisse reprendre son souffle et en attendant que les choses se calment à l’extérieur.//

- Pas trop essoufflée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilana Alom
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 24

MessageSujet: Re: Suicide ou renaissance ?   Jeu 19 Avr - 15:31

//Le regard fixe, je continue à marcher. Où ça ? Grande question, je n’ai toujours pas rencontré un panneau de signalisation «Par ici la sortie ! ». Ce serait pourtant un bon investissement. Alors que je m’éloigne de plus en plus de toi, je sens mon corps percuter le mur, et la main de Matthew se poser délicatement sur ma bouche. J’entends également des pas arriver vers nous. Je pensais les avoir semés, ils sont drôlement têtus. Les yeux de Matthew plongent dans les miens. L’intensité de son regard me fait oublier où je suis, où nous en sommes dans notre relation. Son corps si près du mien, sa main sur ma bouche, j’aurai aimé le coller contre moi, et simplement sentir le contact de sa peau contre la mienne. Le temps semblait durer une éternité dans les yeux sombres du démon, et je m’y perdais. J’en viens à me demander Matthew si notre meilleur moyen de communication n’est pas le silence. Quand nous parlons, nous sommes maîtres de nos mots, du ton, de l’intonation que l’on veut donner à chacune de nos phrases. Alors que le silence laisse échapper les émotions qui se dessinent sur notre visage, nos mains qui s’insinuent sur le corps de l’autre. Me voilà partie bien loin, lorsque tu me rappelles à l’ordre. Brusquement, tu mets quelques mètres entre nous.//

« Je refuse de te laisser mourir aussi bêtement. Au moins tu sauras que je ne te viens pas en aide sous le simple prétexte d’une alliance entre nous.»

//Se pourrait-il que pour une fois Matthew, tu n’aies pas été maître de tes mots ? Tu veux mettre de la distance entre nous, briser notre alliance, et voilà ce que tu me dis. Que cherches-tu ? Si tu me cherches, tu vas me trouver bien facilement. Les pas continuent de s’approcher, qu’allons-nous faire ? Son regard parcourt mon corps et s’arrête sur mon bras. Je sais qu’il regarde la trace qui vient juste d’apparaître tout en posant la main dessus pour faire le contour du dessin. Qu’ai-je fait ? Un immense sacrifice. Tu dois sûrement savoir qu’avec cette trace, je suis marquée à toujours comme étant en fuite, une cible à abattre dans les Enfers. Il se pourrait bien que ce soit le prix à payer. Qu’ai-je à perdre à présent ? Il ne me reste plus qu’à ma vie, et je préfère être maîtresse de mon destin que d’en être esclave. Les pas se rapprochent, on va se faire passer à la broche Matthew si on reste plantés l’un devant l’autre comme deux poireaux.//

« Si tu veux survivre alors joues le jeu et ne te pose pas de questions»

//Un jeu ? Matthew, s’il te plaît. J’ai de l’humour et j’adore également le tien, mais le terme «jeu» n’est pas exactement celui que j’aurai choisi. Certes, j’étais venue dans les Enfers sachant pertinemment qu’il y avait une possibilité pour que je n’en ressorte pas vivante mais je ne veux pas mourir à tes côtés. Tu connais déjà bien trop mes faiblesses. Je lance un regard à Matthew pour lui faire comprendre que je ne poserai pas de questions. Les démons finirent par arriver devant nous, et commencent à tourner autour de moi tout en me dévisageant. Ils sont bien une vingtaine et nous ne sommes que deux. Oh Matthew, loin de moi l’idée de dire que tu ne ferais pas le poids. Mais si nous nous battons ici, le bruit rameutera tous les Enfers, et je n’y tiens pas particulièrement. Je comprends rapidement que toi non plus, tu ne veux pas te battre.//

« Autant de cohue pour une simple esclave, je suis sûr que les princes n’apprécieraient pas... Quoi qu’il en soit, elle m’appartient de droits. Je ne la laisserai plus troubler votre travail, vous pouvez retourner à vos affaires.

//Tu préfères me faire passer pour ton...esclave. Je regarde ma tenue. Quoi, j’ai autant l’air d’une souillon ? Je ne t’en tiendrai pas rigueur, je ne suis pas réellement en position de le ramener.//

«Il me semble, Messire, que cette jeune femme ne porte pas le bracelet destitué à l’esclave. Tout visiteur égaré appartient de droit au sort des princes eux même.»

«Elle est encore nouvelle... Oserez-vous remettre à nouveau en cause ma parole ? Emmenez-moi devant les princes si bon vous semble, mais s’il s’avère que j’ai raison, je vous ferais tuer.»

«Je ne doute pas de votre bonne parole, mais j’ai le devoir d’appliquer les lois. Veuillez me suivre.»

//Qu’est ce qu’ils peuvent être cartésiens. On obéit comme un troupeau de veaux aux ordres des princes. Je suis à deux doigts de lever les yeux au ciel et d’en exploser un ou deux, histoire de me défouler, mais je doute que ce soit la meilleure des options. «Veuillez me suivre ?». Aaah ! J’ai compris. Ils préfèrent investir dans le personnel plutôt que dans les panneaux de signalisation. Avec le «personnel», tu es obligé de faire un tour du propriétaire. C’est gentil de nous proposer une petite visite des lieux, mais Matthew et moi connaissons déjà assez bien l’endroit. Une prochaine fois sans doute. Je souris en entendant Matthew leur souhaiter bonne chance avec les Princes. Tout d’un coup, il me prend la main et m’entraîne avec lui dans sa course folle. Au début, je ne fais que le suivre, n’ayant pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Matthew, tu prends réellement la vie comme un jeu. Je sers sa main de plus en plus fort pour éviter qu’il ne m’échappe. Il court de plus en plus vite, je me prends les pieds dans des objets étranges dispersés sur le sol, je négocie mal un virage. Ma main se sert de plus en plus celle du démon. Il va de plus en plus vite. La course poursuite me paraît durer une éternité lorsque Matthew prend un virage en épingle et nous fait pénétrer dans une grotte sombre. Un lieu charmant je dois préciser. Il finit par me lâcher la main, alors que mes fins doigts auraient aimé rester coincés près de sa paume. Je respire de plus en plus fort. J’ai toujours apprécié la course, mais pas aussi tôt après avoir été blessée à l’abdomen. A chaque inspiration pour reprendre mon souffle, je sens la cicatrice que Zark m’a faite s’ouvrir un peu plus. Je pose ma main sur mon ventre et me laisse choir contre le mur. Tout en glissant doucement contre le mur, je m’assieds sur le sol en fermant les yeux. Je tente de retrouver ma respiration. Ma blessure me fait souffrir, comme si chaque parcelle de ma peau s’ouvrait encore à chaque inspiration.//

« Pas trop essoufflée ?»

« Penses-tu...J’aime beaucoup te courir après.»

//Je lui adresse un sourire amusé. J’aimerai tant également de voir sourire même si je commence à penser que plus jamais tu ne me sourieras ou tu ne rireras devant moi. Je ferme encore les yeux pendant quelques secondes. Le silence, Matthew. Je sens quelque chose couler le long de mon bras. C’était une énorme bête absolument dégoûtante qui faisait au moins la taille de mon poing qui grimpait sur mon bras afin d’atteindre mon épaule. Je me lève immédiatement en poussant un immense cri.//

« Ah une bête ! AAH ! »

//D’un geste brusque, je l’envoie valdinguer de l’autre côté de la grotte et me faufile derrière Matthew, l’aggripant au niveau de la taille. Il doit sans aucun doute me trouver ridicule d’avoir peur d’une bête à je ne sais combien de pattes, alors que je n’ai pas peur de m’aventurer seule et sans escorte dans les Enfers. C’était tout moi, je n’étais pas une femme très cohérente. Mes petits doigts serrent fort la chemise de Matthew, alors que je fixe l’endroit où la bête gît. Elle n’a pas apprécié de faire un vol plané sur le sol. Me sentant ridicule, j’ôte vite mes mains du corps de Matthew, et tente de reprendre un peu de contenance. La contenance Ilana, con-te-nan-ce! J’espère seulement que mon cri ne va pas rameuter tous les démons qui se terrent dans les bas-fonds. Je tends l’oreille quelques secondes, aucun bruit. Parfait. Je me retrouve devant Matthew et le regarde avec des yeux malicieux.//

« Tu voudrais que je me fasse passer pour ton esclave...Il suffisait d’être plus clair Matt.»

//Je regarde encore une fois de mes vêtements. Je n’allais pas sortir ma tenue de soirée pour aller chercher cette satanée fiole. Je souris à Matthew mais quelque chose me turlupine. Un tel silence qui s’installe dans les Enfers...ce n’est certainement pas de bonne augure.//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suicide ou renaissance ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suicide ou renaissance ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un affreux suicide
» Sinon c'est du suicide?
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide
» Poto kod pou mare gran manjè, pèp la chwazi suicide olie mouri grangou
» People do not die from suicide, they die from sadness ○ Rahel & Ether

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Les royaumes

 :: L'Enfer
-