AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max Legrand
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4936

MessageSujet: Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?   Sam 30 Jan - 20:11

//Ses derniers jours à Pass-Magic n’étaient pas si fameux. Max avait eu le malheur de devenir professeur dans une école de dingue, il y avait son fils qui commençait à se rebeller et Raymon dont on en entendait plus parler depuis l’histoire à la forêt avec lui et Kalia. Pourtant Max savait qu’il devait se méfier de lui, il avait vu Raymon refaire surface bien plus démoniaque qu'auparavant et avec de mauvaises intentions en tête. Sa solution à lui ? Aller voir Gloria, l'idée de lui proposer un pacte ne l’enchantait guère mais il fallait bien l'avouer, c’était sur elle que Max avait tout misé.//

//Sinon aujourd’hui, Max était assis contre un rocher, tout prêt de la cascade, le regard perdu dans les chutes d’eau. Il repensait à certaines choses ou certaines personnes qu’il n’avait pas vu depuis un moment. Bizarrement c’était une chasseuse qui occupait son esprit aujourd’hui et plus précisément sa sœur. Il fallait l’avouer, sa frangine lui manquait, et tout ces bons moments passaient avec elle lui manquait également. Mais tôt ou tard il faudrait bien avouer que les deux avait grandis et muris et toutes ces petites gamineries n’avaient plus lieu d’être... ou pas, car l’on ne change pas une relation entre frère et sœur. Max se demandait ce que Kaley était devenue, il savait qu’elle était chasseuse et que c’était ses missions périlleuses qui l’avaient éloignée de la ville, bien sur Max n’approuvait pas mais elle était majeure, donc ce n’était plus à lui de décider de destin de sa sœur. Max allait bien finir par croire que lorsqu’on pense fort à quelque chose, tout se réalise... Celui-ci qui avait maintenant les yeux fermés sentit la présence de sa sœur se rapprocher peu à peu de lui. Il esquissa un sourire et rouvrit les yeux pour apercevoir sa sœur juste en face de lui, avait-elle vraiment voulu chercher à l’effrayer en se rapprochant sans faire de bruit ?//

- A croire que les vœux finissent vraiment par ce réaliser.

//Max se releva et regarda sa sœur. Elle n’avait pas changé, Kaley était toujours aussi séduisante et éclatante de vie. Toujours ce petit sourire et ce regard qui en disait long. Toujours cette chevelure blonde qui retombait sur ses épaules. La seule chose qui avait changé en elle, c’était que la jeune femme paraissait plus sure et plus puissante, à croire que c’était réellement fini le temps où Max devait veiller à ce que sa soeur ne fasse pas de bêtises. Max se rapprocha de Kaley et la prit quelques secondes dans ses bras.//

- Je me demandais jusqu’à combien de temps tu tiendrais sans ton frangin adoré Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaley Legrand
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 3082
Age : 23
Localisation : Tu me cherches ? Comme c'est touchant..

MessageSujet: Re: Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?   Sam 30 Jan - 23:13



    I'm broken. I know it's not your fault, but I need a person in charge of my pain. My dear brother.


    Un jouet. Voilà ce qu’il lui fallait. Un indigent à torturer, qu’elle charmerait pour mieux anéantir. Cette envie parvint durant un temps éphémère à lui sortir toutes ses autres réflexions sordides de la tête, guidant ses pas se rapprochant de la civilisation. Traversant la jungle sauvage avec assurance, sans la moindre inquiétude. Le fleuve vertical continuait de sévir, ne ralentissant pourtant pas sa propre marche. Elle arriva enfin sur les hauteurs de Pass Magic, non loin de la cascade, là où le ciel ombrageux se fondait à l’océan agité, baiser fougueux unissant deux entités qui malgré leurs similitudes, malgré leur dépendance réciproque de l’autre, n’étaient pas destinées à se rejoindre avec une telle ferveur.

    Une effluence familière et rassurante ne tarda pas à l’entourer, l’emprisonnant dans ses mailles invisibles pour mieux la paralyser. A ce stade là, sans doute aurait-elle détourné les talons, laissant le traqueur affronter ses propres créatures seul. L’odeur qui la frappa de plein fouet, ne lui permit pas de mettre à exécution ses belles résolutions. Enivrante, capiteuse, si forte qu’elle la fit frissonner. Vibrante, exaltante, grisante en d’autres circonstances. Terrifiante, angoissante, étourdissante lorsqu’elle se mélangeait à celle de ce frère qu’elle n’avait pas revu depuis une demi-année déjà. Son Essence était calme, elle le sentait…Pourtant, le savoir seul l’effrayait, plus encore qu’elle ne l’aurait cru. Par peur de ses retrouvailles, que toute cette distance les ait éloignés pour de bon, et que tous ses secrets odieux ne soient dévoilés ? Peut-être par peur que ce lien si fort qui les unissait autrefois, soit à jamais brisé ?

    Raide, tendue, Kaley dut faire un effort considérable pour convaincre son sang figé de continuer sa course folle, d’ordonner à ses jambes de la porter sur le lieu de celui qu‘elle rêvait de voir depuis des mois. La pluie s’atténuait, mais ses filets sectionnaient sa peau comme des lames de rasoir, la giflant avec force tandis qu’elle laissait les deux exhalaisons contradictoires tourbillonner au beau milieu de la moiteur de la brume, la guidant vers leurs enveloppes solides. Se retenant de courir pour s’aligner à ce cœur battant comme un forcené, ne sachant plus réellement pourquoi ni pour qui chanceler. Ignorant si elle voulait réellement se retrouver face à lui, si elle pourrait soutenir le regard de celui qu’elle avait trahi en mentant depuis un nombre déjà trop grand de jours. Pitoyable coquille désertée, maintenue artificiellement en vie, voilà ce qu'elle était devenue. C’est pourquoi elle avait tant besoin de Lui. Pour continuer à ressentir ces émotions violentes et entières. Mettant le feu au pantin du politiquement correct, à cette existence ‘rangée’ et noble que l’homme a qui elle avait voulu donner ses jours avait emmporté avec lui dans sa tombe. Ébranlant ses certitudes et sa raison avec la conviction que rien dans cette ferveur empoisonnée ne serait jamais acquis, gravé dans le marbre. Et, c’était dans ces moment là que la Chasseuse songeait que la vie ne tenait qu’à un fil, et que les humains n‘étaient à l‘abri de rien. Elle non plus, n’était pas à l’abri de redevenir cette statue de chair qui lui faisait à présent horreur, soldat discipliné n’œuvrant que pour ses propres causes. Le cœur figé dans une armure de fer et d’acier, que seule la lave pure d’un volcan pouvait fondre, liquéfier.

    Mais déjà, elle se rapprochait de lui, toute entière vers la tâche qu'elle accomplissait, le coeur sur le point d'exploser. L’averse torrentielle avait cessé, tandis que le vent profitait encore un peu de son exil forcé, installant une quiétude aussi effrayante qu’étonnante. Une peur terrible ne tarda pas à l’étreindre, tiraillant Kaley de part en part avec un sadisme déconcertant. Cette peur que toutes ses craintes se soient avérées exactes, et que la fausse qui les avaient séparé ne soit devenu ce gouffre infranchissable. Elle se tenait devant lui, alors qu’il se levait de son rocher, ce même sourire aux lèvres que le jour ou elle avait quitté Pass-Magic. Ce sourire signifiant qu’elle serait toujours dans ses pensées, quoi qu’il puisse arriver, quel que soient les choix qu‘elle avait fait. Alors, un soulagement intense s’empara de son être, insufflant à ses poumons l’air qui lui manquait, depuis ces secondes interminablement longues où elle avait craint de Le trouver distant.


      « A croire que les vœux finissent vraiment par ce réaliser. »


    Elle resta là, le jaugeant du regard, attendant une parole ou un geste, même quelconque, anodin. Un simple ‘Kaley’ aurait fait l’affaire. Mais non. Seul le vent réapparaissant timidement, chercha à répondre à sa question silencieuse. Lentement elle brisa la distance intolérable qui les séparaient, hésitant à retrouver la chaleur de sa chair, qui elle seule pouvait tempérer son corps frigorifié et ankylosé. Ses bras l’attirèrent à elle, sans même un ordre de son cerveau. Instinctivement, parce qu’il n’y avait jamais eu besoin de mots pour qu’ils se comprennent. Il n’y avait jamais eu besoin d’embrassades, de câlins ou même de douces paroles dans leur enfance. Leur regard, explicite, pouvait ne plus se détacher durant d’interminables minutes, ou elle avait l’impression d’être aussi transparente que le cristal. Elle le serra, comme si elle avait chercher à se fondre en lui, alors que cette odeur, si familière la berçait, comme elle l’avait fait durant toutes ses années. Son cœur, trop malmené, fragilisé par son humanité, dépassé par toutes ces sensations contradictoires et féroces, menaçait alors d’imploser. Lorsqu’ils se séparèrent, elle laissa enfin son regard gris orage se perdre dans les traits de son frère. Elle observa, avec une admiration mêlée de nostalgie, la courbe de son visage, qui n’arborait plus rien d’enfantin.

      « Je me demandais jusqu’à combien de temps tu tiendrais sans ton frangin adoré. »


    Les yeux brillants, sentant ses membres ployer sous la douleur qui réduisait ses os en miettes, Kaley, tremblante, tentait vainement de faire abstraction du froid qui la glaçait, gelant cette brûlure explosive qui menaçait pourtant de prendre le dessus à tout moment. Elle était restée impassible, guidée par cette fièvre froide infiniment plus dangereuse que toutes celles qu’on avait pu observer chez elle. Fermant les paupières avec force, elle tentait vainement d’apaiser les tremblements meurtriers qui l’agitaient à la vue de son frère, recouvert du linceul translucide que la pluie avait déposé sur lui.

      « Pas longtemps, tu le sais. Tu es le seul homme de ma vie »


    Rauque, éteinte, lasse, cette voix ne lui ressemblait pas. L’ironie de ses paroles n’avait sûrement même plus l’effet escompté. Lui rappelant qu’elle avait prévu, quelques mois plus tôt, qu‘elle ne reviendrait pas à Pass Magic, tant son état fiévreux s‘était dégradé. Pourtant, il fallait qu’elle revoit sone frère. Un spasme violent déchira ses entrailles, lui donnant un instant le futile espoir que le parasite que lui avait injecté ce Démon Supérieur, s’était noyé dans son propre plasma. Ses mains coulèrent sur son visage, fermant ses paupières pour ne plus affronter cette fatalité qui lui paraissait de plus en plus évidente, au fur et à mesure que les jours passaient. Lorsqu’elle releva la tête vers son frère, elle songea que son départ de la ville lui avait été d’une certaine manière, bénéfique. Pourtant, la honte l’a frappa de plein fouet, lorsqu’elle songea à tout ce qu’elle avait laissé derrière elle.

      «  Je regrette…Si tu savais à quel point que je regrette… »




_________________

    HEAR ME FATHER
    © ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Legrand
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4936

MessageSujet: Re: Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?   Mar 2 Fév - 20:44

//La relation et le lien entre un frère et une sœur. Deux mots proches mais pourtant si différents. La relation peut être bonne ou mauvaise, après tout entre un frère et une sœur il y a toujours des conflits et d’autres fois de la complicité, mais lequel des deux sera le plus fort ? Tout dépend du lien qu’il y a entre eux. Si ces deux personnes ne sont pas proches et que le peu de fois où ils se retrouvent dans la même pièce étaient pour se quereller, alors il pouvait y avoir une déchirure dans leur relation donc plus de lien. Max et Kaley avaient beau être séparés durant de nombreuses années, se chamaillaient ou toutes sortes de choses... il n’y aura jamais de haine dans leur relation, ça faisait partis des nombreuses choses impossibles et inexplicables de la vie, l’amour fraternel règnerait toujours entre eux, c’est ainsi et pas autrement. Leur relation était presque aussi forte que celles de deux jumeaux, si Kaley était blessée, il le ressentirait. Si elle était malheureuse, il le serait également. Et si par le pire des cas elle finissait par mourir, Max le serait aussi intérieurement.//

//Aujourd’hui Max restait calme mais quelque peu anxieux, il ressentait quelque chose chez sa sœur, et c’est cette chose qu’il n’expliquait pas qui le rendait nerveux. Que pouvait donc avoir sa petite sœur ? Qu’est-ce qui avait le malheur de la rendre ainsi ? Ne pas le savoir l’exaspéré de plus en plus. Tandis que Max venait de serrer sa sœur dans ses bras, il plongea maintenant son regard dans ses yeux brillants. Ceux-ci refoulaient pourtant quelque chose de sombre... Kaley lui avoua qu’il était le seul homme de sa vie. En d’autres circonstances, Max aurait été touché par cette phrase, mais aujourd’hui ce n’était pas le cas. La peine que Kaley ressentait depuis la mort de Ramirez n’avait pas disparut, il pensait qu’en s’éloignant de Pass-Magic, sa blessure se serrait refermée, mais il avait tout faux. A présent, Max s’en voulait énormément de ne pas avoir été à ses côtés pendant toute cette période où sa sœur souffrait. Le ton froid et rauque de Kaley le parcourra d’un frisson ? Ça ne lui arrivait pourtant pas souvent de ressentir une telle chose.//

//Sa frangine n’avait beau ne pas avoir changé physiquement, il n’en était pas moins de son état mental. Elle n’était plus la même. Pourquoi ? Pourquoi Kaley devait subir de telles choses ? Depuis toute petite elle avait du endurer toutes sortes de souffrances, quelqu’un ou quelque chose la tuait à petit feux à chaque fois, et Max n’était jamais parvenu à trouver quoi. Pourquoi fallait-on qu’on en veuille à cette petite vie innocente ? Kaley valait mieux que ça, elle méritait de vivre heureuse, avec l’homme qu’elle aimait, sans rien gâcher ça, mais en aucun cas elle méritait de souffrir ainsi. Le poing de Max se resserra, il voulait cogner, il en avait besoin. Il voulait avoir en face de lui la personne qui osait faire du mal à sa sœur, il voulait subir les souffrances de Kaley à sa place, pouvoir la protéger, la rendre heureuse. Sacrifier son bonheur pour revoir apparaître le sourire de sa sœur, c’est tout ce qu’il souhaitait.//

- Kaley qu’est-ce que tu as...

//L’angoisse mêlée à la colère ne le rendait que plus impatient. Il avait besoin de savoir. Il vit les yeux de sa sœur se fermer, comme pour éviter de faire fasse à la réalité, s’éloigner d’ici, quitter cette vie pour ne jamais y revenir. Puis en rouvrant les yeux Kaley lui souffla des paroles dont il ne comprenait pas encore le sens. Que pouvait-elle regretter à ce point pour devoir endurer ça ? Qu’avait telle donc bon sang ? Max attrapa la main de sa sœur, et ce simple geste suffit pour le calmer lui et apaiser Kaley. Max attira sa sœur vers le rocher, et les deux s’assirent tout près de la cascade. Entendre l’eau couler était adoucissant et l’aidait à ne pas devenir fou.//

- Je t’en pris dis moi, qu’est-ce que tu as... qu’est-ce qu’on a bien pu te faire pour te rendre ainsi ?

//Devenir chasseuse, une idée dont Max n’arriverait vraiment pas à s’y faire. Toutes ces personnes étaient en général refermaient sur elles mêmes, et éloignés du monde ou tout le reste vivait, comme une bulle qui faisait d’eux des êtres spécial mais malheureux et seul. Seul ? Non, ça n’arriverait jamais à Kaley car Max resterait toujours à ses côtés. Il ne lâchait pas la main de sa sœur, et toutes sortes d’idées lui passaient maintenant par la tête, des choses plus angoissantes les unes que les autres mais Max ne se doutait pas encore qu’il était loin du compte. Un frère inquiet et sa sœur silencieuse, voilà à quoi ressemblait à peu près le tableau. Kaley avait peut-être du vivre des choses horribles, indescriptibles, car les mots ne sont jamais assez forts lorsqu’on subit une grande souffrance, qu’elle soit physique ou mentale, après tout ce ne sont que de simples mots, courts et insignifiants comparés à la douleur réellement ressentie... Max se demandait si la cause de tout ça était encore du à la mort de Ramirez. La mort de son âme-sœur était quelque chose d’insupportable, Max l’avait vécu une fois et il aurait donné sa vie pour que sa sœur n’est pas à vivre une telle chose. Hélas depuis le décès de son amant, Kaley s’était renfermée et avait laissée cette blessure dans sa poitrine la ronger jusqu’à la tuer intérieurement alors que de son côté, Max se battait pour oublier, effacer cette souffrance et continuer à vivre. Au lieu de ça il aurait du s’occuper de sa sœur et l’obliger à rester à Pass-Magic pour la prendre en main.//

//Les paroles, il n’arrivait plus à en prononcer. Il voulait être sur de la cause de son chagrin et de cette profonde blessure, car s’il y avait quelqu’un derrière tout ça, Max n’hésiterait pas à aller retrouver le type qui la faisait souffrir ainsi et lui faire subir les pires tortures avant de l’envoyer pourrir en enfer. Alors il attendait, toujours son regard plongeait dans le sien une quelconque réponse de sa sœur.//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaley Legrand
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 3082
Age : 23
Localisation : Tu me cherches ? Comme c'est touchant..

MessageSujet: Re: Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?   Jeu 18 Fév - 16:15



    « Kaley qu’est-ce que tu as... »

    Il attrapa la main de sa sœur, et elle eut enfin l’impression d’être entière, comme si on avait emboîté les deux dernières pièces d’un puzzle, les réunissant à jamais dans un étau de forces harmonieuses et opposées. Comme si tout d’un coup, le monde gris et sale avait reprit toutes ses couleurs. Comme si la vie avait enfin reprit son sens. Elle s’en voulut presque d’être revenue, d’ébranler avec force l’existence tranquille de son frère, car il ne méritait pas de souffrir une fois de plus à cause d’elle. Finalement, elle avait été la plus égoïste des femmes en revenant dans cette ville maudite, avec le simple prétexte de revoir une dernière fois cet homme qui avait toujours tout fait pour elle. Prêt à se sacrifier à la première occasion pour ce qu’il disait être « sa » famille. Une nouvelle quinte de toux l’interrompit dans ses pensées, déchirant la peau irritée de sa gorge, et elle eut le réflexe d’apporter ses mains à ses lèvres, constatant fatalement que son liquide rouge si précieux perlait à ses lèvres. Cela aurait pu paraître répugnant, mais elle restait, malgré ce virus qui souillait son sang, toujours aussi étonnamment séduisante.

    « Je t’en pris dis moi, qu’est-ce que tu as... qu’est-ce qu’on a bien pu te faire pour te rendre ainsi ? »

    L’air lui manquait, lui donnant l’horrible impression d’être une nageuse en apnée manquant d’oxygène mais ne parvenant pas à retourner à la surface. Son dos courbaturé hurlait sa douleur, écrasé par l’immondice qui cherchait sa mort, désireux de le réduire en miettes. Son ventre se comprimait, lui rappelant que son corps ne lui appartenait plus. Cette chose pouvait Le tuer, lui aussi. Cette peur inouïe la faisait grelotter avec vigueur, et c‘est sans doute pourquoi elle avait hésité à revenir ici. Au début de son absence, elle avait voulu Le perdre, de toutes ses forces, pourtant ses pensées faisaient machine arrière, rejetant l’idée même de perdre une fois encore ce frère qui lui manquait tant. Elle savait pourtant que son cœur ne tarderait pas à lâcher, las de se battre pour des causes perdues et elle avait eu la conviction que, morte sans en avoir dit mot à son frère, il lui en aurait voulu. La symphonie maladive qu’elle avait rêvé de ne plus jamais entendre s'alanguissait, déclinant faiblement ses dernières notes tourmentées avant le lever de rideau. La vérité, c’est que nous sommes maudits, Max. Deux êtres intouchables, électriques, à qui la vie n’a jamais donné de cadeaux que pour les reprendre par la suite. Nous sommes le fruits d’une expérience qui a mal tournée, statues de chair et de sang d’un monstre qui ne nous a même jamais aimé, ni nous, ni même la femme qui a eu le courage de nous mettre au monde. Alors, si j’ai pu faire de ta vie un Enfer en m’attirant les foudres de tous ces Démons Supérieurs durant notre adolescence, saches que ce n’était rien en comparaison de ce qui t’attend, toi mon frère, ma seule moitié qui t’es tant donné de mal à me faire oublier les douleurs du passé. Sois courageux mon ange, une dernière fois, comme tu l’as tant été par le passé. Mais ne sois pas triste. A quoi bon ? Celle que tu as pu chérir n’était q’une sombre chimère, divine illusion que j’aurais tant aimé pouvoir rendre réelle. Mais avant que je ne m’en aille pour de bon, je te promets d’essayer, rien qu’une fois, de faire revenir cette Autre que je voyais apparaître dans tes prunelles quand elles plongeaient dans les miennes. Cette Autre que je n’ai jamais véritablement su être… Elle leva ses prunelles désespérément vides vers lui, sachant pertinemment ce qu'il pouvait ressentir. A près tout, elle le connaissait mieux que quiconque.

    « Je regrette d’être partie sans même m’être retournée, sans même t’avoir dit au revoir.  Dis moi d‘abord que tu ne m‘en veux pas. Jure moi ensuite que si je te raconte pourquoi je suis revenue, tu ne seras pas triste, et que tu ne feras rien. Rien qui puisse me rappeler la raison de mon retour. Tu feras comme si tu ne savais absolument rien. Simplement comme si tu revoyais ta petite sœur après un long voyage. Jure moi et je te croirai...»

    Mens moi s’il le faut… Souffle désespéré et pitoyable qui volait à peine jusqu’à son oreille, murmures et suppliques à peine plus hauts que le silence, alors qu’elle sentait quelque chose mourir en elle. Elle n’avait pas lâché sa main, et à présent si proches, elle avait laissé son front se coller au sien, contact gelé alors qu’elle se sentait brûlante de fièvre. Entendre son cœur et le sien, surtout qui semblait faire sa dernière élancée avant de rendre l’âme, lui donnait la sensation de devenir complètement folle, submergée par tous ces sentiments à la fois extrêmes et contradictoires qui l’étreignaient.

    « Le jour ou j’ai décidé de partir, j’avais la conviction d’avoir frappé sur la porte du malheur. J’avais perdu Ramirez, faillit ne plus jamais revoir Zark. Tu étais si malheureux par la mort de Jude, que je ne voulais pas t’importuner avec mes propres problèmes. Je pensais qu‘en m‘éloignant de cette ville maudite, tout s‘arrangerait, et j‘ai eu tort. » 

    Il n’y avait aucun reproche dans sa voix. Juste un triste constat, comme une chose qui nous affecte sans vraiment avoir d’importance. Elle reconnaissait sa faute, c’était une chose, mais même en racontant ce qu’il lui était arrivé, Max ne pourrait pas se rendre compte de l’étendu des dégâts. Il avait vécu un Enfer après la mort de la femme qu’il aimait. Mais il ne savait rien de son Enfer à elle. Connaissait-il les cauchemars qui agitaient ses nuits, avait-il eu vent de ses nuits si agitées qu’elle se réveillait tremblante et terrifiée, confondant rêve et réalité. Savait-il ce qu’elle voyait réellement lorsqu’elle s’observait dans un miroir ? Savait-il à quel point son cœur saignait, à quel point les points de suture cousus par Ramirez avaient cédé à la première occasion ? Savait-il combien la distance qu’elle s’obligeait à mettre entre lui, Max, et elle la torturait ? La réponse à toutes ces questions était non, et Kaley ne pouvait pas non plus rivaliser avec son frère qui souffrait depuis sa plus jeune enfance, de son propre démon. Malgré ça, il avait toujours cherché à la protéger. Un tel acharnement était tout simplement inhumain, et plus jeune elle ne pouvait pas comprendre pourquoi, tant elle pouvait parfois être immature et irresponsable. Plus jeune, lorsqu’elle était en colère bien souvent parce que Max l’empêchait de faire ce qui lui passait par la tête, il arrivait qu’elle maudisse cette ville damnée, qu’elle maudisse le jour où ses yeux d’émeraude avaient croisé le regard d’acier de son frère pour la toute première fois, ébranlant à jamais toutes ses certitudes et tous ses principes. Ce jour où elle avait retrouvé son frère après de nombreuses années de recherche, après avoir accepté la vérité : que ses parents ne soient pas ses géniteurs biologiques . Ce jour ou elle avait apprit que son père était la chose la plus abjecte et abominable qui n'ait jamais existé. Et pourtant, encore aujourd'hui, elle trouvait véritablement magnifique le lien qui s'était tissé entre elle et son frère le jour de leur rencontre, il y a de ça quelques années déjà.

    « Les premiers mois étaient difficiles. Je ne voulais plus rien avoir affaire avec mon ancienne vie. Je voulais t’oublier. Toi, et les autres. Je pensais avoir eu mon compte en malheur et en souffrance, apparemment non. Je ne restais pas plus de quelques jours dans une ville. Bouger me permettait de ne pas trop penser. J’ai jeté toutes mes armes pensant que je n’en aurai plus besoin. Grave erreur. Un soir, je me suis retrouvée piégée dans un repère dont je n’avais même pas soupçonné l’existence. Un démon supérieur c’est présenté à moi sous le nom de Samaël. Prince aux Enfers, je ne pensais pas qu’il avait été ange un jour… En tout cas, il avait l’air de penser que j’étais le méfait de sa folie, et il m’a proposé un pacte.  »

    Mettant un point d’honneur à ignorer la future réaction de son frère, allant jusqu’à fermer fort les yeux pour mieux l’éclipser de son champ de vision, elle tachait de ne pas prêter attention aux intonations de sa voix. Peut-être Sa colère allait-elle finir par décroitre, mais ça, Kaley n'en était pas sûre. Croire cela tenait pourtant d’une naïveté sans nom. Se concentrant sur la douleur physique, plus supportable que le reste, plus acceptable que les battements désordonnés de son cœur si meurtri. Ce cœur si honteux d'avoir ressentir quelque chose pour l’un des êtres les plus abominables qu’elle avait eu l’occasion de croiser, monstre qui était à présent l'objet de sa damnation. Un séjour en Enfer laisse des traces… Étrangement, la présence de son frère lui redonnait des forces, apaisait légèrement sa fièvre. Tout comme de repenser avec tant de haine à ce Prince des Enfers. Haïr avait du bon, était une émotion bien trop violente pour laisser la place aux symptômes d’une maladie qui la rongeait à petit feu.

    « J’ai pensé que ce pacte me permettrait de me sentir autrement qu’en ruines. A ce moment là, ce pacte était un cadeau du ciel, ça m‘était vital. Les mois qui suivirent je les ai passé en sa compagnie. Aussi étrange que cela puisse paraîtrent j‘ai même commencé à apprécier la présence de Samaël. De jour en jour, ma peine se dissipait. Vos visages s‘évanouissaient dans mon esprit. Plus rien ne me rattachait à vous et quand j‘en ai prit conscience, il était trop tard. Le pacte était consumé. Fuir, comme une lâche, je ne savais faire que ça. Je l‘avais déjà fait en quittant Pass Magic, alors quitter un Démon ne devait pas être si compliqué, pas vrai ? »

    Une sonorité faussement joyeuse, sournoise, vint ébranler le silence qui s’était une fois de plus instauré. Elle mit d’ailleurs un moment avant de réaliser que c’était elle qui produisait ce bruit. Amer reflet de son exaspération. Impudence irritant le regard d’acier qui ne cessait de la contempler. Elle ignorait si c’était d’elle dont elle se moquait, des esquives risibles qu’elle lui avait faites subir. Ou bien si c’était tout simplement de sa tristesse ou de la nature grotesque de ses interrogations. Elle réprima rapidement son éclat de rire face à ces prunelles de plus en plus dur, océan de feu dont elle craignait de se brûler. Elle laissa ses pupilles inquisitrices défier à loisir les siennes, l’ombre d’un sourire railleur rendant son visage plus espiègle qu’il ne pouvait déjà l’être. Sa voix amère se faisait corruptrice, empreinte d’une ardente ironie pleine de provocation. Kaley ne voulait pas se faire passer pour victime, Il savait qu’elle était trop fière pour cela. Non, ce qui lui arrivait, elle l’avait cherché, et à aucun moment elle ne s’en était plainte.

    « Quoi qu’il en soit, il m’a retrouvé, m’a blessé comme jamais je ne l’avais été. Seule, je croyais que c‘était une blessure quelconque. Que je cicatriserai, mais c‘était faux. J‘ai lentement commencé à avoir des hallucinations. Puis la fièvre est venue en renfort. J’ai commencé à tousser et ainsi de suite…Jusqu’à ce que je comprenne qu’il m’avait injecté quelque chose, une sorte de virus qui me consume de l’intérieur. »

    A ces mots, la chose sembla se réveiller. Abjecte, écœurante, la douleur qui revint à la charge lui donna la nausée, détruisant ses sens, poussant ses entrailles à se crisper avec une intensité qui lui coupèrent le souffle. Elle aurait voulu hurler, laisser cette douleur sourde quitter son être. Elle songea quelques instants qu’elle n’aurait peut-être pas du revenir. Quelle cruauté que de retrouver sa moitié pour la perdre de nouveau. Elle n’aurait jamais dû chercher à se retrouver face à lui, elle n’aurait jamais dû céder à cette vile tentation. Elle savait son geste, pure folie démoniaque, matérialisation de ce virus qui lui dévorait le cœur, lui serait plus douloureux encore que de ne pas être revenue. Elle trembla, suffoquant, cherchant par tous les moyens possibles de calmer cette angoisse et cette souffrance qui grandissait en elle.

    « Tu sais aussi bien que moi ce que ça veut dire, Max. Je n’ai plus beaucoup de temps avant de me transformer en je ne sais quelle chose immonde que Samaël veut récupérer.  Je suis revenue à Pass Magic dans le seul but de te dire au revoir, mon frère. »

    Vulgaires murmures, soupirs douloureux qui l’a forçait à puiser dans ces réserves qui commençaient à s’assécher. Elle toussa, puis frissonna, écœurée à l’idée de savoir que son propre sang pourrait souiller son frère. Elle releva la tête, son regard croisant le sien, s’y ancrant malgré la honte certaine qui pouvait la submerger. Elle chercha à décrypter le regard brûlant de son autre moitié, craignant d’y lire de la haine, ou du dégoût animer ces brasiers qui lui étaient si chèrs. Elle rompit le contact de leur deux fronts, s’appuyant contre l’arbre le plus proche qui meurtrit alors son dos.



_________________

    HEAR ME FATHER
    © ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Legrand
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 4936

MessageSujet: Re: Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?   Lun 22 Fév - 15:39

//Au contact de sa main avec celle de Kaley, Max la trouva étrangement brûlante. Il n’arrivait décidemment pas à percevoir quel mal la rongeait, pourquoi ne pouvait-il rien faire ? Pourquoi ignorait-il encore quelle était la cause de tout ça ? C’était énervant, de voir une personne qu’on aime souffrir et de ne rien pouvoir faire pour la protéger. Max s’en voudrait peut-être durant des jours de ne pas avoir été là pour elle et de ne pas avoir pu la soutenir dans un moment aussi important. Et aujourd’hui qu’allait-il faire pour la sauver ? Même lui l’ignorait encore tant il était dans le doute. Max l’observait, ses yeux ne la quittaient pas alors que sa bouche n’arrivait pas à formuler rien qu’une minable phrase. C’est lorsqu’il vit sa sœur tousser du sang en portant sa main à sa bouche, que Max sentit comme une secousse à l’intérieur de lui, puis une seconde lorsqu’elle reposa ses yeux dans les siens. Il était comme paralysé à l’idée de voir sa sœur souffrir et d’être aussi inutile pour elle.//

//Voir sa sœur trembler, la sentir aussi douloureuse et fragile que jamais elle ne l’eut été, l’observer se battre... contre la mort ? Cette idée était absurde, comme si que Kaley allait mourir, pourquoi as-tu des pensées aussi folles et stupides Max ? Kaley ne pouvait pas mourir, pas elle... Rien qu’à la perspective de pouvoir la perdre, Max en tremblait presque. Sa famille était-elle vraiment maudite ? Ce genre de pensée avait surement du éclore dans son esprit ainsi dans celui de Kaley à un moment ou un autre. Sa sœur avait perdu Ramirez, lui avait perdu Jude, ils avaient une mère trouillarde et pitoyable, incapable d’élever ses propres enfants et un père aussi sadique qu’un prince de l’enfer envers sa propre progéniture, et la cerise sur le gâteau, Max possédait un démon que son père lui avait remis alors qu’il n’était qu’un enfant et Kaley avait été élevée par des parents adoptif. Après avoir vécu autant de choses, pourquoi devaient-ils encore souffrir ? Devaient-ils vraiment mourir pour pouvoir être être enfin en paix ? Non pas Kaley, il ne supporterait pas de la perdre, sa sœur était surement la seule personne qui l’aidait à affronter cette dure réalité et à lui donner l’espoir de vivre, encore quelques jours ou quelques mois. S’il perdait Kaley alors il serait perdu aussi. Cette femme fragile, douce et pourtant pleine de caractère qu’il adorait tant ne pouvait pas abandonner, elle devait vivre et s’épanouir et s’il devait faire le moindre sacrifice pour faire disparaître cette chose qui la rongeait et la tuait à petit feu, s’il devait tout donner jusqu’à sa vie, son âme ou quitte à aller en enfer, alors oui, Max serait prêt à tout donner pour elle, il accepterait la moindre opportunité qui s’offrirait à lui pour la sauver. Kaley prit alors la parole et lui demanda de ne pas lui en vouloir. Comme si que Max pouvait était capable d’une telle chose de toute façon... Sa sœur lui demanda de jurer. Jurer qu’il ne ferait rien et qu’il ne serait pas triste. Pourquoi Kaley lui demanda ce genre de chose alors qu’elle savait très bien qu’il ne pourrait pas tenir sa parole ? Max respira deux ou trois fois avant de reprendre son calme. Non, il n’aimait pas mentir à sa sœur, mais si elle l’en obligeait alors il le ferait.//

- Kaley, dis toi s’il y a une chose que je ne pourrais jamais faire, c’est bien de t’en vouloir, comprends que même si je le voulais, ça me serait impossible. Et si tu as besoin de ma parole pour te soulager un tant soit peu, alors je te promets que je ne serais pas triste et que... je ne ferais rien...

//La tristesse, la souffrance, le désespoir et la haine étaient bien des sentiments que Max détestait ressentir, mais il ne fallait pas nier qu’on avait parfois besoin d’eux pour réussir à avancer. Il sentit la main de sa sœur se resserrait, comme pour se tenir à quelque chose afin de ne pas le quitter, ne pas se perdre une fois plus ou bien de ne pas sombrer... Puis le visage de Kaley se rapprocha du sien et son front se colla à celui de Max. Contact doux, mais qui lui procura une nouvelle secousse au plus profond de lui. Elle était fiévreuse et pourtant elle tremblait presque de froid. Une nouvelle fois, il se sentit paralysé, impossible de parler, impossible de cligner, impossible de faire le moindre petit geste… Kaley reprit la parole et n’hésita pas à lui parler de Ramirez, Zark et même de Jude, elle qui avait pourtant toujours évité ce genre de sujet... Kaley lui avoua aussi qu’elle n’avait pas osé lui parler de ses problèmes afin de ne pas le tourmenter. Non Kaley tu n’aurais pas du partir, tu n’aurais pas du penser que tu m’importunerais, la seule personne que je voulais voir Kaley, c’était toi, oui toi et personne d’autre. On aurait pu surmonter ce défi ensemble, se soutenir mutuellement, se protéger de toutes ces mauvaises choses qui nous avaient frappé. Un frère et une sœur sont là pour se battre ensemble, se réconforter, on aurait du affronter la vie à deux et là Kaley, toi et moi on aurait plus à souffrir autant. Je t’ai juré de ne pas être triste alors pardonne-moi Kaley, ne m’en veux pas de ne pas t’avoir cherché, de ne pas t’avoir protégé et de ne pas avoir été à tes côtés au moment où tu en avais le plus besoin. Je vais te promettre autre chose, à partir d’aujourd’hui je serais présent, je te redonnerais le sourire et je te vengerais quoi qu’il en coûte. Si je ne tiens pas cette promesse alors je serais le pire des frères.//

- On a tout les deux du affronter des choses terribles... et je crois que la plus grande erreur qu’on ait fait Kaley, c’est bien ne pas être resté ensemble. Mais ne t’en fais pas, on va réparer cette bêtise et toi et moi on sera prêt pour affronter la vie et tous ses défis. On peut le faire Kaley, on peut remonter la pente il suffit juste d’y croire et de le vouloir.

//Croire c’est vouloir, et vouloir c’est pouvoir, c’était bien quelque chose qu’il ne remettrait pas en question. Les prénoms de Ramirez et Jude résonnèrent cependant dans sa tête. Max était bien loin de se douter à quel point sa sœur avait souffert de la mort de son fiancé, et pourtant, bien qu’il n’en sache rien, si quelqu’un les avait observé tout les deux, cette personne aurait pu constater à quel point leur souffrance était similaire. Si Kaley faisait des cauchemars la nuit, Max lui avait des visions. Si Kaley se réveillait tremblante de peur, Max ne dormait plus pour ne pas avoir à affronter ce genre de choses. Si Kaley avait du mal à s’observer dans un miroir, Max voyait à travers un criminelle qui avait osé ôter la vie de la femme qu’il aimait. Mentalement leur souffrance était différente voir peut-être même opposée, et pourtant celle-ci se ressemblait tellement. Parfois Max regrettait de ne plus être cet adolescent qui avait fait ses premiers pas à Pass-Magic, qui s’était fait des amis et qui avait rencontré pour la première fois sa petite sœur. D’autres fois, lorsqu’il constatait les dégâts, il aimerait disparaître, car malgré tout les bons moments qu’il avait vécus, le malheur le rattrapait sans cesse, et pourtant s’il y avait bien une chose qu’il ne regretterait jamais, c’était bien d’avoir eu cette sœur, le seul membre de sa famille qu’il aimait et appréciait tant. On peut dire que Kaley lui en avait fait voir de toutes les couleurs mais il ne fallait pas nier le fait que cette fille l’avait beaucoup amusé, lui avait redonné le sourire et avait même réussi à lui faire oublier le moindre de ses problèmes, sans le savoir elle le protégeait.//

//Une nouvelle fois, Kaley reprit la parole, lui annonçant qu’elle avait voulu l’oublier. Max ressentit un pincement au cœur, comment n’avait-il pas pu voir qu’elle souffrait autant ? Kaley lui raconta ensuite sa mésaventure avec un certain démon nommé Samaël qui lui avait... proposé un pacte. Ce mot lui fit vaguement penser à Mephisto et c’est à ce moment que Max réalisa que s’il avait intervenu à leur simple rencontre, alors peut-être que Kaley n’endurerait pas tous ça aujourd’hui. Son poing qui ne tenait pas la main de Kaley se resserra, à ce moment là il s’attendait vraiment au pire des pactes et les yeux fermés de sa sœur ne le rassurèrent pas moins.//

- U-Un pacte tu dis... Et quel genre de pacte ?

//C’était vraiment dur de devoir se contenir, mais Max ne déverserait pas sa colère devant sa sœur alors qu’elle était souffrante. Il voulait trouver ce démon qui avait osé proposer une telle chose à sa sœur, le pourchasser, le persécuter et le tuer car Max se doutait bien que c’était lui et personne d’autre qui la torturait au plus profond de son être. Les prochains mots de Kaley le firent cependant douter, elle lui disait qu’elle se sentait bien auprès de ce Samaël alors que Max aurait juré que c’était ce démon qui la tuait à petit feu. Il était perdu et ne comprenait plus rien, si ce n’était pas lui alors qui d’autre ? Kaley continua son récit en lui disant qu’elle s’était rendu compte de ce qu’elle faisait et qu’elle avait voulu fuir, alors ce devait être à partir de là que tout avait commencé... Lorsque sa sœur rouvrit les yeux et qu’elle plongea son regard dans le sien, il eut l’impression d’avoir affaire à une toute autre Kaley, le défiait-elle vraiment du regard ? Finalement, malgré les apparences elle n’avait pas changé, sa sœur avait toujours détesté se faire passer pour quelqu’un de faible, et elle haïssait les gens qui éprouvaient de la pitié à son égard. Kaley lui prouvait une nouvelle fois que c’était une femme forte, et c’est peut-être pour ça qu’elle était devenue une chasseuse, afin de lui montrer qu’elle assumait ce qu’elle faisait et qu’elle se battrait encore et encore. Mais la suite de l’histoire confirma bien ses pensées, après avoir fui, ce démon l’avait pourchassé et c’était lui qui était la cause de toute sa douleur. Un virus qui la consumait de l’intérieur ? Pourquoi avait-il fallu en arriver à de telles circonstances ? Les mots n’arrivaient toujours pas à sortir de sa bouche, il réfléchissait à un moyen de retourner la situation, une quelconque solution pour la sauver, c’est tout ce qu’il demandait...//

« Tu sais aussi bien que moi ce que ça veut dire, Max. Je n’ai plus beaucoup de temps avant de me transformer en je ne sais quelle chose immonde que Samaël veut récupérer. Je suis revenue à Pass Magic dans le seul but de te dire au revoir, mon frère. »

//Nouvelle secousse... Alors c’était à ça que devait se résumer cette histoire ? Comment avait-il pu être aussi stupide pour ne pas avoir ressenti la douleur qui la submergeait depuis tout ce temps ! Il éprouvait une haine affolante, envers Samaël et envers lui-même. Non Kaley, je ne te laisserais pas te transformer et je ne te laisserais pas repartir, j’ai promis que je te protègerais et cette promesse j’y tiens et je la respecterais plus que n’importe laquelle. T’abandonner est hors de question, toi qui me connais si bien tu devrais pourtant le savoir... Kaley rompit le contact de leur front et s’éloigna de lui afin de s’adosser à un arbre. Pendant un court instant il crut qu’elle allait partir, qu’il ne la reverrait peut-être plus jamais et rien qu’à l’idée d’imaginer quelle serait la vie sans elle l’effrayait. Max se leva, à son tour de donner son point de vu, maintenant c’était à lui de s’exprimer et de dire ce qu’il ressentait, ou plutôt ce qu’il comptait faire.//

- Idioties... Kaley je ne veux plus entendre ce genre de mots sortir de ta bouche, je ne veux plus t’entendre dire au revoir et encore moins t’entendre dire que tout est finit mais surtout, surtout Kaley, ne baisses jamais les bras.

//A présent tout était clair dans sa tête, Max savait ce qu’il lui restait à faire. Lorsque son regard croisa à nouveau celui de sa sœur, celle-ci pouvait constater qu’il n’y avait plus le moindre sentiment de peur ou de faiblesse mais au contraire, qu’il paraissait sur de lui et prêt à affronter n’importe quel défi pour elle.//

- Samaël tu dis hein ? S’il faut aller en enfer pour le retrouver alors j’irais, et une fois face à lui je trouverais un antidote à ta maladie et je le tuerais. Et inutile de crier que je suis stupide et de vouloir m’empêcher de faire une telle chose... Cette fois-ci je ne te laisse pas le choix Kaley. Le rôle d’un grand frère est de devoir protéger sa sœur non ? A cause de mes problèmes j’ai mis ce rôle de côté mais à partir d’aujourd’hui je te promets que tout va changer. J’ai fait l’erreur une fois de t’abandonner, crois moi je ne suis pas prêt de la refaire de si tôt.

//Combattre était une chose qu’il n’avait jamais cessé de faire, aujourd’hui il ne combattrait pas pour lui mais pour sa sœur, cette femme à qui il devait tout. Kaley avait éveillé en lui un sentiment qu’il n’avait pas ressenti depuis bien longtemps. C’est bon petite sœur, reposes-toi, reprends des forces, vis, c’est à mon tour de prendre la relève, et si par le pire des scénarios il se pourrait qu’il n’y est aucun antidote, alors à ce moment là, j’emporterais ta douleur avec moi, parce que moi Kaley, j’arriverais mieux à l’affronter et à la surmonter. Tu as tenu tout ce temps toute seule par je ne sais quel moyen, à présent je suis là, alors fais moi confiance, je te soutiendrais et te préserverais de cette maladie que t’a tant fait souffrir. Max tandis sa main à sa sœur, lui adressant un petit sourire afin de lui prouver qu’elle n’avait pas à s’inquiéter.//

- Tu peux te relever Kaley, mais surtout te reposer. Comment pouvais-tu croire que je ne te soutiendrais pas alors que tu me connais pourtant si bien ? Je t’ai retrouvé, je ne te lâcherais pas. Voilà ce qu’il en coûte d’avoir un frère comme moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un frère et une soeur réunis, ça donne quoi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'abandon de Songes et son frère et sa soeur
» demyan × j'ai cru voir un fantôme. (terminé)
» Katherine O. Raymond ? AnnaSophia Robb
» FINI : Un frère et une soeur. [PV Lulu' :3]
» Conféssion entre frère et soeur [PV Chloé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pass Magic :: Pass Magic

 :: Hors de la ville :: La cascade
-