AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'ange rencontre le diable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalia Alena

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4966

MessageSujet: Quand l'ange rencontre le diable   Sam 13 Mar - 2:56

//Kalia venait de passer l’une des nuits les plus horribles de sa vie. Elle qui avait habituellement du mal à trouver le sommeil, deux nuits blanches avaient finies par la rendre assez fatiguée pour que le sommeil en arrive à la gagner. Pourquoi si longtemps sans arriver à se reposer ? Tout simplement parce que la jeune femme n’avait pas du tout digéré ce qu’il s’était passé à la salle des fêtes le soir de cette fameuse Saint-Valentin. Kalia n’arrivait pas à croire ce qu’elle avait fini par découvrir... Non seulement Raymon qui s’était allié à Félicia, mais aussi ce baiser qu’il lui avait donné pendant que Max était parti et qui l’avait bouleversée, puis cette nouvelle querelle entre Max et Raymon qui avait fait un sacré grabuge à la soirée. Et elle ne parlait même pas du fait d’avoir été reliée à Zark pendant cette soirée ainsi que tous les autres que cela avait concerné... Finalement cette soirée qui devait s’annoncer être un merveilleux moment à passer s’était soldée par une véritable catastrophe.//

//Durant les deux jours qui avaient suivis, Kalia s’était tenue à l’écart de tout le monde, enfermée chez elle. La jeune femme avait besoin de temps pour réussir à digérer l’alliance de son ex-fiancé avec la plus redoutable des membres du chaos. La seule solution qui s’imposait à elle afin d’éviter de se mettre inutilement en danger était de couper tout contact avec lui. S’il avait rejoint l’ennemi, elle savait très bien ce que ça signifiait. Et pourtant, elle continuait d’avoir cette phrase dans la tête qu’il lui avait adressée le soir de la Saint-Valentin : "je ne t’abandonne pas, Kalia.". Qu’est-ce qu’il voulait bien entendre par là ? Pourquoi avoir rejoint Félicia si c’était pour lui dire ensuite de telles choses ?... Elle savait qu’il lui serait impossible de couper tout contact avec lui-même si elle le voulait...//

//Mais Raymon n’était pas le seul objet de ses préoccupations. Si elle avait enfin fini par comprendre ce qu’il lui était arrivé durant tout ce mois d’absence, toutes les questions qu’elle se posait à présent étaient reliées à Max. La jeune femme le sentait de plus en plus distant, et elle n’arrivait pas à expliquer pourquoi. Elle se doutait qu’il lui cachait quelque chose lui aussi, mais elle était certaine qu’il prenait ses précautions pour qu’elle ne vienne pas à découvrir ce que c’était... sachant qu’elle pouvait lire ses pensées, il était donc plus préférable pour lui de l’éviter s’il ne voulait pas qu’elle découvre ce qu’il lui dissimulait. Mais tout ça ne l’enchantait pas... pas plus que les querelles qui avaient reprises entre Max et Raymon. Après les avoir vus sur le point de s’affronter à nouveau, elle savait que toute cette histoire entre eux n’était pas encore terminée, bien qu’elle ne soit plus avec Raymon... elle avait même l’impression que ça n’en finirait jamais... mais avoir vu cette haine dans les yeux de Max ce soir là à l’égard de Raymon au moment où il l’avait frappé et envoyé contre une table l’avait quelque peu troublée, bien qu’elle ait tout fait pour ne pas le montrer. Tout cela la préoccupait tellement qu’elle avait passé ses journées et ses nuits à réfléchir, afin d’essayer de trouver une solution à tous ces problèmes.//

//Ce fut donc deux nuits plus tard que le sommeil finit par la gagner malgré elle, pour un moment qu’elle trouva interminable. A force de voir Max et Raymon s’affronter, elle finit par voir une scène similaire même dans son rêve... un rêve qu’il valait mieux qualifier de cauchemar. Leur combat était sur le point de débuter, chacun semblait totalement sûr de lui, et paraissait beaucoup plus fort qu’à l’ordinaire. Leur combat venait de débuter, un combat meurtrier. Aucune pitié, aucune retenue, Max et Raymon s’entretuaient réellement, et personne n’était là pour les arrêter... non, cette fois, personne ne viendrait. Combien d’heures ce cauchemar dura ? Elle n’en eut aucune idée, mais cela lui parut être une éternité. Chaque coup porté lui soulevait de cœur de peur de voir l’un des deux s’effondrer, et puis à un moment... un coup fatal fut porté à l’un d’eux.//

- NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!!!!

//La jeune femme venait de se réveiller en sursaut, toute en sueur, les battements de son cœur accélérés, et s’aperçut alors qu’une larme avait coulé le long de sa joue. Quel horrible rêve... Ses mains s’étaient mises à trembler involontairement. Il lui fallut une bonne dizaine de minutes afin de retrouver son calme et une respiration à un rythme normal. Le soleil était déjà à son zénith. Elle avait donc dormie si longtemps ? Inutile de s’attarder davantage dans sa chambre après une nuit pareille. Kalia se dirigea vers sa salle de bain et prit une bonne douche glacée, après quoi la jeune femme s’habilla rapidement et quitta aussitôt les lieux. Un peu d’air frais ne lui ferait pas de mal...//

//La jeune femme se rendit en ville, prenant à peine conscience de l’endroit où ses pas la portaient tant ses pensées étaient ailleurs. Elle n’arrivait plus à s’ôter de la tête tout ce qu’elle avait appris récemment, et n’avait toujours pas trouvé de solution concernant le problème qui occupait le plus son esprit depuis des semaines. Plus les jours passaient, et plus l’espoir d’y parvenir rétrécissait à vue d’œil. La jeune femme finit alors par s’apercevoir qu’elle se trouvait juste devant le bar, et hésita un moment... non, elle ferait mieux de partir tout de suite avant d’être tentée d’entrer... mais trop tard, la tentation l’emporta sur sa raison. Elle se mordit la lèvre inférieure et avança jusqu’au comptoir.//

- Un ve...

//Mmh... non, elle avait besoin de se vider l’esprit et elle savait très bien qu’elle ne se contenterait jamais d’un verre maintenant qu’elle était là... Sauf qu’elle n’allait pas pouvoir s’attarder, car si jamais Max passait par là et l’y trouvait s’en serait terminé d’elle. Kalia prit une profonde inspiration, et finit par déclarer au barman.//

- Une bouteille de saké...

//Elle déposa l’argent sur le comptoir, prit la bouteille et s’en alla, pour se diriger dans un endroit plus tranquille. Avec un soleil si intense qui brillait aujourd’hui, elle se décida pour la cascade. C’était un endroit paisible, qu’elle appréciait pour sa tranquillité. Arrivée devant les chutes d’eau, elle s’assit un peu plus loin sur l’herbe, dos à un arbre, et ouvrit la bouteille qu’elle porta directement à ses lèvres avant d’en vider rapidement le quart. Même pas de verre pour servir de coupure entre ses gorgées, quand elle était ainsi elle s’attaquait directement aux bouteilles. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas avalé ne serait-ce qu’un verre de saké qu’elle en avait oublié cette sensation de soulagement qu’elle éprouvait chaque fois qu’elle ne désirait qu’une chose : ne plus penser à rien. Elle porta à nouveau la bouteille à ses lèvres et cette fois elle en vida la moitié. Elle observa alors son reflet à travers la bouteille. Son visage était pâle, ses cheveux étaient attachés à la va-vite laissant retomber quelques mèches par ci par là sur les cotés de son visage. Elle était toute simplement vêtue, d’un jean et d’un débardeur noir. La jeune femme avait beau essayer, elle n’arrivait pas à se vider l’esprit. Une seule bouteille pour retirer les pensées qui occupaient son esprit était bien peu... Une nouvelle larme vint perler sa joue, en même temps que Kalia finit par vider d’un trait l’autre moitié de la bouteille qu’elle déposa ensuite sur l’herbe juste à coté d’elle, et posa sa tête contre ses genoux qu’elle venait de ramener vers elle, avant de fermer les yeux. Mais un bruit se fit soudain entendre non loin d’elle. Elle releva aussitôt la tête et se remit debout, prête à attaquer.//

- Qui est là ?

//Une silhouette se montra alors juste face à elle... une silhouette qu’elle connaissait déjà étant donné que ce n’était pas la première fois qu’elle le voyait... c’était Lucius Fox... enfin Mephisto... Cette fois Kalia ne se montra pas aussi amicale avec lui qu’elle l’avait été la première fois. Elle lui lança un regard qui se voulait méfiant.//

- Je sais très bien qui vous êtes... Inutile de perdre votre temps... qu'est-ce que vous voulez ?

_________________
A princess, a kingdom, a destiny

❀ On ne naît pas maître de son destin, on le devient. Plus le pouvoir lié à notre rang est élevé, plus les personnes qui tenteront de nous nuire seront nombreuses. Mais chaque obstacle renforce ma détermination. Plus je les haïrais, plus mon courage se manifestera. Je me suis fixé un but et je n'en démordrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pass-magic.forumactif.com
Mephisto Seraphim
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 26

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Sam 13 Mar - 5:32

Depuis le temps que Mephisto guettait Kalia Alena, Princesse des Anges, il avait là une occasion en or d’enfin accomplir ce pourquoi il avait patienté tant de temps, et mis tant d’effort à accomplir. Trouver un moment de faiblesse. Telle était la tactique de Mephisto, il observait, analysait rigoureusement sa proie, et lorsque celle-ci lui paraissait faible il passait à l’action. C’était de cette manière qu’il avait pu séparer Taylor de son père. En observant. Récolter l’information base tout plan réussi était de très loin sa partie préférée avec la réussite du plan entreprit. Nous étions deux jours après la Saint Valentin, Mephisto avait encore en souvenir son exquise soirée avec Gloria Fost, décidément, cette femme envahissait bien plus ses pensées qu’il ne l’aurait cru. Il fallait vraiment qu’il médite un plan pour l’inviter chez lui. Mais ce n’était pas à l’ordre du jour pour le moment. Tentant avec difficulté de chasser l’envoûtante démone de son esprit, il parvint à se re-concentrer sur sa cible actuelle: Kalia Alena. Il savait pertinemment que son identité lui avait été révélée par Max. Pauvre Legrand, si seulement il savait dans quel bourbier il venait de se mettre. Mepjisto était sur les toits de la ville. Il observait Kalia, visiblement elle avait du mal à trouvé le sommeil. C’était fort triste pour elle, car Mephisto devait agir en deux temps. Premier temps, finir de l’achever moralement pour provoquer un moment de faiblesse extrême, puis frapper lorsque se serait nécessaire. Il avait pour cela préparée un sortilège lui permettant de faire rêver son pire cauchemar à la victime. Un sortilège vicieux qui ne faisait que réveiller une pulsion enfouie sous des tonnes d’aspirations au bonheur. Kalia avait deux faiblesses majeures qui allaient certainement aider Mephisto à agir dans son plan aujourd’hui. Premièrement, la trop grande importance que Kalia accordait à son bonheur. Et la seconde, la pire, découlant de la deuxième, son incapacité de choisir entre Max Legrand, et le pitoyable Raymon Shiragi. Les deux hommes étaient pour Mephisto des faibles et des ratés. Le premier, un loqueteux possédé par un démon qui était sa seule force. Et le second... Guerre mieux, un larbin de la plus grande larbine infernale. Peut être était-ce dans le sang des Shiragi d’être des esclaves des puissants? Mephisto stoppa ces réflexions au combien exacte et il lança son sortilège. L’effet de ne fit pas attendre. Un cri strident se fit entendre dans la grande demeure de Kalia, Mephisto, caché dans l’ombre eut un sourire. Et il parti loin, non sans perdre la Princesse de vue. Tout se déroulait absolument comme prévu. Kalia sorti de chez elle et se balada en ville. Mephisto la suivait, furtivement caché de toits en toits. Guettant l’instant voulu. Là, elle entra dans un bar. Bingo, Mephisto venait déjà d’obtenir ce qu’il voulait, le moment de faiblesse extrême. La fatigue, les cauchemar plus de l’alcool, là il mettait toute ses chances de son côté, elle serait tellement faible que ses paroles empoisonnées de serpent s’écouleraient dans ses veines aussi facilement que si Mephisto mordait dans son esprit. La musique qui lui vint à l’esprit à présent, c’était une musique russe: Tchaikovski l’Ouverture de 1812. Composée suite à la Victoire des forces Russes sur Napoléon le Grand, et à la retraite de la Bérézina. Une musique sublime, commençant par une ouverture pleine d’allégresse et de douceur, comme l’agissement de Mephisto. Le miel de ses paroles reptiliennes hypnotisant sa victime. Puis, la puissance, la grandeur, l’intilidation. Similaire au moment de la lutte entre les deux parties à l’intérieure de sa victime. Puis, la Fin, le choix, tombant comme un couperet pour Mephisto et sa victime. Telle la superbe guillotine. Et la Renaissance, apportant le bonheur et le malheur promis par le diable à celui qui sollicitait son aide.
La princesse se dirigeait vers la cascade, Mephisto pouvait sentir son désespoir comme un appel irrésistible au démon. L’Archange déchu la laissa prendre de l’avance. Il fallait qu’elle soit un peu plus tranquille et triste pour que tout soit parfait. Il lui laissa 20 minute d’avance, marchant lentement vers la cascade. Lorsque, soudain, il senti deux présences étrangères... Des anges, ils s’étaient très bien camouflés, même la Princesse devait ignorer leur existence. De toute évidence des gardes du corps. Mephisto allait devoir se battre contre eux pour parvenir jusqu’à elle. De toute évidence ils ne le laisseraient pas passer. Les deux gardes du corps apparurent devant lui. Quelle surprise! Il reconnut les deux hommes se tenant face à lui. Raziel, et Lumiel. Ils avaient servi sous ses ordres 3000 ans auparavant dans l’armée angélique en tant que Lieutenant. Et étaient les anciens aide de camp du Commandant Suprême Mephistophélès. Naturellement, ils ne reconnurent pas leur ancien chef, qu’ils croyaient mort depuis des lustres déjà. Ils avaient tous deux leur épée à la main. Signe qu’ils étaient sérieux. Mephisto eut un sourire et de sa voix douce mais grave qui provoquait un sentiment de proximité et de chaleur si utile à un chef militaire il exprima.



-Raziel. Lumiel, comme je suis surpris de vous voir tous les deux ici assigné à cette mission de surveillance de la Princesse. La Reine doit vraiment tenir à sa fille pour vous avoir déplacé vous deux.


Les deux anges furent stupéfait. Ahuri, ils hésitèrent un moment. Comprenant qui ils avaient en face d’uex, ils se décontractèrent un peu. Signe que au moindre mouvement suspect de Mephisto, ils allaient attaquer avec toute leur puissance. Raziel, probablement l’officier de rang le plus élevé puisqu’il était devenu depuis Commandant troisième classe, était le plus petit des deux. Ses ailes devaient faire environs deux mètres chacune. Lumiel, lui, qui était seulement capitaine avait des ailes un peu plus petites. Ils étaient déjà toutes ailes dehors. Ils se hasardèrent cependant à parler un peu avec leur ancien commandant. C’est Lumiel, de sa voix grave et troublée qui commença.


Lumiel:-Co...Commandant Mephistophélès!


-Allons Lumiel, t’ais-je appris à être impoli de cette manière? Aurais tu oublié que je suis Premier Archange VIRGULE Commandant Suprême Mephistophélès.



Raziel, un peu énervé par l’attitude taquine de l’Archange déchu qu’il avait eu comme supérieur durant de nombreux siècles et qui avait beaucoup souffert de sa déchéance, acheva la discutions d’une manière simple.

Raziel: vous n’êtes plus ni Premier Archange, ni Commandant Suprême, ni même le Méphistophélès que j’ai connu. Vous êtes un monstre


-C’est exact Raziel, Mephisto est mort il y a 2500 ans, lorsque pour sauver le Paradis, comme Père le lui demanda, il a sacrifié sa raison, et son honneur. Mais aujourd’hui, je m’aperçois que la volonté de Père était de faire de moi quelqu’un de plus puissant que vous ne le seriez jamais. Même si cela signifiait oeuvrer contre lui.



Lumiel: Sors donc ton épée Mephisto, nous allons achever ici ce que tous les autres anges n’ont jamais pu faire!

Mephisto eut un petit rire satanique. Il regarda ses deux anciens subordonné, et une aura bleue apparue autour de son corps. Il avait bien changé, ses pouvoirs n’avaient plus rien à voir avec la période ou il n’était qu’un simple ange entravé par les règles qui l’empêchait d’utiliser le mal pour se renforcer, son pouvoir avait décuplé depuis cette période absurde.


-Mais qu’est-ce qui vous fait penser...

Mephisto s’éclipsa et réapparut derrière ses adversaires, de dos à eux comme si il avait simplement marché vers eux en les ignorant. Les deux anges étaient figés Mephisto continuait de marcher, son aura bleue s’évapora et il put finir sa phrase alors qu’un épais et long flot de sang jailli du torse des deux anges, gravement blessé. Ils s’écroulèrent l’un contre l’autre. Beignant dans leur sang. Ils n’étaient pas mort, il en fallait plus pour les tuer. Mephisto le savait, il les avait plus ou moins formé. D’ici un jour ou deux leurs capacités de régénération aurait fait le travail.


-...que j’ai besoin d’autre chose que mes mains pour venir à bout de parasite comme vous?


La cascade n’était plus qu’à une demi heure de marche de là. L’endroit était il fallait l’avouer on ne peut plus magnifique, et détendu. Kalia se tenait là, sa bouteille à la main, en train d’en têter avidement le bout. Mephisto secoua la tête, quelle décadence. La Royauté Angélique réduite à ça? Dieu de la-haut devait avoir pitié de son serviteur pour l’envoyer ici accomplir une volonté aussi basse à une si délicate et fragile créature en perdition. Elle finit par le remarquer... Et lui adressa la parole d’un air haineux. Mephisto eut un sourire. Il disparu et réapparut juste en face de Kalia, assis sur un rocher laissant ses longs cheveux ondulant se chamailler entre au gré du vent frais qui venait un peu de se lever. Mephisto, comme un chat s’allongea sur le ventre et regardait Kalia, sa tête posé sur ses deux mains, avec ce sourire joueur d’enfant



-Kalia...Kalia...Kalia. Heureusement que mon Père de la haut veille sur vous. Comme sur tous les membres de la famille Royale...Enfin, presque, votre propre géniteur lui visiblement n’a pas eu cette chance. Avoir la confiance de Père est très difficile. Confiance, un mot que vous devez ignorer?


Mephisto roula sur la dos, et sa tête bascula un peu, il regardait Kalia à l’envers. Ses long cheveux s’étalant sur la pierre sèche mais froide. Son regard hypnotique captant celui de la jeune Kalia.



-Tous le monde vous a menti. Moi, Raymon. Même votre meilleur ami, Max ne cesse de vous mentir. N’est pas incroyable? Vous à qui il devrait se confier...C’est paradoxal, mais bien que je suis celui en qui vous ayez le moins confiance, je suis pourtant celui qui vous a le moins menti jusqu’à présent. Que voulez vous, je suis le diable, mais je suis gentil. C’est dans ma nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalia Alena

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4966

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Dim 14 Mar - 23:46

//Mephisto venait d’apparaître face à elle, et s’était allongé sur un rocher, la regardant avec un air joueur qui l’énerva. Il se mit alors à souligner la chance qu’elle avait qu’on veille sur elle de là-haut... effectivement, Kalia avait toujours bénéficié d’une chance incroyable, mais toutes les épreuves qu’elle devait chaque jour affronter méritaient bien un peu de chance, faute de quoi sa vie se serait bien vite abrégée. Mais Mephisto parla alors d’un sujet sur lequel elle était très sensible : la mort de son père. Les lèvres de la jeune femme se mirent à trembler au moment où elle voulut répondre quelque chose. Plus aucun son ne put sortir de sa bouche durant plusieurs secondes. Elle n’était âgée que de cinq ans lorsque son père était mort, juste sous ses yeux... mais cette scène resterait à jamais gravée dans sa mémoire. Ils étaient sortis du royaume qui subissait une terrible attaque mais dont les renforts ne tarderaient pas à arriver. N’étant plus en sécurité au château, son père l’avait fait sortir afin de la conduire dans un endroit où elle serait en sûreté. Mais en cours de route, ils s’étaient faits encerclés par tout un tas de démons. Son père était un excellent combattant, et il était parvenu à vaincre les démons tout en la protégeant des attaques, mais les démons n’étaient rien d’autre qu’une diversion en comparaison du prochain combat qui l’attendait. Un démon, bien plus fort que les autres, venait de l’attirer dans un piège. Kalia s’était mise à l’abri, et n’avait pas manqué une seule seconde du combat qui se déroulait à présent entre son père et ce démon, qui à l’époque se trouvait être l’un des plus redoutés en Enfer. C’était d’ailleurs lui qui était aux commandes de la bataille qui s’était déroulée ce jour là au royaume des anges. Son nom ? Vous le connaissez déjà, car c’est suite à cette bataille au royaume qu’il fut enfermé dans un corps humain de manière à en réduire considérablement sa puissance, car personne ne se trouvait être en mesure de le tuer... qui d’autre que Xénor. Ce jour là, il se trouvait sous sa véritable forme, c’est pour cela que Kalia ne le reconnut pas lorsqu’elle l’avait aperçu prendre le contrôle de Max pour la première fois. Le combat avait duré longtemps, combien cependant, elle était incapable de s’en souvenir, mais le moment où son père perdit la vie fut néanmoins si court qu’elle avait souhaité maintes et maintes fois revenir en arrière pour l’écouter respirer encore un peu, entendre le son de sa voix, aussi infime avait-il été après ce coup fatal.... un coup porté en plein cœur à cause d’une ruse de Xénor. Son père s’était lentement effondré sur le sol. Kalia s’était aussitôt précipitée vers lui, elle n’avait eu le temps que de s’approcher de lui et de l’entendre lui murmurer une dernière phrase que les mains d’un Archange l’avaient saisie de force pour l’emmener loin d’ici, tandis que les autres s’occupaient de Xénor. Voilà pourquoi Kalia fut si troublée au moment où Mephisto raviva en elle ces douloureux souvenirs.//

//Mais lorsqu’il se mit à lui parler de confiance, lui disant qu’elle ignorait sans doute ce que c’était, la jeune femme se reprit. Elle ? Ignorer ce qu’était la confiance alors que l’un de ses plus gros défauts était justement de l’accorder trop facilement ? Ce n’était d’ailleurs pas faute d’avoir pu le voir une fois de plus dès lors de sa première rencontre avec Mephisto. Le jour de leur rencontre, la jeune femme avait commencé à sympathiser avec lui sans même se douter qu’elle s’adressait en réalité au diable.//

- La confiance... C’est justement parce que des personnes comme vous en abusent sans cesse qu’il devient difficile de l’accorder. Vous n’êtes bons qu’à inspirer la méfiance auprès de tous ceux qui vous entourent.

//Mais Mephisto se tourna alors sur le dos, la regardant la tête à l’envers. C’était une blague ? Se moquait-il d’elle ? Si lui semblait prendre plaisir à cela, ce ne fut pas le cas de la jeune femme, mais Kalia ne put cependant ignorer ce regard hypnotique auquel elle ne parvint plus à se détacher au moment où elle le plongea dans le sien. Il y avait toujours quelque chose chez lui qui continuait à la mettre mal à l’aise. Mais avec les paroles qu’il lui adressa ensuite, ce fut encore pire.//

- Max...

//Ce nom suffit à faire détourner son regard de celui de Mephisto. La jeune femme recula de quelques pas sous le coup de ces paroles. Kalia savait que beaucoup de monde lui avait menti. Raymon était la dernière personne à l’avoir fait en lui cachant son alliance avec Félicia jusqu’au cours de cette soirée de la Saint-Valentin. Mais elle ne s’était pas attendue à entendre prononcer le nom de Max. Lui ? Il ne cessait de lui mentir ? Qu’est-ce que Mephisto voulait donc entendre par là ? Non... ça ne pouvait pas être vrai... Elle se doutait que Max lui cachait quelque chose depuis quelques semaines, mais ça ne devait pas être si grave... non ça ne l’était probablement pas, et ça ne pouvait pas l’être, il ne pouvait pas lui mentir... pas lui. La jeune femme ferma les yeux quelques instants afin d’essayer de dissimuler un affreux mal de tête qui commençait à la prendre à cause de la bouteille de saké qu’elle avait si vite vidée. Mais au moment où elle les rouvrit pour lever à nouveau son regard vers Mephisto, Kalia lui un regard noir pour cacher le trouble qui l’envahissait à cet instant.//

- Je ne vous crois pas... N’essayez pas de me monter contre mon meilleur ami, vous perdez votre temps... Et ne me regardez pas de cette façon !

//Elle avait presque crié sur cette dernière phrase tant le regard joueur de Mephisto l’irritait. Et afin que Mephisto la prenne un peu plus au sérieux, elle abattit son poing sur le rocher qui se trouvait à sa gauche et qui se prolongeait jusqu’à l’endroit où Mephisto se trouvait allongé sur le dos, avant que le rocher ne s’écroule d’un coup dans un éboulement, obligeant Mephisto à se redresser et à la regarder de face. Kalia s’emportait assez facilement et pour un rien lorsqu’elle buvait, c’est pourquoi elle dût se forcer à reprendre ses esprits. Mais la jeune femme attrapa alors sa main, devenue toute rouge.//

*Qu’est-ce que...*

//Détruire le rocher n’était pourtant rien comparé à ce que sa force lui permettait de faire habituellement, alors comment se faisait-il que ce coup lui fit si mal à cet instant ? Voilà que maintenant ses pouvoirs allaient commencer à en faire des leurs ? Ah bah non ce n’était vraiment pas le moment pour ça... Kalia essaya de faire comme si que ce n’était rien, et se reconcentra sur Mephisto, qui lui dit qu’il était celui qui lui avait le moins menti, et qui alla même jusqu’à lui dire qu’il était « gentil ». La jeune femme eut presque envie de rire en entendant une phrase si ironique, et répondit sur un ton qui se voulut d’ailleurs plein de cette ironie.//

- Evidemment... vous êtes naturellement si bon que vous venez même m’avertir des cachoteries que me fait mon meilleur ami. Il est clair que vous êtes si proche de lui que vous savez des choses que j’ignore à son sujet. Mais allez donc au bout de votre raisonnement, et dites moi donc ce qu’il cache de si redoutable que ça. A moins qu’il n s’agisse que d’une ruse pour que j’en vienne moyenner finance avec vous en échange de cette information ? Autant tout de suite vous dire que cela ne prendra pas...

//La jeune femme croisa les bras sous sa poitrine et s’adossa à un arbre, attendant la réponse de Mephisto. Max lui avait dit qu'il avait essayé de pactiser avec Taylor en lui faisant miroiter de faux espoirs, et lui avait donc conseillé d'être méfiante à son tour. La jeune femme ne se laisserait pas prendre à un mensonge.//

_________________
A princess, a kingdom, a destiny

❀ On ne naît pas maître de son destin, on le devient. Plus le pouvoir lié à notre rang est élevé, plus les personnes qui tenteront de nous nuire seront nombreuses. Mais chaque obstacle renforce ma détermination. Plus je les haïrais, plus mon courage se manifestera. Je me suis fixé un but et je n'en démordrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pass-magic.forumactif.com
Mephisto Seraphim
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 26

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Lun 15 Mar - 5:05

Les Anges, avaient une société très organisée. L’ordre caractérisait leur mode de vie. Dieu était à la base de leur création bien qu’il ne les créa pas tous directement. Seule une pognée d’entre eux avaient ce don d’être des “Premiers temps” c’est à dire directement fait par la main de Dieu, pas plus d’une dizaine d’entre eux ne devait être encore en vie à l’heure actuelle. Ils étaient tous reconnaissables au tatouage de la Trinité, la Croix dans le dos. Cette marque indélébile. Ces anges particulier étaient à part dans la société des anges, uniquement soumis à Dieu, ils connaissait tous les secrets du paradis, toute ses intrigues, ils respectaient le Roi, mais prenait leur ordres directement des voix du Seigneur. Mephisto faisait partie de ces rares anges. Tous ceux là avaient au moins le rang d’Archange en plus d’un attribut particulier, Mephisto était l’Ange de la Lumière. Ensuite, la loi devenait plus claire et plus classique. En dessous de Dieu, le Roi des Anges, de la même famille d’Ange, choisie par Dieu pour régner jusqu’à la fin des temps, cette famille devait prendre soin des Anges nés par des voies classiques dont ils étaient eux même issu pour leur progéniture. Le Roi était en théorie protégé par Dieu, lui ainsi que toute sa famille. Kalia ne semblait pas en prendre conscience, mais la scène à laquelle elle assista étant gamine avait une importance considérable. Le Fait que Dieu laissa périr le souverain de ses anges était lourd de conséquence. Les chants du Seigneur étaient impénétrables, y compris pour le diable ici présent qui pourtant le connaissait plus que bien pour avoir parlé de très nombreuses fois avec lui et parce qu’il était son Créateur. Le Père, apparaissait uniquement aux Archanges des Premiers Temps en personne. La plus souvent sous la forme d’un homme vieux mais avec une musculature remarquable et une longue barbe blanche. Très cliché mais très efficace. Mephisto en comparaison de la Lumière qu’il dégageait n’était même pas une luciole. Sa voix et ses geste, Mephisto s’en souvenait comme si c’était hier. Sa dernière rencontre avec Dieu, juste avant la bataille. Qui eut cru que deux mois après, il perdrait tout espoir de reparler un jour avec ce vieil imbécile. Mephisto en voulait à Dieu de l’avoir choisi pour être le premier Archange tombé du ciel. Il ne l’avait pas choisi, ne l’avait pas voulu, mais il devait en être ainsi. A présent, il s’en contentait comme il le pouvait. Son amour pour le pouvoir ayant surpassé de très très loin son amour pour Dieu. Tout se passait comme cela devait être. Mephisto n’avait confiance qu’en Dieu. Parce que son plan n’échouait jamais. De tous les comploteurs, il était le meilleur, et vu sa puissance, infinie, il pouvait en plus réaliser ses rêves les plus fou. Mephisto l’enviait, il aurait tant voulu être Lui. Dieu... Un gamin avec une loupe qui s’acharnait sur une fourmilière disait les médisants. Ils avaient tout faux, Dieu n’était qu’amour et miséricorde. Sa pureté était inaltérable, ses sentiments, profonds et purs ne pouvaient être remis en cause. Mephisto n’avait jamais eu l’occasion de lui demander pourquoi ce rôle devait être le sien? Pourquoi dans cette gigantesque pièce de théatre, Mephisto devait se trouver loin de sa source de Lumière? Loin de son Créateur? Il le haïssait de l’avoir ainsi chassé, de l’avoir laissé se faire corrompre alors que dans l’abnégation la plus totale il s’était donné à fond pour vaincre son ennemi qui menaçait le Paradis.
Pourtant, il continuait de lui faire confiance, si Mephisto perdait sa confiance en Dieu, alors tout serait perdu pour lui, car oublier Dieu s’était oublier notre but: servir sa volonté et son plan cosmique destiné à préserver l’univers. Pour cela, Dieu avait de lui un être puissant, capable de modifier ce monde figé, même si cela avait signifié le sacrifier aux ténèbres. Dieu voulait que Mephisto devienne de plus en plus puissant pour qu’enfin ce monde change de lui même. L’Archange déchu détestait l’ancien ordre de ce monde, totalement sclérosé qui empêchait les génération futur de choisir leur destin. Il haïssait tout ce qui représentait l’ordre établi, du Roi des Anges jusqu’aux Princes de l’enfer. Tous sourds aux appels au changement que Dieu lançait. Lui adorait le Dieu de la vie le guidant vers la Lumière, les autres aimait un Dieu fané vivant du passé.
La tristesse de Kalia était nécessaire, son Père devait être sacrifié, tout comme Mephisto afin que le plan de Dieu puisse suivre son cour. Mephisto, toujours en la regardant tentait de jouer sur sa tristesse comme son rôle de diable le lui commandait. Ce Père que tous les deux avaient perdu pouvait les rapprocher bien qu’il ne soit pas le même. Et le fait que Mephisto, tout comme le père de Kalia soit un sacrifié sur l’autel de Dieu pouvait également l’amener à voir les choses à sa manière.


-Et Dieu? A t-il accordé sa confiance à votre Père? Non. Il l’a sacrifié parce que d’une manière ou d’une autre, il était plus utile mort que vivant. A moi, Dieu m’a fait confiance pour assumer un rôle qu’il savait jouable uniquement par quelqu’un le servant jusque dans la corruption. Dieu à fait de moi un menteur et un suborneur. Il m’a donné des droits. Et a votre Père, il a au mieux donné des asticot rongeant son cadavre.

Il la sentait troublée par la position de Mephisto. Elle n’arriva pas à se détacher de ses yeux jusqu’à ce qu’il prononce le mot de Max... Le Déchu senti une vague de plaisir monter jusqu’à sa tête. Ce regard, celui de la femme bafouée, son préféré lorsque sa victime était féminine. Le regard de celle qui va tomber de haut sans comprendre le “splash” qu’allait faire ses organes en se rependant sur le pavé froid du sol austère... Puis vint la seconde étape: la colère... Elle se mit à crier contre Mephisto qui resta impassible. Elle tapa ensuite dans le rocher qui se fissura jusqu’à celui de Mephisto, par reflexe, il plongea dans la cascade en se laissant glissant tranquillement dans l’eau. Il sentait le baiser froid de l’eau et nageait tranquillement sous l’eau avant de ressortir sur le dos en crachant de l’eau vers le haut tel une fontaine. Il adorait jouer avec les nerfs de Kalia. Il remua un peu ses jambes pour avancer doucement sur l’onde calme qu’il venait de perturber. Écoutant le raisonnement de la cascade qui faisait bourdonner ses oreilles. Il nota que la jeune femme paru un peu surprise. Mephisto nota également que son énergie circulait moins facilement dans son corps... Il fut intrigué, pourtant deux seconde avant tout se passait bien. Un mystère de plus qu’il faudrait éclaircir sur la jeune Princesse.

-Essayez de vous monter contre votre meilleur ami? Princesse Kalia, vous avez parfaitement raison, j’adorerais que vous étripiez ce loqueteux de Max Legrand...Mais dans la vie on a pas toujours ce que l’on veut. Tenez, vous et moi n’avons plus de Père, le votre est mort, tué par le mien, indirectement. Et le mien, ma foi il est tellement partout qu’il essaye de n’être plus nulle part. Il a fui après laissé un monstre comme moi fouler la terre. Qui sait, peut être serais-je celui que tuera votre mère? Votre fille? Dieu seul le sait Princesse.

Mephisto continua de nager tranquillement avant de sortir de l’eau, il sécha aussi tôt et s’écplisa juste derrière Kalia. Très près d’elle, puis il lui tourna le dos et fit quelque pas avant de sortir simplement ses immenses ailes. Il avait éteint sa Lumière, et seul deux ailes blanches et pure, d’une grandeur de trois mètres chacune d’un battement, il fit un looping et se retrouva juste devant Kalia, toujours avec son air joueur, il se posa doucement sur un autre rocher comme un oiseau. Et ses ailes disparurent... Il se mit en tailleurs et fit apparaître une petite sphère d’énergie avec laquelle il s’amusait en la faisant léviter au dessus de l’eau. Kalia devint ironique, cela ne lui allait pas, elle était bien trop pure pour avoir la perversion suffisante de l’ironie mordante des rhéteur de talent qui parvenait à ridiculiser leur interlocuteur. Lorsqu’elle affirma qu’il était si proche de Max qu’il pouvait en savoir les plans, Mephisto eut un sourire, elle ne croyait pas si bien dire. La pauvre, en tentant de se moquer de Mephisto elle venait de tendre le bâton pour se faire battre. Mephisto regarda ses ongles en plissant le front et fermant à moitié les yeux.

-Je ne suis jamais proche des loqueteux Princesse. Vous devriez prendre exemple sur moi vu votre rang. Par contre...

Mephisto disparu et se retrouva à nouveau dans l’eau à faire la planche, les bras et les jambes en étoile de mer, regardant le ciel bleu.

-Il y a une personne dont je suis très proche... Gloria Fost. Je ne sais pas si vous avez remarqué ce moment à la St Valentin...Moi je l’ai retenu. Pas celui ou nous vous lions à Zark, mais le moment plus subtil ou elle chuchotte à mon oreille. Vous, vous n’y avez pas fait attention parce qu’après tout nous n’avons pas du tout les même relation envers Gloria. Elle ne vous attire pas. Mais pourtant, c’est de loin le moment le plus intéressant de la soirée

Mephisto fit un grand mouvement de jambe et de bras pour se d”placer sur l’eau, puis se figea quelques mètres plus loin et repris sa position immobile.


- Quand Max vous à parlé de moi, il aurait du préciser que son fils n’était pas le seul qui pactisait avec des gens peu recommandables. Mais que voulez vous... Quand on est un escroc, même débutant on tente de faire les choses bien. Son petit plan serait tombé à l’eau si il vous avait dit qu’il avait passé un accord avec Gloria pour augmenter sa puissance et...aaah mon moment préféré: se faire enlever ses sentiments pour que vous ne puissiez pas intervenir dans son combat contre Raymon qui aura lieu sous peu... Charmante perspective non? Moi je trouve ça très bien. Je vous mise à 400 contre 1 que vous êtes incapables de rester sans réagir... Gloria à pariée 600 contre 1 pour info.

Mephisto sorti de l’eau et se retrouva devant Kalia. Il eut un petit rire sadique et sorti une autre bouteille de saké de nulle part. Puis une autre dans chaque main et les posa près d’un rocher.

-Vous en aurez besoin. Pour vous aider à vous décider sur ce que vous allez faire Princesse. Legrand va devenir trop fort pour vous, et il ne vous calculera pas comme une amie...Quant à Shiragi, après ce qu’il à fait à Legrand...je ne le donne pas vainqueur. Un fiancé et un ami de moins. JACKPOOOOT Princesse! A moins que...

Mephisto réapparu derrière elle et s’approcha d’elle.


-Une toute petite signature au bas d’un petit parchemin de ma conception ne puisse vous aider Princesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalia Alena

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4966

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Lun 15 Mar - 23:26

//Kalia n’en revint pas des paroles que prononça Mephisto à propos de son père. Avoir récolté au mieux des asticots rongeant son cadavre ? Comment osait-il parler ainsi de son père après le temps qu’il avait passé à gouverner le royaume et tous les avantages qu’il avait permis à celui-ci d’acquérir ? Il s’était dévoué corps et âme afin d’assurer au mieux la protection du royaume, et c’était grâce à lui que les choses avaient pu autant changer en si peu de temps au royaume et qu’ils avaient pu mettre au point un système de défense et d’attaque encore plus perfectionné qu’il ne l’avait jamais été. Une envie meurtrière traversa la jeune femme à cet instant, elle n’accepterait jamais que l’on puisse ainsi se permettre de parler de son père. Elle fit un immense effort sur elle-même pour retenir son immense envie de l’étriper.//

- Je vous interdis de parler de mon père de cette façon ! Vous n’avez rien vu de son règne et vous n’avez aucune idée de tous les avantages qu’il a pu apporter au royaume, sa mort n’aurait pas dû arriver si tôt et ça n’aurait jamais été le cas si Xénor n’avait pas...

//Elle n’arriva pas à terminer sa phrase. Chaque fois qu’elle prononçait le nom de Xénor elle en venait automatiquement à penser à Max, bien que lui n’ait jamais demandé à être impliqué dans toutes les affaires de meurtres de Xénor. Mais Kalia savait faire la part des choses, elle n’avait aucune haine envers Max et n’en avait jamais eue, en revanche c’était totalement différent pour son démon.//

//Mephisto venait de plonger dans la cascade lorsqu’elle avait détruit le rocher, et continuait d’essayer de jouer avec ses nerfs. La jeune femme serra les dents afin de ne pas perdre son calme.//

*Contrôle toi Kalia...*

//Mais Mephisto en vint à lui dire que même si le fait de la voir étriper Max le ravirait, il ne lui mentait pas. Mais il parla alors d’un nouveau sujet sur lequel la jeune femme ne plaisantait pas, en sous-entendant qu’il serait peut-être celui qui tuerait sa mère ou sa fille. La réponse de Kalia ne se fit pas attendre.//

- Je vous déconseille de toucher ne serait-ce qu’à un seul de leur cheveux ou vous le regretterez amèrement.

//La jeune femme s’impatientait de le voir se faufiler tout autour d’elle. A quoi jouait-il ? Finalement, il finit par se décider à sortir de l’eau pour apparaître... derrière elle. La jeune femme resta dos à lui et poussa un soupir exaspéré. C’est alors qu’il réapparut face à elle, se posant sur un autre rocher, mais avec cette fois un nouveau détail qu’elle ne put ignorer : Mephisto avait déployé ses ailes. Kalia se mordit la lèvre inférieure en les observant pour la première fois. Elles étaient immenses, bien plus que ce à quoi elle s’était attendue même en sachant qu’il était un ancien Archange. Mais elle en aurait parut plus impressionnée si Mephisto cessait de se comporter comme le ferait un de ses élèves ! La phrase qu’il lui adressa ensuite sur Max fut sans doute la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Impulsive comme elle était, il fallait s’y attendre. La jeune femme attrapa Mephisto par le col de sa veste au moment où il se mit à traiter Max de "loqueteux", lui lança un regard noir et lui dit à voix basse.//

- Max n’a rien d’un loqueteux. D’ailleurs il vaudrait mieux que vous évitiez de le nommer ainsi si vous ne tenez pas à ce que tout le monde en vienne à dire que c’est un loqueteux qui vous a laissé un charmant souvenir au niveau de la nuque. Je ne sais pas vous mais je trouverai ça dégradant surtout pour quelqu’un de votre rang. La seule chose qu’il n’y ait jamais eu de loqueteux en Max n’est ni plus ni moins que son démon ; mais le jour où Xénor ne sera plus lié à lui, plus rien ne viendra l’entacher.

//Elle finit néanmoins par se calmer et le relâcha. Mephisto avait à nouveau plongé dans l’eau. La jeune femme finit par ne plus accorder d’importance à ce petit jeu, et s’apprêta même à s’en aller et le laisser là. Elle venait d’attraper sa veste qu’elle avait déposée sur l’herbe, et commença tout juste à faire quelques pas lorsque Mephisto lui parla de Gloria, et de la soirée de la Saint-Valentin qui s’était déroulée quelques jours plus tôt... une soirée qu’elle essayait tant bien que mal d’effacer de son esprit. Elle resta dos à lui, et l’écouta simplement, sans rien dire. Mais lorsqu’il lui révéla que Max avait passé un accord avec Gloria afin d’être assez puissant pour tuer Raymon, Kalia se figea sur place. Mais ce ne fut rien comparé au moment où il lui annonça qu’il avait volontairement demandé à Gloria de lui retirer ses sentiments le temps de son combat afin qu’elle ne le gêne pas. Non, il ne pouvait pas avoir fait ça... pas lui... Kalia repensa alors à l’horrible rêve qu’elle avait fait il y avait tout juste quelques heures, et laissa retomber sa veste sur le sol, avant de plaquer une main toute tremblante contre sa bouche pour s’empêcher de laisser échapper le moindre son. Comment est-ce que Max avait-il pu lui mentir ? Sa haine contre Raymon était-elle si grande pour qu’il en vienne à vouloir le tuer sans même penser à ce qu’elle ressentirait ? Le moment qu’elle avait toujours tant redouté était sur le point de se produire...//

//Mephisto apparut alors devant elle, et fit apparaître deux bouteilles de saké, qu’il déposa près d’un rocher. Elle lui lança un regard méprisant lorsque le son de son rire sadique retentit à ses oreilles, et regarda les deux bouteilles, avant de détourner les yeux et les fermer, au même moment qu’une larme se mit à couler long de sa joue. Si Mephisto disait vrai et que Max avait réellement demandé à Gloria de lui retirer ses sentiments, Kalia n’aurait pas la moindre chance de le ramener à la raison, et à moins qu’elle n’arrive à les arrêter tous les deux, elle risquerait de perdre à la fois l’un et l’autre. Elle ne bougea pas non plus lorsque Mephisto réapparut derrière elle, si près qu’elle put sentir son souffle contre sa nuque au moment où le son de sa voix laissa exprimer la possibilité d’une échappatoire... par un contrat. La jeune femme rouvrit les yeux et se tourna lentement vers Mephisto afin de croiser le regard du diable qui tentait de la corrompre.//

- Jamais...

//La secondes d’après, les deux bouteilles de saké se brisèrent en mille morceaux. Kalia venait d’envoyer discrètement deux minuscules pointes osseuses qu’elle avait fait sortir de ses phalanges, si petites et si rapides qu’il était impossible de les avoir vus partir à l’œil nu. Mais bizarrement, elle sentit son corps s’affaiblir juste après. Que lui arrivait-il ? Tout cela venait s’ajouter à son trouble déjà présent. La jeune femme voulait partir, pourtant elle n’y arrivait pas, car ses jambes ne semblaient pas décidées à la porter ailleurs après ce qu’elle venait d’apprendre. Elle était à deux doigts de s’effondrer en pensant que son rêve pourrait être prémonitoire. Si c’était le cas, elle allait devoir agir au plus vite. Mais comment stopper deux personnes rendues plus fortes par deux des membres du chaos les plus sadiques ? Essayer de s’interposer dans ce combat risquerait de lui causer plus de dégâts qu’autre chose. Elle devait se rendre à l’évidence, ils seraient plus forts qu’elle durant ce combat... Mais la jeune femme ne devait pas baisser les bras, pas maintenant... pas avant d’avoir tout tenté. Elle trouverait quoi faire... D’une voix avec laquelle elle eut du mal à masquer ses émotions, elle dit doucement à Mephisto.//

- Allez-vous en...

_________________
A princess, a kingdom, a destiny

❀ On ne naît pas maître de son destin, on le devient. Plus le pouvoir lié à notre rang est élevé, plus les personnes qui tenteront de nous nuire seront nombreuses. Mais chaque obstacle renforce ma détermination. Plus je les haïrais, plus mon courage se manifestera. Je me suis fixé un but et je n'en démordrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pass-magic.forumactif.com
Mephisto Seraphim
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 26

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Mar 16 Mar - 3:20

Kalia et son père. Visiblement Mephisto toucha un point sensible en s’en prenant à lui. Tant mieux, il adorait briser les tabous. Tout ce qui était interdit l’attirait irrémédiablement depuis qu’il avait été déchu. En particulier si cela pouvait faire souffrir un peu celle qui était l’héritière de ceux que Dieu avait choisi pour diriger le Paradis en son nom. Cette famille, que Mephisto maudissait pour la simple et bonne raison que Dieu l’avait toujours préférée à ses plus fidèles et dévoués fils du ciel. Depuis toujours, Mephisto s’en souvenait encore les anges de la famille royale avaient tous été en quelque sorte béni, aucun excepté le père de Kalia n’était mort d’une autre façon que de sa belle mort. Pourquoi eux? Alors qu’ils n’étaient pas issus de sa propre main? Pourquoi avoir placé la gestion de ses affaires entre les mains de ces simplets? Pourquoi avoir décidé de ne pas gérer l’Eden lui même? Chaque fois que Mephisto y repensait, il se repassait ces années de Commandant. Entendre la voix de Dieu raisonner en lui pour lui dire d’obéir au Roi, toujours devoir laisser des têtes couronnées jouer avec l’oeuvre de son Père. Mephisto les détestait car ils possédaient en fait ce que lui avait perdu depuis bien longtemps: la bénédiction. La Grâce. Le diable, n’était que l’opposé de Dieu, mais il restait néanmoins une de ses créatures, pis, il était même une des créature les plus proche du Créateur. Les questions s’étaient longuement bousculées dans la tête de l’Archange lorsque, possédant un autre nom et d’autres fonctions, il s’était retiré dans la montagne pour triompher de sa corruption. Cette corruption, pendant ces deux derniers millénaires, le diable en avait été convaincu, s’était son Père qui la lui avait envoyé pour qu’il joue un rôle dans son plan. Et aujourd’hui certaines choses, certains souvenir flous de cette période de lutte revenait parfois à Mephisto. Il revoyait le champs de bataille, la masse de son adversaire terrasser ses Frères d’armes. Lui aussi avait payé son tribut, les tranchées, la castagne au front. Contrairement à tout ces souverains tranquille il n’avait jamais été un planqué, un misérable rat de Palais. Il avait vu des anges mourir à côté de lui, des guerriers de valeurs inestimables, avec une compassion pour leurs adversaires que Mephisto lui même ne possédait pas. Un don de soit que l’Archange déchu partageait autrefois mais qu’il trouvait absurde à présent qu’il en voyait la récompense. Rejeté, bafoué, déshonoré malgré son vaillant combat perdu contre le mal intérieur qui le rongeait tel un chien sur son os à moelle. Pourquoi rendait-on toujours hommage au morts? Qu’avaient-ils de plus? Ces morts imbéciles qui prenaient la place des vrais héros, ceux qui n’écoutant que leur courages pour sauver la Lumière avaient rejoins dans la folie les ténèbres. Si Kalia était là, si son Père avait pu régner, c’était grâce au sacrifice d’un valeureux Archange, celui de la Lumière qui, deux mille cinq cents ans plu tôt pour vaincre la croisade infernale nombreuse et puissante avait utilisé tous les pouvoirs de l’ombre et de la Lumière, des oeuvres de Dieu pour contrer son adversaire. Non, lui n’avait pas donné sa vie pour sauver sa fille, il avait donné bien plus que cela. Le Père de Kalia avait été rappelé par le Seigneur car celui-ci estimait son travail fait, ou suffisant pour sa vie. De Mephisto il avait éxigé plus! Il avait demandé sa raison, ses honneurs, il avait même demandé à Mephisto de renier l’amour qu’il avait pour son père. Des larmes, du sang, des épées brisés et de la sueur, tout cela pour sauver les miches d’une descendance aussi ridicule? Mephisto pensait à ses frères d’armes, quelles utilités y avait-il eu à mourir sous les sorts et les coups des démons pour en arriver à...Cela? Quel humour noir Dieu possédait pour infliger une pareille impression d’inutilité à Mephisto.
Pourquoi mourir et se corrompre? Il fallait le faire pour une personne que l’on aimait plus que tout. Une personne si chère à ses yeux que rien ne pouvait arrêter la volonté. Mephisto avait ressenti cela pour Dieu. Et aujourd’hui encore, ce Père devenu absent lui imposait cette épreuve de discuter avec cette folle. Mephisto sentait la colère monter en lui au fur et a mesure que Kalia parlait de son père. Mephisto n’était donc qu’un sale ignorant en somme. Une personne ignorant tout du Père de Kalia. Le Roi par-ci le Roi parl à. Et lui, avait-on pensé à toute la souffrance endurée durant ces deux derniers millénaire dans un rôle qui ne lui avait convenu que très tardivement? Avait-on pensé à son abnégation lorsqu’en toute connaissance de cause il sauva son royaume? Mephisto serra les poings. Il eut envie de la tuer, l’étriper. Mais il ne le devait. Le plan devait suivre son cour sans obstacles. Il fallait conserver une maîtrise absolue de son être. Le calme Olympien des anges, voici quelle était leur force. Encore plus lorsqu’il se concentrait sur leur objectif. Et ce dernier était en l’espèce fort simple: obtenir la signature de la jeune femme qui se tenait face à lui. Elle ne voulait pas l’admettre, mais elle faiblissait, il suffisait juste de savoir ou frapper. Mephisto enfonça encore le clou, avec une voix se voulant plus dure et pleine de mépris.



-Vous n’avez rien à m’interdire! Le temps ou j’étais aux ordres comme un fidèle chien de la famille royale est révolue. A qui croyez vous parler? Un larbin céleste? Vous n’êtes qu’une petite sotte Kalia Alena! Votre Père n’est pas le seul héros que notre Royaume est connu. C’est MOI qui est sauvé les miches de ce royaume alors qu’il était sur le point de perdre une guerre décisive. Je n’ai aucune leçon à recevoir de vous dans l’héroïsme. Parlez quand vous aurez deux mille cinq cents ans de commandement de toute les armées d’un Empire derrière vous. Jusque là, fermez là un peu sur un sujet qui vous dépasse! Surtout quand pour jouir de votre petite vie de mortelle vous avez tourné le dos à votre devoir!


Mephisto n’était que haine, colère et pouvoir. Si il parvenait à se contrôler, la violence verbale qui le caractérisait était une des plus stupéfiante, cinglante et même redoutable en ce monde. Il frappait dur, vite et fort. Le verbe toujours parfait, le ton toujours infernal pour celui qui subissait ces coups de boutoirs mentaux incessant jusqu’à faire plier la moindre de ces barrières mentales. La manipulation par la parole était de loin la capacité la plus infâme et dangereuse que pouvait posséder l’ex Commandant Suprême. Très peu de gens pouvaient rivaliser avec lui sur ce plan là. On voyait là l’expérience du chef de guerre qui devait avoir des talents d’orateur pour galvaniser les foules, ou terrifier ses ennemis. Une voix grave, qui portait loin. Une voix de haine face à l’ennemi qui lui donnait un air envoûtant, comme une transe monstrueuse qui entraînait sur le chemin de la violence. Une sorte de débauche de pouvoir et de sentiments primitifs indispensable au soldat pour écraser de sa botte l’ennemi. Celui d’en face. Fini de faire l’enfant pour énerver la jeune demoiselle. C’était le véritable Mephisto qui se découvrait. Lorsqu’elle avança pour saisir le col de sa veste, il restait impassible. Elle pouvait voir à ce moment là dans son regard ce qu’il avait vraiment de diabolique. Il pouvait la tuer là, maintenant, sur le champs, sans qu’elle ne puisse rien faire. Il pouvait la dévorer comme il le fit avec la serveuse avant son combat avec Nelly. Son regard se plongea dans le sien. Et ses yeux se mirent à briller d’une lueur rouge. Elle tentait de le provoquer. Derrière lui, ses ailes reparurent, mais cette fois-ci elle irradiait d’une Lumière non pas aveuglante mais terrifiante. Elle se déployèrent de toute leur longueur, comme un cobra cherchant à intimider la proie qui lui faisait face. De simples mots sortirent de sa bouche.


-Ne...Me...Touchez....Pas!

Mephisto attendit un peu, il restèrent là à s’observer en chien de faïence. Mephisto allait simplement la désintégrer lorsqu’elle se décida à le lâcher... Il avait perdu son calme, ce n’était pas une bonne chose. Personne n’avait le droit de le toucher ainsi. Max Legrand avait essayé justement, et ce crétin allait payer au centuple cette audace inconsidérée. Il fallait cependant retrouver un niveau de violence verbale qui serait suffisant pour faire plier la jeune fille. Mephisto diminua la Lumière et fit à nouveau disparaître ses ailes. Il en avait abusé aujourd’hui. Elle l’avait fait sortir de ses gonds, une chose inhabituelle qui ne devait plus se reproduire. Néanmoins, elle avait gagné, l’heure n’était plus à jouer au chat et a la souris. Elle voulait un diable sérieux? Elle allait l’avoir. Il l’observa briser les deux bouteilles de saké avec des projectiles qu’il n’identifia pas tout de suite. Elle lui affirma qu’elle ne signerait jamais un contrat avant de lui intimer de s’en aller. Elle était totalement perdue et désorientée. Mephisto, qui n’était plus d’humeur à jouer avec elle décida de mettre fin à la comédie qui se déroulait sous ses yeux et refusa de partir. Il soupira avec mépris.

-Non mais regardez vous! REGARDEZ VOUS! Vous êtes la Princesse des anges et vous êtes en train de vous lamenter sur votre sort. Vous n’êtes qu’un pitoyable jouet entre les mains de Raymon et de Max Legrand, une quantité négligeable. Je suis le seul qui vous accorde de l’importance. Bien plus que toute cette bande de bras cassé que vous continuez d’admirer ou d’aimer ou que sais-je encore!

Mephisto apparut juste devant elle. Bien décidé cette fois-ci à ne pas repartir bredouille. Le combat entre Max et Raymon était inévitable. Indiscutable, la SV en était le prélude. Personne ne pourrait y couper. Kalia allait à présent devoir faire un choix, non pas entre Max et Raymon, mais entre enfin prendre les rennes de sa vie.

-Je vous offre la possibilité de dire à ces deux personne que vous ne jouez plus à leur jeux. Que vous êtes bien décidée à compter dans cette partie! Arrêtez de subir! Prenez vous en main. Je suis votre seule option, admettez le! Vous êtes coincée, et c’est de leur faute! Ils ne vous laissent pas le choix!

Mephisto fit apparaître dans sa main une sorte de flamme qui se transforma en un parchemin jaune sur lequel à l’ancre rouge était écris des mots en latin qui prirent immédiatement forme dans une langue audible pour Kalia.

-Voici ce que je vous propose. Durant 6 mois de votre vie, vous m’appartiendrez, et serez à mon service. En échange de ce don temporaire, je m’engage à vous donner soit la puissance pour intervenir dans ce conflit à venir, soit à y intervenir moi même si cela est nécessaire.

Mephisto sorti une aiguille de nulle part. Assez fine, mais longue d’environs vingt centimètre qu’il plaça dans la paume droite de Kalia. Avant d’ajouter une dernière fois.

-Faites perler une goûte de sang et laissez là tomber sur le parchemin. Et enfin vous pourrez influer sur le cour de votre vie. Reprenez ce qui vous appartiens: le Choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalia Alena

Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4966

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Jeu 18 Mar - 1:59

//Kalia lança un regard rempli de haine à Mephisto au moment où celui-ci lui dit de tout simplement la fermer sur un sujet qui la dépassait et qu’il la traita en plus de sotte. C’était vraiment mal la connaître... Mais pire encore, il lui reprocha le fait de n’avoir rien à dire en raison du fait d’avoir quitté le royaume pour venir s’installer à Pass Magic et mener sa vie comme une mortelle. La jeune femme crut qu’elle n’arriverait pas à retenir son envie de l’anéantir sur place. Non, il fallait qu’elle se retienne de le provoquer encore plus car elle savait qu’il était plus fort qu’elle... sauf qu’elle avait fini par oublier toute signification du mot "prudence" et elle se mit alors à faire ce que n’importe qui de raisonnable ne se serait jamais risqué à faire, en ripostant alors avec des paroles encore plus blessantes que celles de Mephisto. Contrairement à ce qu’il croyait, elle avait elle aussi une certaine répartie et était loin d’être aussi faible qu’elle n’en avait l’air à ses yeux. Mais surtout, Kalia en avait marre de se faire constamment remonter les bretelles par tout le monde sur le fait qu’elle était avait quitté le royaume et par conséquent qu’elle avait fui toutes ses responsabilités. C’était injuste de le lui reprocher alors que personne ne pouvait imaginer à quel point est-ce qu’elle se sentait prisonnière de son devoir. Si Mephisto voulait voir face à lui une Kalia arrogante et impulsive, il venait de la réveiller... La jeune femme lui répondit avec colère.//

- Je n’ai aucun reproche à recevoir et encore moins d’un DECHU ! Vous avez peut-être brillé par le passé mais vous avez fini par tomber encore plus bas que n’importe quel ange en vous faisant corrompre par ce que vous avez combattu toute votre vie, alors ne vous étonnez pas si Dieu lui-même vous a banni ! Mais c’est qu’en plus vous voulez des félicitations pour avoir sauvé le royaume et pour l’avoir encore mieux poignardé après avec ce que vous êtes devenu ?

//La jeune femme marqua une courte pause. Elle sentait que Mephisto faisait un immense effort sur lui-même pour se retenir de la tuer. Et pourtant, elle ne s’arrêta pas là et renchérit encore plus, en revenant sur la façon dont il l’avait nommée, et reprit sur un ton toujours aussi dur et colérique.//

- Vous me prenez vraiment pour une sotte ? Mais je sais très bien qui vous êtes "Méphistophélès", car après avoir passé presque toute ma vie enfermée entre quatre murs à devoir me préparer à prendre un jour la succession du royaume, j’ai eu également le loisir d’apprendre toute son histoire en plus de la manière dont il me faudra plus tard le diriger. Vous me trouvez stupide d’essayer de mener une petite vie de mortelle en attendant le jour où mon futur mariage me condamnera définitivement à ne plus jamais me consacrer à autre chose que mon devoir ? La véritable liberté n’a pu m’être accordée qu’en venant m’installer ici. J’ai enfin pu goûter à la vie telle qu’elle est, avec ses hauts et ses bas, et j’ai enfin eu le choix de tout faire comme je l’entendais. Cette liberté n’est peut-être que provisoire, mais en attendant le jour où il me faudra retourner au royaume, je tiens à connaître tout ce que mon statut de princesse ne m’a jamais laissé entrevoir. En attendant, je vous prierez de ne pas dégrader les autres "larbins célestes" en les associant à votre nom car aucun d’entre eux ne mérite d’être comparé à la pitoyable déchéance qui fut la vôtre.

//Mais sur ces dernières paroles Kalia s’arrêta momentanément de parler. Son impulsivité l’avait complètement emporté sur son sens de la raison, malheureusement c’était trop tard, car elle n’avait pas pu retenir ses paroles à temps. En voyant Mephisto se rapprocher d’elle et cesser de s’amuser à disparaître à droite à gauche, elle se sentit... beaucoup moins rassurée en fait. En plus, elle venait de l’attraper par le col de sa veste à cause de ce qu’il avait dit de Max. Pas de doutes, elle avait trop joué avec le feu cette fois-ci, et Mephisto le lui fit tout de suite remarquer. Elle vit briller une lueur rouge dans les pupilles de l’ex-Archange qui l’observait, et se dit qu’elle ferait peut-être mieux de le lâcher tout de suite, mais les ailes qu’il déploya à nouveau la clouèrent sur place, tant la lumière qu’elles dégageaient était terrifiante, à tel point que la jeune femme en fut si surprise que sur le moment elle prit peur. Elle en fut presque paralysée sur place, lorsque les mots de Mephisto lui disant de ne pas le toucher résonnèrent soudain dans sa tête. La jeune femme le lâcha lentement, ne faisant aucun geste brusque comme si elle s’attendait à ce que le moindre faux mouvement de sa part ne cause cette fois-ci sa mort dans la minute. Elle sentait qu’elle venait de faire sortir Mephisto de ses gonds. En voyant cela il lui vint même une autre remarque sarcastique à l’égard de l’ex-Archange qu’elle se hâta aussitôt de chasser de son esprit. L’heure n’était plus à la provocation pour elle, car étant donné que son corps réagissait étrangement chaque fois qu’elle utilisait ses pouvoirs, il ne valait mieux pas tenter quelque chose de stupide. Et puis, mourir tuée par un ancien Archange, ce serait quand même le comble...//

//Finalement, Mephisto reprit le contrôle de lui-même, elle en fut d’ailleurs elle-même surprise, mais elle ne tenterait pas le diable à nouveau (XD). Seulement au moment où elle lui demanda de s’en aller, celui-ci refusa et relança à nouveau le sujet sur lequel elle était le plus à-même de s’effondrer et de repartir au bar mais cette fois sans y ressortir avant un bon moment : le sujet Max et Raymon. Kalia ne put rien répondre aux paroles de Mephisto... elle ne pouvait pas car il avait raison, elle se retrouvait toujours entre eux sans jamais réussir à leur faire oublier leur malentendu ou les empêcher de se battre, si ça n’était pas l’un c’était l’autre. Lorsqu’il lui demanda d’admettre qu’elle était coincée et qu’elle n’avait aucune autre option à part lui, elle tenta de trouver une échappatoire.//

- Il y a toujours... une solution...

//Mais ses paroles faiblissaient à mesure qu’elle-même commençait à ne plus y croire. Pour la première fois, elle fut tentée de l’écouter lorsque Mephisto lui dit de se reprendre en main et de ne plus subir. Devoir toujours s’interposer entre Max et Raymon l’épuisait à mesure que plus ça allait et moins elle ne s’en sentait le courage car à chaque fois les conséquences s’en faisaient ressentir un peu plus. La dernière fois qu’il y avait eue dispute entre Max et Raymon, elle s’était séparée de Raymon. Qu’est-ce que ce serait la prochaine fois ? La jeune femme ne voulait plus être entre les deux, et elle ne voulait plus avoir à choisir non plus. Elle voulait simplement les sauver tous les deux, et s’en aller après...//

//Kalia vit alors apparaître une flamme, qui se transforma en un parchemin. Kalia hésita à entendre seulement les termes du contrat. Une voix dans sa tête lui criait de s’éloigner pendant qu’il en était encore temps, elle ne devait pas lui faire confiance. Et pourtant, une autre encore plus forte prenait la place de cette petite voix, celle qui lui disait de rester pour Raymon et Max. C’est alors que Mephisto lui proposa le contrat. Il lui donnerait la force de les stopper tous les deux, c’était ce qu’elle voulait, mais Kalia écarquilla de grands yeux en entendant alors ce qu’elle allait devoir faire en échange. Etre à son service ? Et pendant 6 mois en plus ? La jeune femme recula de quelques pas.//

- Non... je ne peux pas faire ça c’est...

//C’est surtout que signer ce contrat la ferait à nouveau redevenir prisonnière... prisonnière de quelqu’un, alors que c’était précisément ce qu’elle avait voulu fuir en quittant le royaume, afin de ne pas être prisonnière, ni de son devoir, ni d’un futur mari pour diriger le royaume qui lui aurait été imposé malgré sa volonté. Elle qui avait toujours dit à tous qu’elle était indépendante et qu’elle n’appartenait à personne, qui s’était toujours révoltée contre tous ceux qui tentaient de lui imposer quoi que ce soit... perdre ainsi sa liberté, ert signer en plus elle-même sa propre condamnation... elle ne pouvait pas. La jeune femme se mordit la lèvre, et revit soudain défiler les images du combat entre Max et Raymon qu’elle avait vues dans son cauchemar de la nuit précédente. Comment pouvait-elle penser si égoïstement ? Si elle ne faisait rien, l’un des deux allait mourir cette fois... 6 mois, ce n’était que temporaire... Kalia releva lentement les yeux vers Mephisto.//

- Je... je ne pourrais pas passer 6 mois isolée de tous mes proches... si j’accepte, je veux pouvoir continuer à voir au moins Max, Raymon, Yuki, et Ilana...

//Finalement Félicia avait raison, ses sentiments sertont bel et bien un jour la cause de sa perte... Après être sûre que Mephisto ait accepté cette condition, la jeune femme regarda alors la fine aiguille de vingt centimètres que l’ex-Archange venait de déposer dans sa main. Elle referma sa paume dessus, et ferma les yeux, encore indécise, ou plutôt en train de prendre conscience de ce qu’elle s’apprêtait à faire. Puis elle prononça d'une voix impassible et dénuée de toute émotion.//

- Donnez-moi le moyen de stopper leur combat et de rendre à Max ses sentiments, je les arrêterai... Je ne serai à votre service qu'après avoir mis un terme à leur combat et que tout soit rentré dans l'ordre afin d'être sûre que vous ne m'avez pas menti...

//Elle attrapa alors la fine aiguille, soupira un grand coup, et, toujours hésitante, finit alors par faire une entaille sur son index. Kalia détourna la tête et ferma les yeux, tandis qu’elle laissa couler une goutte de son sang sur le parchemin jaune à l’encre rouge...//

_________________
A princess, a kingdom, a destiny

❀ On ne naît pas maître de son destin, on le devient. Plus le pouvoir lié à notre rang est élevé, plus les personnes qui tenteront de nous nuire seront nombreuses. Mais chaque obstacle renforce ma détermination. Plus je les haïrais, plus mon courage se manifestera. Je me suis fixé un but et je n'en démordrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pass-magic.forumactif.com
Mephisto Seraphim
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 26

MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   Sam 20 Mar - 9:11

Mephisto grinça des dents, si Max et Raymon était un sujet sensible pour Kalia, la déchéance de Mephisto était “son” sujet tabou. La douleur qu’il avait éprouvé, ce sentiment d’impuissance. Il revoyait le champs de bataille où pour la première fois il utilisait les arts sombres et démoniaques de très haut niveau pour augmenter sa puissance et terrasser son adversaire. Pire encore, elle l’accusa de trahison. Il encaissa, un rictus de haine se dessinant sur son visage. Elle dépassait les bornes, mais l’heure n’était plus au grand n’importe quoi. Il jouait ici un des coups fondamental de son plan. Et malgré la profonde ignorance dont Kalia s’obstinait à faire preuve au sujet de Mephisto, elle préféré ne pas la gifler, bien que l’envie commençait sérieusement à se pointer au delà du raisonnable. Il s’imaginait sa main s’écrasant sur sa joue pour se détendre...Son poing lui explosant la mâchoire. Elle continuait de cracher son flot continue de conneries et Mephisto écoutait patiemment, mais qui était-elle pour fuir son devoir? Dz quel droit devait-elle y échapper? De quel droit devait-elle se comporter comme une humaine alors que des gens aurait tué pour avoir sa place d’héritière? Comment pouvait elle oser par cet individualisme forcené et destructeur renier toute les lois millénaire qu’un Père aimant, Dieu avait mis en place pour le plus grand bonheur de ses sujets? Comment cette hérétique osait-elle se moquer du statut de représentante de la Lumière que l’on avait enlevé à Mephisto pour son sacrifice? Dieu l’avait-il prise en pitié? Voyait-il en elle et non en Mephisto l’arme de son pouvoir nouveau? Toutes ces questions ne trouvait pas de réponses satisfaisantes a moins que... Elle ne soit totalement sortie des cadres de la lois divines. Elle avait donc laissé tomber tout ce pourquoi l’ex Archange s’était battu et avait souffert, pour un désir égoïste d’une petite vie médiocre de bourgeoise de la classe des jet stetteur des 20-25 ans. Pour jouir sans entrave, avoir des enfants avec un démon, en être réduite à être le pantin de ses sentiments? Mephisto eut une mine de dégoût et compris finalement le bien fait de sa déchéance. Raziel et Lumiel protégeait...ça? Il aurait mieux fait de les tuer, ces deux anciens excellents Lieutenants ne méritait pas un tel déshonneur, servir l’incarnation de l’égoïsme et de la bêtise ne devait pas être facile. Mephisto avait l’impression de parler à une humaine. Une race qui, après les vampire arrivait dans son palmarès des êtres les plus détestables de l’univers. Il observait Kalia, restait-il seulement quelque chose d’Angélique en elle? NON! Ce n’était plus n ange, ce n’était rien. Il regarda le ciel. Tout se sacrifice pour se voir faire sermonner par une folle individualiste et dangereuse pour un royaume. Mephisto la regardait avec un mépris calme, froid, une haine raisonnée, finalement, voilà ce qui les différenciait temps: cette conception du devoir. Mephisto n’avait jamais questionné son devoir même dans la déchéance, il l’avait accepté, sans se poser de question parce que tel était le rôle d’un Archange. Pendant des millénaires de souffrance avant et après sa déchéance, il n’avait jamais rien demandé, ni à Dieu ni à personne. Et tout ce qu’il avait obtenu en échange de tous ces loyaux services, s’était la honte, la malédiction et les Ténèbres. Et elle, qui se permettait de défier la loi universelle, qui fuyait comme un vulgaire voleur après avoir dérobé le sac à main d’une vieille, qui se prenait pur Dieu en décrétant que son devoir n’avait pas d’importance, elle, on la protégeait, on la mettait dans la Lumière. Sa punition n’était pas encore arrivée. Un jour, Mephisto le jura intérieurement, il lui ferait regretter sa fuite. Tout comme il avait l’intention de tout prendre à Max après son insulte “brûlante” il se jura ici et maintenant de faire de la vie de Kalia un séjour infernal. Pas pendant ces 6 mois, ou elle ne vivrait qu’un supplice. Mais après, quand elle se pensera libre et en sécurité. Il ne lui prendrait pas tout. Au contraire, il lui offrirais le désespoir en cadeau. Tel Attila, Mephisto allait traverser son âme en une implacable croisade ou l’herbe ne repousserait plus. Comme la vulgaire humaine qu’elle était devenue.
Il soupira, le fiel lui venait. Ainsi donc elle avait fait cela pour savoir ce que personne avant elle ne put savoir à son poste? Mais quelle petite insolente! Qui était-elle pour déterminer ce qu’elle devait savoir ou non. Mephisto ne put en supporter davantage. Il sorti de la torpeur dans laquelle il était plongé depuis une minute. Sa voixse faisant calme, sadique, pratiquement zombifié par la maîtrise impeccable et terrifiante de lui même qu’il avait repris après avoir fait disparaître ses ailes. En une sorte de discours impitoyable, il hacha menu les moindres arguments de la jeune Princesse.


-L”Histoire? Celle que l’on vous à enseigné dans les livres vous raconte une histoire, mais pas l’Histoire. Seul Dieu et moi même savons ce qui ce jour là est réellement arrivé. Et soyez certains qu’il en demeurera toujours ainsi jusqu’à ce que je me présente à nouveau devant lui. Un jour. Cependant, moi, je ne suis pas un lâche comme vous, j’ai affronté mon destin en face. Je n’ai pas éprouvé le désir égoïste de vivre comme un insecte humanoïde. Que croyez vous avoir gagné en venant ici? Des sentiments? On ne gère pas un royaume avec des etats d’âmes. De l’expérience? Allez donc dans les frontières infernales vous battre avec vos soldats, vous en aurez autant “Princesse”. La vérité, c’est que vous aimez le style humain, et qu’égoïstement et naïvement vous êtes venu ici pour vous souiller de cette humanité que vous estimez “bonne.

Mephisto senti qu’elle allait l’interrompre mais il passa outre et continua rapidement pour lui couper définitivement le sifflet.

-Oui je sais, nous les anges devons “respecter” la personne humaine. Mais est-elle respectable? La personne humaine? Vous avez déjà entendu chanter Francis Lalane? Vous avez déjà entendu penser un footballeur? Vous avez déjà vu les yeux morts de ces zombies terrifiants au chapeau mou devant les chars apocalyptiques des premiers mai moscovites?... Vous avez déjà entendu le décérébré radiophonique meugler les résultats du Top 50? Avec vous déjà senti les effluves de sang lourd épanché du taureau sacrifié aux crétins bariolés qui brandissent à queue-fauve aux nez des connes humides des été madrilènes? Avez vous déjà fréquenté les tréfonds de la bassesse des marchands de femmes accroupie? Vous êtes vous déjà regardé dans une glace? C’est ça votre mode de vie? Ça et une partie de jambes en l’air avec un démon? Ça au lieu de la Lumière éternelle du royaume? Je préfère crever déchu que de vivre dans votre pourriture.

Mephisto observa les revendication de Kalia. Il opina du chef. Elle pourrait voir ses proches quand elle le désirait et elle entrerait à son service dès que le combat serait terminé. Mephisto, fut ravi de voir la goûte de sang perler et tomber sur le parchemin. Il se mit alors à briller, puis à brûler. Il s’éleva dans les airs, et se transforma en une boule de feu qui entra dans Mephisto, l’enflammant pendant un moment avant de redevenir normal. Il avait réussi. Il l’avait piégée, cette-fois ci même Dieu ne pourrait plus lui venir en aide. Elle était seule. Mephisto venait de la rouler dans la farine. Durant six mois, elle lui appartenait. Il eut un nouveau sourire méphitique sur son visage, et maintenant que le contrat était signé, il enfonça véritablement le poignard dans le coeur de la Princesse.

-Vous n’accordez certainement pas d’importance à ce que je pense. Mais pour une fois, je vais être sincère. Je pense que mon Père à laissé mourir le votre comme un chien histoire de donner un sens à sa vie. Je pense qu’il l’a amené auprès de lui et lui a brûlé les yeux pour ne pas voir votre échec total en tant que Princesse et en tant que personne. Réduite à pactiser avec le diable pour être en accord avec des sentiments absurdes et indigne. De là ou il est, si il vous contemple, il doit amèrement regretter son courageux sacrifice. A sa décharge on pourra dire qu’il ne savait pas. Dieu lui savait, et c’est pour lui éviter ce naufrage supplémentaire qu’il l’a rappelé à lui. Pour le sauver de votre pathétique incompétence, de votre impuissance crasse.

Mephisto se remit à jouer, disparaissant et apparaissant rapidement autour de Kalia.


-Il est mort à cause de vous. Et vous avez déshonoré ce Royaume par votre égoïsme. Soyez assuré qu’un jour, on vous demandera l’addition. Et que le patron du restaurant, se sera moi. Et là, ce n’est pas six mois de votre vie qui s’évaporeront. Vous serez...Annihilé par la pureté que vous avez tenté de souiller.

Mephisto sauta sur un haut rocher, et acheva la rencontre en un dernier mot.


-Lorsque ce loqueteux de Max, et ce crétin de Shiragi se combattront, ma puissance viendra s’ajouter à la votre pour les stopper de manière temporaire. Une fois le combat terminé, elle me reviendra et alors...Commencera pour six mois une nouvelle vie pour vous, Kalia Alena, Princesse ratée.


Mephisto donna une impulsion sur ses jambes, il sauta derrière le rocher, et disparu sans plus de bruit qu’il n’était apparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'ange rencontre le diable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'ange rencontre le diable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Quand la Française dort, le diable la berce"
» Quand un ange perd ses ailes -> Angel S. Sawyer [Terminé]
» Jeanne d'Artois - La femme est le chef d'oeuvre de Dieu, surtout quand elle a le diable au corps
» Jeanne d'Artois - La femme est le chef d'oeuvre de Dieu, surtout quand elle a le diable au corps
» Tête d'ange, mais diable au corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Pass Magic

 :: Hors de la ville :: La cascade
-